Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2017

DANS LA FORÊT DE HOKKAIDO

Dans la forêt.jpgroman
de Éric PESSAN
Éd. L’école des loisirs, coll. Médium +, août 2017, 132 pages - 13€

En France, Julie rêve. Au Japon, un petit garçon abandonné par ses parents dans la forêt de Hokkaido, est au bord de la panique.

Julie rêve de cet enfant. Très vite, elle se rend compte que c’est plus qu’un rêve, qu’elle a la capacité, quand elle s’endort, de rejoindre cet enfant perdu et effrayé. Elle vit alors les mêmes angoisses, les mêmes souffrances que ce petit garçon qui lui reste inconnu. Peu à peu, comme lui, elle dépérit. Elle apprend aussi qu’au Japon, des recherches ont été lancées pour retrouver un enfant que ses parents, excédés par ses caprices ont laissé quelques instants sur le bord d’une route en pleine forêt, sur l’île d’Hokkaido. Quand ils sont revenus sur leurs pas, leur fils avait disparu… englouti par la forêt. Depuis, ils passent à la télévision pour s’excuser (pratique très nippone) et appeler à l’aide pour retrouver leur fils. Julie sait désormais que l’enfant qu’elle rejoint dans ses rêves est réel et que sa vie dépend de l’aide qu’elle pourra lui fournir. Sa survie à lui mais peut-être à elle aussi puisque que sa santé, comme celle du garçon, se dégrade brutalement. 

Lire la suite

21/02/2017

GRANDE FILLE

maman,papa,fratrie, spectacle, école, japon,chagrinalbum
de Chiaki OKADA (illustrations) & Etsuko ARAI
Traduit du japonais par Mutsumi Funato
Éd. Seuil jeunesse, janvier 2017 - 13,50€

Léna est très excitée : demain c’est la fête de l’école et elle joue dans une pièce de théâtre ! Mais au réveil…patatras, Hayato, son petit frère a de la fièvre et maman doit l’accompagner chez le médecin. Léna va devoir se débrouiller toute seule pour enfiler son costume et se coiffer comme une princesse. Elle va devoir être une « grande fille » mais saura t’elle retenir ses larmes si maman n’arrive pas à temps pour le spectacle ?

Comme dans ses précédents albums, Portrait d’ours, J’attends maman et Une nuit à la bibliothèque, Chiaki Okada saisit avec justesse les moues des petits et la tristesse qui les saisit parfois face aux grands chagrins que les adultes leur font vivre.

Pas facile de grandir et de partager sa maman !

Lire la suite

26/10/2016

LE POISSON ROUGE DE NANAMI

poisson,japonTraduit du japonais par Corinne Atlan
album - documentaire de Yuichi Kasano
Éd. L’école des loisirs, août 2016 - 12,70€

Vous êtes vous déjà demandé d’où venait le petit poisson rouge gagné à la kermesse ou à la fête foraine ? Si c’est le cas, voici un album qui va répondre à cette interrogation, du moins dans sa version japonaise !

Nous suivons donc Leo de sa naissance dans une ferme piscicole à son arrivée dans l’aquarium de Nanami. Et pour bien le repérer parmi ses nombreux congénères, une petite flèche rouge nous indique où il se trouve. D’abord dans le bassin où il va être pêché, puis à la criée où il sera acheté, avec quelques compagnons, par un marchand de poissons rouges, tout au long de son trajet en camionnette jusqu’au grand magasin de Tokyo et enfin, jusqu’à la fête de quartier où il va rencontré Nanami qui l’aura choisit parce qu’ « il ne ressemble à aucun autre ».

Lire la suite

08/10/2016

L'AMOUR, LE JAPON, LES SUSHIS ET MOI

Amour,Japon, sushis et moi.jpgroman
de N.M. ZIMMERMANN
Éd. Albin Michel, coll. Litt’, octobre 2016, 387 pages - 15,90€

Lucrèce et Maximilien, respectivement 15 et 6 ans, suivent leur mère au Japon où elle est invitée à travailler à l’université de Nagoya. Leur père a été porté disparu après une avalanche dans l’Himalaya quatre ans plus tôt ; rien ne les retient en France. D’autant que leur mère passionnée par le Japon féodal leur a transmis son attrait pour ce pays et que Lucrèce fait du japonais depuis plusieurs années.

Les voici donc partis au pays du soleil levant, flanqués de leur chien, Tropbeau qui comme son nom - choisi par Maximilien - ne l’indique pas, ressemble à une serpillère.

Lucrèce est plutôt bien préparée à cette immersion nippone et fait preuve de beaucoup de bonne volonté mais le décalage culturel est immense. La nourriture est étrange, les pâtisseries ne se distinguent que par leur aspect multicolore mais sont toutes gorgées de sucre, trier les déchets relève d’une science compliquée… Mais le plus dur, ce sont les relations sociales. Lucrèce est une adolescente chaleureuse et curieuse et elle a bien du mal à ne pas dire ce qui lui passe par la tête. Or sorti de l’intérêt poli pour le folklore français (la Tour Eiffel romantique, le mariage pour tous…), les autres lycéens semblent se désintéresser de Lucère, la Gaijin, l’étrangère.

Pour Maximilien c’est différent. Avec sa bouille entourée de boucles blondes, il n’a pas besoin de faire beaucoup d’efforts pour devenir la coqueluche des adultes. Toujours perdu dans son imagination, il peuple leur appartement de monstres japonais, pas nécessairement malveillants mais parfois un peu encombrants.
Pour autant, Lucrèce est bien décidée à s’intégrer même si elle doit pour cela s’inscrire au Club des amateurs de sushis, qui ne compte que quatre membres inactifs au possible. A force de se mêler des affaires des autres… elle finira par se faire des amis et plus si affinités.

Lire la suite

05/05/2016

LA DRÔLE DE PETITE BONNE FEMME

japon,conte,mythologie,monstrealbum
de Arlene MOSEL & Blair LENT (illustrations)
Traduit de l’américain par Catherine Bohnomme
Éd. Le Genévrier, coll. Caldecott, octobre 2015 - 17€
Caldecott Medal 1973

Une « drôle de petite bonne femme » vivait au Japon, il y a très longtemps. Elle aimait beaucoup rire et faire des boulettes de riz. Un jour, une de ses boulettes lui échappe et roule dans une brèche dans le sol. En tentant de la rattraper, la petite femme, toujours rigolarde, se retrouve sur un étrange chemin bordé de statues de Jizo, divinités bienveillantes. Ces dieux de pierre lui enjoignent de se méfier des Onis, créatures démoniaques qui peuplent les sous sols. Attrapée par l’un d’entre eux, elle est conduite dans leur repère où elle est forcée de cuisiner des quantités de boulettes de riz, à la mode Oni, c’est à dire avec un peu de magie. Mais sa malice et son comique naturel vont la tirer de ce mauvais pas. Rentrée chez elle, avec la spatule magique volée aux Onis, elle devient la reine de la boulette de riz !

Lire la suite

25/04/2016

AU COEUR DE FUKUSHIMA Journal d'un travailleur de la centrale nucléaire 1F

japon,fukushima,usine,travail,témoignage,nucleaire,catastrophe écologiquemanga
de Kazuto TATSUTA
Traduit du japonais et adapté par Frédéric Malet
Éd. Kana, coll. made in, mars 2016 - 9,90€
Volume 1 / 
Volume 2 à paraître en juin 2016

Dans sa préface, Karyn Nishimura-Poupée, correspondante de l’AFP au Japon, explique que « des dizaines de mangas sont paru au Japon sur la catastrophe dans les premières années suivant le drame, car le manga est pour les Japonais un media qui dépasse le divertissement ». Cette affirmation trouve ici une éclairante confirmation. Point de divertissement dans Au cœur de Fukushima, ni même de diversion sous la forme de commentaires ou de distance critique, mais un « journal d’un travailleur de la centrale nucléaire 1F » comme l’indique son sous-titre, scrupuleux et détaillé. Kazua Tatsuta a travaillé pendant six mois à la centrale de Fukushima Daichi ichi-efu (1F), jusqu’à atteindre la dose annuelle limite d’irradiation. Ouvrier et mangaka, il relate dans cet ouvrage, le quotidien des travailleurs de la centrale chargés d’assurer la décontamination du site. Il retranscrit dans le moindre détail ses journées de travail : trajets compliqués avec plusieurs véhicules selon les zones et la distance du réacteur, équipements, installations, relations avec les collègues, travail fragmenté et contrôles répétés des taux d’irradiation…

Lire la suite

22/04/2016

DAISY

nucleaire,japon,lycee,musique,catastrophe écologique,catastrophe naturelleLycéennes à Fukushima
manga
de Reiko MOMOCHI
Traduit du japonais par Ryoko Sekiguchi, adapté par Nathalie Bougon
Éd, Akata, mai 2014, 180 pages - 6,95 €
En 2 volumes

Fumi Kubo, élève de terminale retourne au lycée pour la première fois depuis la catastrophe qui a dévasté la région de Fukushima. Après être restée cloîtrée chez elle pendant de longues semaines, elle retrouve enfin ses trois meilleures amies, Ayaka, Moé et Mayu avec qui elle a monté un groupe de musique nommé Daisy. Alors que le quotidien des habitants proches de la zone sinistrée semble ne pas devoir s'améliorer et que la question de rester ou de quitter Fukushima est un dilemme pour chacun, les quatre lycéennes vont s'apercevoir que malgré leur optimisme, leurs envies de mener à bien leurs projets respectifs, et  leurs tentatives pour vivre comme « avant » ; la catastrophe a entraîné des effets inattendus sur leur vie : les réactions parfois horrifiées des japonais vivant hors de Fukushima, les questions économiques (beaucoup d' habitants ont perdu leur travail) sont maintenant au cœur de leurs préoccupations et pour tous les jeunes la question se pose : y-a-t-il encore un avenir à Fukushima ?

Lire la suite

17/04/2016

PIQUE-NIQUE SOUS LA PLUIE

japon,transports,saison,arc en cielalbum 
de Nakota MASE
Traduit du japonais par Mutsumi FUNATO
Éd. Seuil Jeunesse, avril 2016 -13,90€

« Aujourd'hui on va pique-niquer ! Tout le monde attendait cette journée avec impatience ! Nous partons en car cueillir du raisin sur la montagne aux raisins. Mais il pleut depuis ce matin ! »

La sortie scolaire sera-t-elle gâchée par la pluie ? Alors que l'autobus bleu et blanc traverse collines, villes montagnes et rizières, le ciel se dégage pour l'arrivée des enfants sur la colline aux raisins. La pluie va t-elle enfin s'arrêter ?

Lire la suite

16/04/2016

BIBLIO CATASTROPHE NUCLÉAIRE : JAPON, FUKUSHIMA ET APRÈS…

Auc oeur de Fukushima 1.jpgAu cœur de Fukushima {MANGA ado/adulte}
Journal d’un travailleur de la centrale nucléaire 1F
Kazuto TATSUA
Traduit du japonais et adapté par Frédéric Malet
Éd. Kana, coll. Made In, mars 2016 - 9,90€
Volume 2 à paraître en juin
« Cette œuvre est basée sur l’expérience réelle d’un travailleur de la centrale nucléaire Fukushima Daiichi qui débute en 2012. Certains noms de personnes ou de sociétés ont par contre changés.
Ce manga ne prétend pas révéler « la vérité sur Fukushima » ou se risquer à la polémique mais relate en détails et objectivement le témoignage d’un travailleur de la centrale et par ailleurs magaka. Cela donne un document exclusif sur l’après-catastrophe au cœur de la centrale. » 
NOTRE CRITIQUE À LIRE ICI 

Un cerisier en pleurs théâtre.jpgUn cerisier en pleurs {THÉÂTRE}
Gérard GANTET
Éd. Orizons, coll. Contes, fables et merveilles, 95 pages, juin 2015 - 12€
« Dans les environs de Fukushima, après l'accident nucléaire provoqué par le tsunami, un petit comité d'animaux sauvages et domestiques, médite le sort qu'il convient de réserver à l'être humain, prédateur suprême. Gérard Gantet livre ici un conte bocager dans lequel humour et modernité du langage le disputent à la nostalgie et à la gravité. » Site de la diffusion L’Harmattan

Un cerisier en pleurs conte.jpgUn cerisier en pleur {CONTE}
Gérard GANTET
Éd. Orizons, coll. Contes, fables et merveilles, 95 pages, juin 2015 - 15€
« Après l'accident nucléaire provoqué par le tsunami Fukushima, un petit comité d'animaux médite le sort qu'il convient de réserver à l'être humain, le prédateur suprême. Se contenteront-ils de créer leur propre mouvement des Indignés ? Ou bien l'homme finira-t-il par recouvrer, de lui-même, bon sens et raison ? Gérard Gantet livre ici un conte bocager dans lequel humour et modernité du langage le disputent à la nostalgie et à la gravité. Pour les amateurs de poésie classique et les plus ardents militants de la cause verte ! » Site de la diffusion L’Harmattan 

Colère nucléaire1.jpgColère nucléaire {MANGA ado/adulte}
1 - L’après catastrophe
Takasho IMASHIRO
Traduit du japonais par Yuta Nabatamé et adapté par Sébastien Pons
Éd. Akata, novembre 2015 - 7,95€
« Des explosions ont eu lieu dans la centrale nucléaire de Fukushiam Daiichi, conséquences du tsunami du 11 mars 2011. Les informations fusent en permanence. Au fil des semaines, la confusion s’installe. De la réalité du danger nucléaire et des risques, on ne parle pas, ou mal. Le gouvernement n’hésite pas à désinformer la population laissant ainsi les japonais seuls face à leurs doutes. Citoyen ordinaire, Satô est incapable de rester impassible ! Maintenant, il a compris : les hommes politiques n’hésitent pas à mentir et les médias ne sont pas fiables… Mais alors, que faire ? »  Extrait de la 4e de couverture

Colère nucléaire2.jpgColère nucléaire {MANGA ado/adulte}
2 - Aux manifs…
Takasho IMASHIRO
Traduit du japonais par Yuta Nabatamé et adapté par Sébastien Pons
Éd. Akata, janvier 2016 - 7,95€
Volume 3 : La folie du Japon, à paraitre mai 2016

 

Daisy1.jpgDaisy {MANGA ado}
Lycéennes à Fukushima (2 volumes)
Reiko MOMOCHI
D’après Pierrot de Teruhiro Kobayashi, Darai Kusanagi, Tomoji Nobuta
Traduit du japonais par Ryôko Sekiguchi

Éd. Akata, mai 2014 - 6,95€
« Depuis le terrible tsunami qui a frappé Fukushima, Fumi n'ose plus sortir de chez elle. Trop inquiète pour sa santé, à cause des éventuelles radiations émises par la centrale. Pourtant, en dernière année de lycée, il faudra bien qu'elle se décide à retourner en cours. Mais est-il seulement possible de recommencer à vivre et de faire comme si de rien n'était, quand même une simple pluie représente la menace d'une contamination radioactive ? Heureusement, elle pourra compter sur Moé, Ayaka et Mayu, ses trois meilleures amies. Ensemble, elles comptent bien profiter de la vie, et surtout sortir toutes diplômées du lycée ! Elles décident alors de créer un groupe de musique, Daisy, pour se redonner du courage. Mais très vite, la réalité les rattrape et... Est-il possible de construire leur avenir sur cette terre polluée qu'est-devenue Fukushima ? En tant que filles, en tant que femmes, en tant que futures mères... Tandis que le reste de la jeunesse japonaise et du monde a le droit de profiter de sa vie dans l’insouciance, tandis que le monde entier a oublié le drame qui s'est abattu sur Fukushima et que ses habitants tombent dans l'oubli, quel avenir s'offre à ces adolescentes, à l'aube de leur vie d'adulte ? » Site éditeur

Daisy2.jpgDaisy {MANGA ado}
Lycéennes à Fukushima 
Volume 2
Reiko MOMOCHI
D’après Pierrot de Teruhiro Kobayashi, Darai Kusanagi, Tomoji Nobuta
Traduit du japonais par Ryôko Sekiguchi, adaptation Nathalie Bougon

Postface Michel et Bernadette Prieur
Éd. Akata, juillet 2014 - 6,95€
NOTRE CRITIQUE À LIRE ICI


Le Japon.jpgLe Japon
{DOCUMENTAIRE}
Un pays, des hommes, une culture
Guillaume LOIRET
Illustré par Jean-Pierre JOBLIN
Éd. Milan, coll. Les Encyclopes, novembre 2015, 204 pages - REIMPRESSION
« En 208 pages et 5 chapitres, cet « Encyclope » nous entraîne au pays du Soleil-Levant. Ce livre est une invitation au voyage à travers l’histoire du Japon, sa civilisation et la diversité de sa géographie. Il raconte l’archipel et ses hommes, la société et la vie quotidienne, la culture à travers les arts, la littérature et le cinéma, et le rapport des Japonais au sacré. Il offre de nouveaux éclairages tant sur le traumatisme de Fukushima que sur la famille japonaise, aujourd’hui en pleine évolution. Il zoome sur des aspects de la culture japonaise au-delà des clichés : le bol et les baguettes, le samouraï, les arts martiaux, les sumos, la calligraphie, le calendrier, l’empereur, symbole de la nation. Il expose avec simplicité la spiritualité du quotidien, shintoïsme, animisme et bouddhisme. Et il nous entraîne au cœur de la métropole démesurée qu’est Tokyo… » Extrait du site éditeur
NOTRE CRITIQUE À LIRE ICI et téléchargez ICI notre article sur la collection Les Encyclopes, paru dans la revue Citrouille n°72, décembre 2015.

Japon touché au coeur.jpgJapon touché au cœur {ROMAN jeunes lecteurs}
Fukushima
Sylvie BAUSSIER & Pascale PERRIER
Éd. Oskar, coll. Histoire & Société, septembre 2011, 127 pages - 9,95€
« Le 11 mars 2011 : un tremblement de terre suivi d'un tsunami ravage le nord d u Japon et endommage gravement la centrale nucléaire de Fukushima. A des milliers de kilomètres de là, Fanny, une jeune Française, décrit dans son journal intime sa vie quotidienne au rythme des informations et de l'inquiétude de ses amies : Natalia, d'origine russe, qui s'imagine déjà qu'un nouveau Tchernobyl vient de se produire et Ima, une cousine japonaise qui débarque chez elle… avant de disparaître sans prévenir. Comment les trois filles vont-elles vivre ensemble ces événements graves ? Et peuvent-elles agir pour aider le Japon ?» 4e de couverture
RETROUVEZ ICI notre entretien avec Sylvie Baussier & Pascale Perrier, paru dans la revue Citrouille n°59, septembre 2011. 

Je reviendrai vous voir.jpgJe reviendrai vous voir {MANGA ado}
George MORIKAWA
D’après l’œuvre de Nobumi

avec la collaboration de Ken Akamatsu, Misturô Kubo, Kôji Seo et al.
Traduit du japonais par Tetsuya Yano et adapté par Noémie Alazard
Éd. Akata, mai 2015, 150 pages - 6,95€
« Fukushima, le 11 mars 2011. Quelques jours après la triple catastrophe qui a frappé le Japon, suite à un choc artistique, Nobumi, père de famille et illustrateur jeunesse, décide de partir en tant que bénévole pour aider à reconstruire la zone sinistrée. En se confrontant à la réalité et aux populations ne détresse, le jeune homme trouvera sens à sa vie, mais aussi à son travail. C’est son histoire vraie, cette expérience humanitaire, que raconte George Morikawa dans ce one-shot. Une œuvre aussi humaine que troublante, qui questionnera les lecteurs jusqu’au plus profond d’eux-mêmes… » 4e de couverture

Mon père n'est pas un héros.jpgMon père n’est pas un héros : Fukushima {ROMAN ado}
Christophe LÉON
Éd. Oskar, coll. Court métrage, août 2013, 44 pages - 6€
« Un an après la catastrophe du 11 mars 2011, Noriaki, 14 ans, prend la plume pour écrire au président de TEPCO, la compagnie qui gérait la centrale nucléaire de Fukushima… » 4e de couverture

 

Ô chevaux, la lumière est pourtant innocnete.jpgÔ chevaux, la lumière est pourtant innocente {RÉCIT adulte}
Hideo FURUKAWA
Traduit du japonais par Patrick Honnoré
Éd. Philippe Picquier, coll. Littérature Grand format, mai 2013, 154 pages - 17,50€
« Furukawa Hideo est né à Fukushima mais il n’était pas là au moment de la catastrophe, il ne l’a pas ressentie dans sa chair. Devant les images des médias, le choc le plonge dans une sensation d’irréalité, où l’avant et l’après sont indiscernables.
Il décide de partir à Fukushima pour s’irradier de réel ? Bilan de ses années d’écriture, journal d’un voyage aux rives du désastre, tentative de vivre, d’écrire et de penser l’indicible, ce texte déroutant, poignant est aussi une ode à ces chevaux rescapés du tsunami, rendus à la liberté et à la solitude, dont le besoin de consolation, comme celui de leurs frères humains, est impossible à apaiser . » Extrait de la 4e de couverture

Retrouvez également tous nos articles sur le Japon (critiques, bibliographie Histoires japonaise d'Hiroshima et d'ailleurs,) en suivant CE LIEN.

14/04/2016

LE JAPON. UN PAYS, DES HOMMES, UNE CULTURE

 

Le Japon.jpgdocumentaire
de Guillaume LOIRET & Jean-Pierre JOBLIN (illustrations)
Éd. Milan, coll. Les Encyclopes, novembre 2015, 204 pages - 14,95€

Les parents regardaient Goldorak, les enfants lisent One piece ou Naruto mais au cœur de cette déferlante nippone que savent les uns et les autres de ce pays riche d’une culture millénaire complexe et multiple?

Quelques ouvrages documentaires déjà ont apporté un éclairage sur le Japon mais celui-ci est le premier à être aussi complet. Inclus dans l’excellente collection Les Encyclopes, cet ouvrage de plus de deux cents pages aborde tous les éléments de l’histoire et de la culture nippone sans se limiter aux modes de vie, à la culture populaire et aux samouraïs qui ont eu les honneurs des précédents livres sur le même sujet.

Lire la suite