Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2017

LE JOUR POURRI DE MON ÉLECTION

Jour pourri de mon élection.jpgroman jeune lecteur
de Charlotte MOUNDLIC & Roman BADEL (illustrations)
Éd. Albin Michel Jeunesse, avril 2017, 111 pages 7,90- €

C’est le jour de l’élection du délégué de classe et Yvan est très motivé. Il a mis a profit les petites vacances pour se peaufiner sa stratégie et mettre au point son programme. Il est d’autant plus prêt à se lancer dans la bataille électorale qu’il a bénéficié des conseils de son père, ancien conseiller municipal, poussé dehors par son meilleur ami, et donc parfaitement au fait des tous les pièges de la vie politique (misogynie incluse).

Yvan arrive à l’école sûr de sa victoire prochaine mais c’est sans compter sur ses deux rivaux, Marylou, la teigne et surtout Ali, son meilleur ami depuis la maternelle. Et très vite, les choses lui échappent et le voilà « obligé » de mentir, de voler, de trahir…

Lire la suite

18/04/2017

FILLE DE PRÉSIDENTE. Sans papiers et sans problèmes

politique,président,élection,immigration,sans-papiers,relation mère-filleroman
de Pascale PERRIER
Éd. Oskar éditeur, coll. La Vie, février 2017, 192 pages 14,95€

Fille de présidente de la République, quelle aubaine ! Les dorures de l’Elysée, un chef-cuisinier qui vous concocte des biscuits bretons à la demande et aucune obligation de vider le lave-vaisselle…

Sauf que pour Angèle, 15 ans, être la fille de la présidente de la République, ce n’est pas franchement la vie de château (ou de palais présidentiel si vous préférez) ! Tout d’abord, sa chambre ressemble à un musée : aux oubliettes le bureau suédois repéré dans un catalogue, il ne trouvera pas place entre le lit Louis XVI et les deux vases Ming offerts au Général de Gaulle au siècle dernier. Ensuite, Angèle doit non seulement cohabiter avec un conseiller en communication insupportable, mais également avec un garde du corps omniprésent qui sent la frite froide (ce qui, avouez-le, est un brin gênant quand vous avez un rendez-vous galant). Ajoutez à cela, une mère caricaturée tous les soirs aux Marioles de l’info et qui semble plus préoccupée par les frasques de son ministre de la santé que par les soucis existentielles de sa fille, des huissiers qui rôdent partout, … La vie de fille de présidente est loin d’être de tout repos !

Lire la suite

28/11/2016

UN GARÇON NOMMÉ NOËL

noël,Finlande,lutin,pauvretéroman
de Matt HAIG, illustré par Chris MOULD
Traduit de l’anglais par Valérie LE PLOUHINEC
Éd. hélium, octobre 2016, 252 pages - 13,90€

Nicolas vit avec son père dans une région reculée de Finlande, près de la petite ville de Kristiinankaupunki (« prononcez « Christine-âne-ko-punky » »). Tous deux vivent dans un grand dénuement. Les seules possessions de Nicolas sont un traineau en bois et une poupée faite en navet. Alors quand un chasseur vient proposer au père de Nicolas de participer, en échange de 3000 roubles, à une expédition à la recherche de Lutinbourg, le village des lutins, pour le compte du roi Frédéric, celui-ci n’a pas d’autre solution que d’accepter. Même si il va devoir laisser Nicolas pour plusieurs mois et le confier à son horrible sœur, la tante Carolotta.

Les semaines et les mois passent, la tante Carlotta est toujours aussi méchante et maltraitante et le père de Nicolas ne revient pas… Nicolas décide de partir pour le Grand Nord à la recherche de son père, accompagné de Mika, une petite souris qui parle. Commence alors un long et périlleux voyage au cœur de l’immensité blanche et froide. Il faudra à Nicolas beaucoup de courage et de persévérance pour aller au bout de cet incroyable voyage. 

Il lui faudra aussi une bonne dose de foi pour se laisser gagner par la magie de Noël.

Lire la suite

29/08/2016

SUR LA ROUTE D'INDIANAPOLIS

Sur la route d'Indianapolis.jpgroman
de Sébastien GENDRON
Éd. Magnard jeunesse, coll. Roman perles, mai 2016 – 11,90€

Lilian a 11 ans et raconte des mensonges pour épater les copains ou pour s'inventer d'autres vies, il a l'impression d'être un garçon banal à qui il n'arrive pas grand chose... jusqu'au jour où son père lui propose de l'accompagner pour un voyage professionnel aux Etats-Unis.

Lilian doit passer quelques jours à Chicago chez sa tante avant de rejoindre son père à Indianapolis en prenant seul un bus Greyhound. Une sacrée aventure en soi... sauf que Lilian n'est pas au bout de ses surprises !

Lire la suite

28/05/2016

LA FAMILLE CERISE : Gare au canard !


famille,animaux,amitié,école,déménagement
Roman

de Pascal RUTER, illustré par Maurèen POIGNONEC  
Éd. Didier Jeunesse, coll. Mon Marque-Page , avril 2016, 141 pages – 10,30 € 

Dans la famille Cerise, il y a d’abord Zouille et Yoyo, les jumelles qui n’ont pas froid aux yeux, leur père qui veut élever des poules, et leur mère qui revisite la rhubarbe  sous toutes ses formes. Mais il y a aussi les meilleurs amis des jumelles : Max Belpom qui est secrètement (mais pas tant que ça) amoureux de Zouille, et son petit frère Papillon qui a lui une passion bien de son âge pour le caca.

Tout ce petit monde vit à Savigny-les-Mimosas, charmant village qui s’apprête à célébrer le début du printemps en organisant une kermesse pleine de poneys, chamboule-tout, châteaux gonflables et autres merveilles propres à réjouir petits et grands. Alors qu’ils dégustent tranquillement leur barbe à papa, Zouille, Yoyo, Max et Papillon découvrent que Fred, leur instituteur adoré, ne semble pas dans son état normal : lui qui est d’habitude si adroit parait incapable d’attraper le moindre canard au stand de pêche à la ligne, et pire encore, il ne reconnait même pas les sœurs Cerise et les frères Belpom. À leur retour à l’école, les quatre enfants voient leurs craintes se confirmer : Fred est devenu vraiment étrange depuis ses tentatives de pêche au canard et a même développé une obsession inquiétante pour tout ce qui touche au palmipède … Zouille, Yoyo, Max et Papillon décident de prendre les choses en main…

Lire la suite

19/04/2016

LES ENQUÊTES D'HERMÈS. LE MYSTÈRE DE DÉDALE

Le mystère de Dédale.jpgroman policier
de Richard NORMANDON
Éd. Gallimard Jeunesse, mars 2016, 171 pages - 10€

Hermès, grimé en bédouin, de passage dans un village d’Afrique, face au détroit de Gibraltar, découvre le corps sans vie du grand architecte grec Dédale. Il apprend qu’arrivé incognito une vingtaine de jours plus tôt, Dédale s’était installé un campement de fortune à l’extérieur du village et semblait vivre dans la peur. Se doutant que sa mort, bien que ressemblant à un accident, recèle quelques secrets, Hermès décide d’enquêter sur ce qui a conduit un grand artiste a vivre et mourir dans le dénuement si loin des contrées où il a exercé son art.

Lire la suite

30/11/2015

UN NOËL D'ENFANT AU PAYS DE GALLES

Un Noël d'enfant au Pays de Galles.jpgroman poétique
de Dylan THOMAS, illustré par Peter BAILEY
Traduit de l'anglais par Lili Sztajn
Éd. Gallimard Jeunesse, (première édition française du texte : Denoël 2005) octobre 2015, 74 pages - 13,90€

« Il y a de cela des années et des années, quand j’étais un petit garçon, quand il y avait des loups au pays de Galles, quand les oiseaux de la couleur des jupons de flanelle rouge frôlaient d’une aile vive les collines aux courbes de harpe, quand nous chantions et nous prélassions toute la nuit et le jour dans des grottes qui sentaient le dimanche après-midi dans les salons humides des fermes, et que nous chassions, avec des mâchoires de diacres, les Anglais et les ours, avant l’automobile, avant la roue, avant le cheval à tête de duchesse, quand nous montions à cru les collines heureuses, il a neigé, neigé. »

Le poète Dylan Thomas égrène des souvenirs des Noël de son enfance au pays de Galles. Du temps où la neige recouvrait les collines, du temps ou les oncles « à forte carrures » et les « tantes menues » venaient partager le repas familial. Le lecteur comme l’enfant qui l’interroge sur ces Noëls d’antan, s’émerveillera de ce qui existait alors, magnifié et transformé par le souvenir du poète et sa langue musicale. Car même si la neige tombe encore en décembre au pays de Galles, elle ne monte plus « du sol en écharpes », elle ne pousse plus « en une nuit sur les toits des maisons comme une mousse pure et bisaïeule ».

Lire la suite

29/06/2015

43, RUE DU VIEUX CIMETIÈRE

facteur,fantôme,familleromans
de Kate et M. Sarah KLISE
Traduit par Mickey Gaboriaud
Éd. Albin Michel jeunesse, coll. Witty - 8€50

Livre 4, Le fantôme hante toujours deux fois, octobre 2013
Livre 6, Bon baisers d'outre-tombe, octobre 2014

 

 

 

« Marlène Demen
Librairie Comptines
5, rue Duffour-Dubergier
33000 BORDEAUX

Le 7 juin,

À tous les lecteurs du blog de Comptines,

facteur,fantôme,familleCher lecteurs, lectrices, aujourd'hui je choisis de faire un petit focus sur deux livres de la série 43, rue du vieux-cimetière (dont nous apprécions grandement la sortie du tome 7 cette semaine, La monstrueuse farce du Loch Ness ): le livre 4, Le fantôme hante toujours deux fois et le livre 6, Bons baisers d'outre-tombe. Dans le premier, nous retrouvons notre famille préféré Adèle I. Vranstock, écrivain fantôme (la mère), Ignace Bronchon, auteur grisonnant (le père) et Lester Perrance, garçon de 11 ans (le fils) pour de nouvelles aventures.

Le bureau de poste de Livid City va fermer pour être remplacer par une nouvelle invention, Vexto, une cagoule multitâches qui permet de jouer, envoyer, enregistrer, appeler et répondre mais aussi de lisser ses cheveux, regarder des films, exfolier sa peau etc… Alors que toute la ville s'élève contre la fermeture de la poste, notre famille d'écrivains reçoit des lettres très étranges, et portant la mention "Post mortem", d'un fan qui habite dans la boite 5 du bureau de poste …

Lire la suite

28/06/2015

CHÈRE THÉO

grèce,séparation,famille recomposéeroman
de Anne Vantal
Illustré par Marc Boutavant
Éd. Actes Sud junior, coll. premiers romans, NE mars 2014, 65 pages - 6,90€

Oui, vous avez bien lu : Théo est une femme. En fait c’est Theodora, la nouvelle compagne du père de Léa. Jusqu’à l’arrivée de Théo, Léa se méfiait des conquêtes de son drôle de père. Avec Théo, tout est différent : pas de tentative de rapprochement en direction de Léa pour se gagner les faveurs de son père. Pas de cadeaux non plus pour l’amadouer. Non, Théo  « entre en coup de vent » ans la vie de Léa et son père et avec elle c’est toute la Grèce qui s’invite dans le petit appartement en désordre : ses histoires qui remontent à des milliers d’années, sa cuisine, ses paysages..

Lire la suite

25/06/2015

LES INCORRIGIBLES ENFANTS DE LA FAMILLE ASHTON T.1 UNE ETRANGE RENCONTRE

orphelin,loup,angleterre,aventureRoman
de Maryrose WOOD
Illustré par John KLASSEN, traduit de l'anglais par Noémie GRENIER
Éd. Flammarion, avril 2015, 308 pages -14€

Mademoiselle Penelope Lumley - quinze ans et fraîchement diplômée de l'Académie Swanburne pour jeunes filles pauvres mais intelligentes - est en route vers le domaine de la famille Ashton pour y passer son premier entretien d'embauche. Lord et Lady Ashton sont en effet à la recherche d'une gouvernante pour les enfants de la maison. L'annonce est alléchante : « Recherchons dès maintenant : Gouvernante énergique pour trois enfants pleins d'entrain. Connaissances en français, latin, histoire, savoir-vivre, dessin et musique requises. Expérience avec les animaux préférée » ; et la jeune Pénélope - qui a le physique de l'emploi - voue une passion au le monde animal depuis sa lecture des (très nombreuses) aventures d'Arc-en ciel le poney. C'est donc avec beaucoup d'inquiétudes mais une certaine confiance en elle (bâtie sur les solides préceptes et les innombrables maximes de la très honorable Agatha Swanburne) que Miss Penelope Lumley fait la connaissance de Lady Constance Ashton qui s'avère inexplicablement bien plus nerveuse qu'elle. 

Il semble vite en effet que la très jeune lady Constance soit plus soucieuse que la nouvelle gouvernante de ce que le poste soit rapidement pourvu et la prise de contact avec sa potentielle employeuse est perturbée par de mystérieux hurlements qui convainquent vite miss Lumley que son entretien d'embauche n'a rien de traditionnel ; impression d'ailleurs vite confirmée par la rapidité avec laquelle on lui confie le poste et fait signer un contrat.

 

Lire la suite