Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2018

VA FAIRE UN TOUR !

Va faire un tour!.jpgalbum
Joukje AKVELD & Philip HOPMAN (illustrations)
Traduit du néerlandais par Maurice Lomré
Éd. La Joie de lire, février 2017 - 17,90€

Tout commence dans un atelier où vélos et vieilles bécanes attendent d'être retapés. C'est là entre rustine, écrous et pompes à vélo qu'une grosse dispute éclate entre  Bruno le panda et William le chien. « Va faire un tour ! », s'exclame William. Ni une, ni deux, Bruno enfourche son vélo,  et d'un coup de pédale rageur, file droit devant, la tête dans le guidon. Aveuglé par sa colère, Bruno fonce à travers les rues sans but précis, râlant après ce maudit, ce satané, ce méchant William ! Le feu pour continuer tout droit passe au vert, Bruno mouline du braquet :« On verra bien où cela va me mener».

Commence alors une course folle, au cours de laquelle Bruno franchit au hasard les rues, traverse les carrefours, avale le macadam. Filant au hasard, sans rien voir de ce qui se passe autour de lui jusqu'à se retrouver au cœur d'un peloton en pleine campagne. A chaque coup de pédale, le ressentiment de Bruno perdra de sa superbe…plus  du tout fâché, Bruno finira par rentrer où quelqu’un l’attend devant la porte, William ! Rien de tel qu'un petit tour à vélo pour se vider la tête !

Lire la suite

29/06/2018

LE CHAMP D’AMOUR D’ANTON

Le champ d'Anton.jpgalbum
de Corinne LOVERA VITALI & Marion DUVAL (illustrations)
Éd. Casterman, coll. Les albums Casterman, janvier 2016 - 13,95€

Anton est l’heureux propriétaire d’un magnifique champ de pastèques où tous les fruits sont bien rangés dans un alignement parfait. Anton est un fermier heureux mais aussi anxieux car une pastèque manque à l’appel. Son champ est « borgne », défiguré par un trou où devrait se trouver la pastèque disparue, volée… Ce fruit absent vient hanter ses nuits et ses jours car, on le sait, une seule pastèque vous manque et tout est dépeuplé ! Et Anton est obsédé par ce vide, ce trou, cette absence qui s’immisce partout. Bien sûr, cette pastèque manquante est la plus belle, la plus juteuse… elle est une pastèque rêvée. Anton ne dort plus, ne vit plus…

Jusqu’à ce qu’une nuit, des chats sauvages bousculent les pastèques et mettent un fameux désordre dans le champ.

Lire la suite

27/06/2018

RENARD SAUVE SON VÉLO

Renard sauve son vélo.jpgalbum
de Tigre FIBRE & Floriane RICARD (illustrations)
Éd. Rue de l’échiquier, coll. Renard jeunesse, septembre 2017, 242 pages - 12,90€

C'est une histoire qui commence par une catastrophe : un camion rouge a roulé sur le beau vélo de Renard.  Dépité, Renard se rend dans une boutique pour le faire soigner mais le vendeur lui propose une solution très étrange : en acheter un neuf ... Renard intrigué par cette solution saugrenue demande conseil à Voisin, son voisin qui n'a qu'une idée en tête : manger de la pizza. Nouvelle catastrophe : son pauvre vélo tout cassé est kidnappé par un énorme camion-benne, Qu'à cela ne tienne ! Renard part sur les traces de son vélo chéri et le retrouve niché au cœur de montagnes immenses, amoncellement d'objets cassés, estropiés, disloqués...

Lire la suite

TOUS À VÉLO !

Tous à vélo!.jpgalbum
de Alison FARRELL
Traduit de l’américain.
Éd. Casterman, coll. Albums, avril 2018 - 14,95€

Bienvenue à Véloville, la ville où tous les habitants, du maire aux écoliers (grâce au « vélo-bus scolaire », se déplacent à vélo. Et aujourd’hui, c’est l’effervescence car c’est le jour de « La grande parade ». Tous sont de sortie et avec eux, toutes sortes de deux (et parfois plus) roues : draisienne, michaudine, grand-bi, vélo cargo à la danoise, tandem, vélo pliant, etc… 

Lire la suite

A QUI EST CE VÉLO ?

A qui est ce vélo?.jpgalbum
de Jun TAKABATAKE

Traduit du japonais par Yukari Maeda & Patrick Honnoré
Éd. Picquier jeunesse, novembre 2017 - 6,50€

A qui est ce vélo farfelu, tout allongé avec deux selles?  C'est celui du crocodile pardi ! Et celui-là avec ces grosses roues et son seau d'eau en guise de panier ? Celui de l'éléphant tiens ! Et ce tout petit vélo plié en deux sans guidon, ni selle ? Ce sont les vélos des vers de terre évidemment ! Et voici, celui de la taupe, du caméléon, du kangourou.

Un album tout simple et plein d'humour qui nous embarque dans une curieuse ronde  avec sa collection de vélos atypiques et de leurs propriétaires chevauchant leurs curieuses montures...
Un album pour les tout-petits-qui-ont-des-petites-roues-à-l'arrière-de-leurs-bécanes.

Claire Lebreuvaud (juin 2018)

A lire, ici, notre précédente critique du même titre (tellement on l'aime !).

24/06/2018

PASTÈQUE ET PATATRAS !

Pastèque et patatras!.jpgalbum
de Stella DREIS
Texte français Elisabeth Duval
Éd. Kaléidoscope, février 2015 - 13€

Miss Ronchon, miss Grizmine et miss Grognon en ont assez de trimballer leur tristesse, elles aspirent à être heureuses comme leur voisine miss Radieuse. Elles vont donc l’observer, en toute discrétion et découvrir qu’elle porte sur la tête un bonnet fait d’une demie pastèque. Ni une, ni deux, elles se mettent en tête de trouver le couvre chef le plus farfelu, celui qui effacera leur tristes mines et les rendra joyeuses. Sur le modèle de leur voisine, elles commencent par essayer des chapeaux à base de poissons, radis et feuilles de salade. C’est un échec cinglant : personne ne les remarque. Elles passent à la vitesse supérieure avec des couvre-chefs à étages extravagants mais là encore, elles ne suscitent ni intérêt, ni admiration et se sentent toujours aussi tristes. Mais voilà qu’alors qu’elles rentrent chez elles dépitées par cette parade ratée, une pastèque explose à leurs pieds !

Lire la suite

21/05/2018

TROIS PORTUGAIS SOUS UN PARAPLUIE (SANS COMPTER LE MORT)

3 Portugais.jpgalbum
de Rodolfo WALSH & Inés CALVEIRO (illustrations)
Traduit de l'argentin par Judes Des Chênes 
Éd. Des 400 coups, novembre 2017, 24 pages – 13,50€

« Le premier Portugais était grand et élancé
Le deuxième Portugais était petit et gros
Le troisième Portugais était de taille moyenne
Le quatrième Portugais était mort »

Par une nuit d'orage, quatre Portugais attendent à une intersection sous un parapluie. Pour optimiser leur chance de repérer un taxi, le premier Portugais regarde vers le nord, le deuxième Portugais vers l'est, le troisième vers le sud et le quatrième vers l'ouest. PAN ! Le quatrième Portugais s'effondre sur le sol, une balle dans la nuque.

- Qui l'a tué ? demanda le commissaire Jimenez.
- Pas moi, dit le premier Portugais
- Ni moi, dit le deuxième Portugais
- Ni moi non plus, dit le troisième Portugais. Le mort, bien-sûr, resta sans voix...

Et pourtant, le commissaire Jimenez et son adjoint Daniel Hernandez en ont l'intime conviction : « L'un tua, l'un mourut , les autres ne virent rien ». Commence un long interrogatoire, à l'issue duquel :
« Le premier Portugais rentra chez lui.
Le deuxième Portugais en prison, dort.
Le troisième Portugais prit le parapluie.
Le quatrième Portugais était mort. »

Comment le commissaire Jimenez et son adjoint Hernandez ont-ils réussi à démasquer le coupable ? Un indice ? Les quatre Portugais portaient un sombrero.

Une véritable énigme digne des meilleurs classiques de la littérature policière où l'on mène l'enquête en même temps que le commissaire Jimenez et son adjoint Hernandez. suivant pas à pas les déductions des deux policiers.

Lire la suite

31/03/2018

ROSALIE ET LE LANGAGE DES PLANTES

naturealbum
de Fanny DUCASSÉ
Éd. Thierry Magnier, mars 2018 - 16€

Rosalie habite au dernier étage d'un immeuble haut comme un pin parasol en compagnie de son chat Mirabelle et de Croque-Sel, un mulot des champs aussi rose qu'un radis. Rosalie est la plus fortiche pour faire sauter (avec l'aide de son grille-pain tout de même) ses tartines jusqu'au ciel, mais à son grand dam, cette amoureuse des plantes, n'a pas la main verte et malgré les soins prodigués, plantes et fleurs s'étiolent et finissent par périr en quelques jours.
Un jour où le ciel est myosotis, à dix heures quarante trois et vingt-deux seconde : le grille-pain rend l'âme. Rosalie s'attife avec soin, déposant du vert tilleul sur ses pommettes, un bleu lavande contre sa bouche et du cassis écrasé sur ses paupières, un brin de luzerne et quelques cerises en haut du chignon, la voilà partie au vide-grenier pour dénicher un nouvel ustensile. 
Bredouille, pas de grille-pain, mais Rosalie déniche un curieux livre où se mêle caractères incompréhensibles et fleurs séchées. Rosalie, son étrange grimoire en main, sur le dos d'un lion, s'enfonce dans la forêt, bien décidée à percer le secret des plantes. 

Lire la suite

24/03/2018

VIENS, ÉMILE, ON RENTRE À LA MAISON !

Viens, Émile….jpgalbum
de Hans TRAXLER
Traduit de l’allemand par Génia Catala
Éd. La joie de lire, mars 2018 - 15,90€

Marthe est une vieille femme qui vit seule dans les montagnes, à plusieurs heures de marche du premier village. Elle n’a pour unique compagnon que son porcelet qui répond au joli nom de Émile. Marthe est pauvre, très pauvre et elle sait que quand viendra l’hiver, elle n’aura plus rien à manger. Alors, quand les « jours se font plus courts » Marthe prend une décision difficile… A Émile, comme à ceux qu’elle croise sur son chemin, elle dit qu’elle part rendre visite à sa cousine mais Émile se doute bien que ni les petits veaux, ni les porcelets, entassés dans le camion qui croise leur route ne partent en excursion. A l’approche de la ville, le doute n’est plus permis et l’odeur du sang confirme à Émile que le but de la promenade n’est pas celui annoncé par Marthe.

Lire la suite

22/03/2018

JOLI MOIS DE MAI… 1968. IL Y A 10 DÉJA !

révolte,révolution,mai 68,histoireNotre sélection MAI 68, publiée en mai 2008
Comptines va fêter dans quelques mois ses trente printemps et ce n’est sans doute pas un hasard si une librairie comme celle-ci a vu le jour dix ans après ce qu’il est convenu d’appeler « les évènements de Mai ». À côté des commémorations qui ne manqueront d’avoir lieu à l’occasion des 40 ans de Mai 1968,nous avons voulu, par cette (trop) modeste bibliographie, affirmer notre attachement à un moment de notre histoire récente et à la manière dont cette histoire est transmise aux plus jeunes. Attachement qu’il est d’autant plus important de témoigner alors que l’héritage de Mai 68 fait débat, et est grossièrement caricaturé.

Si pour certains, toutes les dérives de la société de consommation individualiste sont à porter au crédit des « soixante-huitards » et de leurs lubies, nous pensons,au contraire que nous leur sommes redevables. Toutes nos libertés d’aujourd’hui ne sont pas nées des événements de Mai 68, certaines étaient acquises ou en germe avant cette date, et sans doute aussi doivent-elles plus à la lente évolution des moeurs qu’à la brusque montée de fièvre de ce printemps-là. Il n’empêche. Mai 68 cristalise des revendications et des espérances dont nous sommes, aujourd’hui encore dépositaires. Avec son cortège d’excès, d’erreurs et de ridicule, Mai 68, c’est surtout des acquis syndicaux, des droits pour les étudiants, une plus grande liberté pour les femmes... Bref, la fin d’une société corsetée.C’est un souvenir aussi, celui d’une lutte collective et festive.

Alors oui, Mai 68 ce sont également des espoirs déçus, l’entrée de plein pied dans une modernité égoïste, mais le triomphe de la société de consommation doit plus à ceux qui aujourd’hui voudraient « liquider » Mai 68, à ceux qui ont promu une télévision conçue pour dégager du « cerveau disponible » pour la publicité, qu’à ceux qui ont espéré en des lendemains qui chantent. Si avec le recul des années, la belle espérance des révoltés de Mai a laissé place au triste constat du maintien et de l’aggravation des inégalités, ne jetons pas le joli mois de Mai avec les espoirs qu’il a suscités. Et puis, hériter c’est aussi continuer : continuer à affirmer nos convictions et nos espérances. L’espoir c’est aussi ce qui nourrit, chaque jour,notre envie de partager nos lectures, et d’aider les enfants à grandir, au milieu des livres, conscients de l’Histoire dans laquelle s’inscrit leur histoire.

Voici donc une dizaine d’ouvrages, fictions et documentaires, qui font la part petite ou belle, aux évènements de Mai 68, et qui composent cette petite bibliographie. Bien trop petite à notre goût mais qui reflète le peu d’intérêt que portent les éditeurs jeunesse à ce sujet, sans doute pas encore assez historique et trop politique. Si petite, que nous y avons ajouté, de manière totalement subjective, mais parce qu’ils nous semblent accessibles à des ados, quelques ouvrages -documentaires - récemment parus ou à paraître, en collection "adultes". 

NB : Prix et disponibilités mises à jours le 21 avril 2018.

Lire la suite