Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2019

CAMPING SAUVAGE

CampingSauvage.jpgalbum
de Julia WOIGNIER
Éd. Seuil jeunesse, juin 2019 -14,50 €

« C'est un matin et c'est le premier jour de l'été. L'air est doux. » Billy belette, Bergamote le lapin et son frère, Grand sanglier, Vif Écureuil, Chat jaune et Chat Napan (cela en fait du monde !) décident de partir tous ensemble en randonnée (niveau intense) au sommet des cimes. Pique-niques, chansons et concours de sauts au coin du feu, tout se passe à merveille pour les sept amis qui finissent la journée pelotonnés sous la tente à écouter les histoires de Chat jaune. Mais plic, ploc, plic, ploc... Voilà que la pluie se met à tomber. Les vacances seront-elles gâchées ?

Lire la suite

01/07/2019

UNE SIESTE À L'OMBRE

sieste,été,jeux,rêvealbum tout carton
de Françoise LEGENDRE & Julia SPIERS (illustrations)
Éd. Seuil jeunesse, ami 2019 – 12,90 €

Sous l'ombre d'un pommier, un enfant fait la sieste, allongé sur sa couverture jaune d'un côté, rouge de l'autre. Une longue sieste qui va peu à peu voir cette couverture se transformer en grotte, en tempête, en armure... Pour un long voyage au pays des rêves qui emmènera le lecteur jusqu'au bout du monde.

Françoise Legendre et Julia Spiers traduisent avec justesse ce petit morceau d'été : le rythme somnolent de l'endormissement, les délicats jeux de lumière ... Le lecteur peut presque sentir l'odeur de l'herbe sèche et entendre le chant des cigales ! Une sieste bucolique qui décline les aventures et transforme ce moment de calme et d'intimité en une folle envolée dédiée à l'imaginaire, à l'issue de laquelle il ne reste plus qu'à demander : « as-tu bien dormi ? ».

Nathalie Ventax (juillet 2019)

UN JOUR D'ÉTÉ

UnJourEté.jpgalbum
de HeyJin GO
Traduit du coréen par Maison Eliza
Éd. Maison Eliza, mars 2019 -15,90 €

C'est un beau jour d'été... Épuisés par  la chaleur, plusieurs ours blancs décident d'aller piquer une brasse rafraîchissante dans la mer, et c'est ainsi que commence une fantastique baignade ! Pyramide d'ours blancs, natation synchronisée... Voilà nos plantigrades bien rafraîchis ! Mais c'est l'heure !... Elle arrive !

Couleurs pastels pour ce ballet aquatique drôle et touchant dont la chute fait grincer les dents : car celle que nos ours attendaient avec impatience, c'est une petite fille venue visiter ce qui s'avère être un zoo, et cet album se termine sur une très pertinente question d'enfant :« Maman, pourquoi les ours polaires jouent-ils ici ? Ils ne devraient pas vivre au pôle nord ? ».

Lire la suite

27/06/2019

UNE NUIT D'ÉTÉ

enquete,disparition,deuilalbum sans texte
de Margaux OTHATS
Éd. Magnani, mars 2019 - 24€

Dans le crépuscule d'une nuit d'été, cinq adolescents, sweat à capuche sur le dos perchés sur leurs vélos, sillonnent la campagne pour rejoindre le coeur de la foret, histoire de fumer et boire quelques bières à l'abri des regards. Un samedi soir ordinaire sur la terre.
Mais bientôt, sur l'image manque à l'appel l'un deux. Ses amis l'appellent, le cherchent à la lueur de leur lampe de poche. La tension monte, l'angoisse est palpable et très vite le malaise s'installe. Et subitement, ce sont les rubalises jaunes de la gendarmerie qui serpentent entre les arbres de la forêt. Les recherches s'organisent, les interrogatoires débutent, l'enquête commence...

Lire la suite

PETITE FRIDA

PetiteFrida.jpgalbum
de Anthony BROWNE
Traduit de l’anglais par Camille Guénot
Éd. Kaléidoscope, avril 2019 – 15€

Avant même le terrible accident qui, à l’adolescence, meurtrira son corps pour toujours, Frida Kahlo a eu la polio. Elle en a gardé une boiterie impossible à cacher, une différence qui déjà fait d’elle un être à part. Un être qui ira trouver dans son imaginaire l’amie et l’inspiration de toute une vie d’artiste.

Ici point de déclinaisons marketing du personnage de Frida Kahlo comme on en a tant vu ses dernières années : vaisselle, linge de maison, sacs et babioles à l’effigie de la peintre mexicaine devenue l’icône des bobos et autres hipsters.
Anthony Browne, avec le talent qu’on lui connaît, rend lui hommage à la puissance de l’imagination créatrice d’une grande artiste. Il interprète sa vocation et son inspiration à la manière du « jeu des formes » qu’il a si souvent décrit dans ses albums, comme dans son autobiographie* où il dit de ce jeu qu’il est «fil conducteur », « au centre de (son) oeuvre et de (sa) vie.». Comme son personnage de Petit Ours qui dessine le monde qui lui convient, la petite Frida, dessine un monde plus grand, où elle est libérée de son corps meurtri, un monde où existe son double, son âme sœur, capable de se mouvoir comme elle-même ne le peut pas.

Lire la suite

03/06/2019

LES PESTOUILLES ONT UN PLAN

fratrie,naissancealbum
de Didier LEVY et Tiziana ROMANIN (illustrations)
Éd. Sarbacane, mai 2019 – 15,90€

Attablées dans la cuisine, deux soeurs Mathilde (la grande) et Zoé (la petite) intriguent et manigancent tout en sirotant leur grenadine :

« Si on leur demande ça comme ça, tu peux être sûre qu'ils vont dire non, déclare Mathilde. Tu sais bien comment ils sont, papa et maman : ils disent toujours non. Il faut qu'on ait un plan. »

Les rouages des cerveaux des deux frangines carburent à plein régime et soudain, Zoé a une idée qu'elle chuchote dans l'oreille de sa grande soeur : phase 1 du plan, c'est parti !

Les voilà qui déboulent dans le salon et annoncent aussitôt à leurs parents ébahis :

« Alors voilà, pour Noël, Zoé et moi, on voudrait un petit frère » Refus catégorique des parents. C'est hors de question, ils sont bien trop épuisés pour vouloir un troisième enfant. Qu'à cela ne tienne, Mathilde et Zoé jouent les tragédiennes, gros sanglots et visages sombres et feignent de partir bouder dans leur chambre avant de mettre en place la phase 2 de leur plan qui consiste à insister. Insister. Et encore insister. Rayer brocoli de la liste des courses et le remplacer par Petit Frère, jouer au jeu des prénoms (Gonzague ou Jean-Tototte?), manifestation devant le magasin des parents avec pancartes et slogans.

Lire la suite

CLASSE DE LUNE

ClasseLune.jpgalbum sans texte
de John HARE {Etats-Unis}
Éd. L’école des loisirs, mai 2019 – 14€

Certains albums mettent du temps à s’installer, à trouver leur public, parents et enfants, leur place sur les étagères des bibliothèques publiques ; d’autres, comme celui-ci sont immédiatement des classiques, des incontournables qui enchantent grands et petits.

Cette Classe de Lune est, comme son nom l’indique, une sortie sur la Lune. Avec découverte des cratères, bonds lunaires et observation de la Terre. Les enfants sont tous habillés d’une combinaison d’astronaute (présumons que comme l’auteur de ce livre, ces enfants sont américains) et affublés d’un casque. Un enfant pourtant se distingue : il porte un cahier et des crayons de cire. Pendant que ses camarades découvrent les pierres de lune, bien calé contre un rocher, il dessine la Terre si belle et si bleue depuis l’espace. Si bien installé qu’il s’endort et à son réveil, il voit l’astronef s’envoler, le laissant seul… Seul ? Pas si sûr !
Les drôles de créatures qui peuplent la Lune lui font la fête, à lui et à ses crayons.

Heureusement, la classe a fait demi-tour et vient le récupérer mais avant de partir, il faut tout nettoyer et ne laisser aucune trace de son passage sur l’astre lunaire. Aucune ?

A vous de voir !

Lire la suite

EN VOITURE !

voiture,humour,auto-stopalbum
de Guilherme KARSTEN
Traduit de l'anglais par Rosalind Elland-Goldsmith
Éd. Seuil jeunesse, avril 2019 – 14,50€

« Ca va rouler !
un surfeur monte en voiture,
Avec sa planche et son plan tout tracé,
Fin prêt pour l'aventure ! »

Et le voilà parti, notre surfeur ravi (et moustachu), planche sur le toit et lunettes de soleil sur le nez, direction la mer ! Vamos a la playa ! ou plus justement Vamos para a praia puisque l'auteur est brésilien. Sur sa route, il va prendre au bord de son automobile une kyrielle d'auto-stoppeurs plutôt farfelus : un plongeur bientôt marié (surfeur enchanté), un super-héros lassé (surfeur enchanté), un alligator blasé (surfeur... moins emballé), un voleur en cavale (surfeur intrigué) , une policière méfiante (surfeur... contrarié), une fillette en sanglots (surfeur énervé).
Tout ce petit monde trouve
tant bien que mal une petite place dans l'auto... mais on commence à être à l'étroit, alors quand se pointe un loup, l'air sympa et pouce en l'air, notre surfeur hausse les épaules et notre petite troupe continue sa route :

« Fillette en sanglots,
Policière méfiante,
Voleur en cavale,
Alligator blasé,
Super-héros lassé,
Plongeur bientôt marié,
Surfeur... écrabouillé.»

Lire la suite

30/04/2019

TROIS PETITS ANIMAUX

nature,liberté,découverte,animauxalbum
de Magaret WISE BROWN & Garth WILLIAMS (illustrations)
Traduit de l’américain par Olga Kent
Éd. MeMo, mars 2019 – 18€

Ces trois petits animaux là sont d’adorables oursons qui vivent « très heureux dans leur petit monde d’animaux », niché au cœur de la forêt.

Heureux oui mais curieux aussi. Curieux du monde coloré du bas de la colline où s’entassent gens, véhicules, immeubles… Si bien qu’un jour, l’un des trois compères, très vite rejoint par un autre, met des vêtements et s’en va voir de quoi il retourne. Le plus petit ne disposant pas de vêtements reste dans la forêt et attend patiemment le retour de ses compagnons. Le temps passant, il décide de les rejoindre après s’être affublé de feuilles, bûches et pot de fleur, en guise de manteau, chaussures et chapeau.

Mais retrouver ses comparses dans la grande ville s’avère plus difficile que prévu. Le petit ours fait l’expérience de la solitude et tente douloureusement de se reconnecter avec la nature. Heureusement, un grand coup de vent va remettre tout cela en ordre et débarrasser les oursons de leur frusques d’humains. Il faut alors les voir courir dans les bois, libres et heureux, pour retourner dans « leur petite maison bien chaude. Car c’étaient de petits animaux ».

Lire la suite

29/04/2019

LA VÉRITÉ SUR LES GRANDS-PARENTS

VéritéSurGrandsParents2019.jpgalbum
Elina ELLIS
Traduit de l’anglais par Camille Guénot
Éd. Kaléidoscope, février 2019 – 13,50€

Ces grands-parents là sont « vraiment très vieux. Ils ont des rides, pas beaucoup de cheveux et de drôles de dents. » Pour autant… ils déjouent tous les stéréoptypes. Ils font du grand-huit, du skate, de la danse… Ils jouent sur des consoles, utilisent des ordinateurs, aiment la musique (et la pratique), les voyages (interstellaires)…  Surtout, ils rient beaucoup et s’aiment énormément.

Alors oui, ils « sont vraiment très vieux », pas tellement comme les grands-parents d’aujourd’hui qui à soixante-dix ans ressemblent aux personnes de cinquante ans d’il y trente ans mais pas non plus comme les grands-parents d’hier*. MoiGrandMère.jpgAlors que Gallimard jeunesse réédite, quarante ans après sa parution, le premier album de Pef : Moi, ma grand-mère… (Gallimard Jeunesse, 2018, première édition, La Farandole 1978) on mesure le chemin parcouru. Dans cet album, on trouve d’un côté, des grands-mères extraordinaires : écrivaine, exploratrice, capitaine de bateaux… de l’autre, celle du petit narrateur qui « sait faire de bonnes tartines de beurre avec des petits morceaux de chocolat dessus » et ça, c’est quand même le mieux.

Lire la suite