Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2017

LE JOUR OÙ PAPA S’EST REMARIÉ

Le jour où papa.jpgPremière lecture
de Thierry LENAIN & Thanh PORTAL (illustrations)
Éd. Nathan, coll. premiers romans, série Le jour où, août 2017, 29 pages - 5,90€

  • Voilà quelques mois déjà que nous avons fait la connaissance de la classe de Madame Okili, avec la sortie, en mars dernier, des deux premiers volumes de la nouvelle série de premières lectures de Thierry Lenain, Le jour où la France est devenue la France et Le jour où on a mangé tous ensemble. C’est une classe d’école primaire comme il en existe des milliers en France, composée d’enfants de toutes origines, curieux et espiègles et qui apportent dans leurs cartables leurs soucis et leurs rêves aussi. Dans chaque volume, la discussion fuse et la maitresse, la formidable maitresse, trouve les mots pour donner sens aux questions des enfants.
    Dans ce 4e épisode, Guillaume rêvasse en classe. C’est qu’il a l’esprit occupé par le prochain remariage de son père. Surtout que, comme l’explique Marilou : « ce n’est pas avec une femme que le papa de Guillaume va se remarier (…) c’est avec un mari (…) parce que maintenant, le papa de Guillaume, il est homo ».

Lire la suite

DANS LA FORÊT DE HOKKAIDO

Dans la forêt.jpgroman
de Éric PESSAN
Éd. L’école des loisirs, coll. Médium +, août 2017, 132 pages - 13€

En France, Julie rêve. Au Japon, un petit garçon abandonné par ses parents dans la forêt de Hokkaido, est au bord de la panique.

Julie rêve de cet enfant. Très vite, elle se rend compte que c’est plus qu’un rêve, qu’elle a la capacité, quand elle s’endort, de rejoindre cet enfant perdu et effrayé. Elle vit alors les mêmes angoisses, les mêmes souffrances que ce petit garçon qui lui reste inconnu. Peu à peu, comme lui, elle dépérit. Elle apprend aussi qu’au Japon, des recherches ont été lancées pour retrouver un enfant que ses parents, excédés par ses caprices ont laissé quelques instants sur le bord d’une route en pleine forêt, sur l’île d’Hokkaido. Quand ils sont revenus sur leurs pas, leur fils avait disparu… englouti par la forêt. Depuis, ils passent à la télévision pour s’excuser (pratique très nippone) et appeler à l’aide pour retrouver leur fils. Julie sait désormais que l’enfant qu’elle rejoint dans ses rêves est réel et que sa vie dépend de l’aide qu’elle pourra lui fournir. Sa survie à lui mais peut-être à elle aussi puisque que sa santé, comme celle du garçon, se dégrade brutalement. 

Lire la suite

27/03/2017

MAIS QUE FONT LES PARENTS LA NUI ?

sommeil,nuit, parents, amouralbum
de Thierry LENAIN & BARROUX (illustrations)
Éd. Little Urban, mars 2017 - 13,50€ 

Voilà bien une question qui occupe l’esprit des enfants ! Que font donc les parents quand on ne les a pas sous les yeux et plus particulièrement quand le soir tombe et que les enfants sont priés d’aller dormir ?

Une question qui agite la petite Sofia qui n’entend pas se coucher - elle se tient bien droite, debout sur son lit, les bras croisés - avant que ses parents ne lui ait répondu. Appliquant une stratégie bien connue des psychanalystes et éprouvée par les parents quand il s’agit de gagner du temps, les parents de Sofia lui renvoient sa question « Que crois-tu que nous faisons, Sofia ? ». Et voilà la petite fille explorant plusieurs pistes loufoques ou inquiétantes : les parents s’empiffrent de bonbons, font la fête avec leurs copains, se transforment en dragons, s’occupent de tous leurs autres enfants cachés… 

Jusqu’à ce qu’elle formule une hypothèse bien plus réaliste : « vous vous faites plein de bisous » et s’inquiète de savoir si il leur restera assez d’amour pour elle.

Lire la suite

02/03/2017

LA FAMILLE DANS TOUS SES ÉTATS

La famille.jpgDocumentaire
de Alexandra MAXEIMER & Anke KUHL (illustrations)

Traduit de l’allemand par Hélène Boisson
Éd. La Joie de lire, janvier 2017 - 12€

Le sujet a été au cœur de l’actualité à l’occasion des débats houleux sur le mariage pour tous et il passionne les enfants toujours avides de comprendre à la fois d’où ils viennent et le monde qui les entoure. Les parents, les grands-parents, les fratries sont le sujet de bien des livres pour les enfants. Tous ne sont pas d’un grand intérêt, certains sont plein de bonnes intentions et d’ouverture d’esprit mais aucun n’est aussi complet et malin que celui-ci. Familles nombreuses, hétérosexuelles, lesbiennes ou homosexuelles, familles aimantes ou maltraitantes, familles de sang ou de cœur… cet album, qui flirt avec la bande dessinée est à la fois formidablement instructif et drôle. Avec ses flèches et ses fils qui relient les un-e-s aux autres, il montre aux enfants toutes les formes d’engagements et d’associations familiales possibles, parce que « quel que soit notre âge, nous sommes toujours les enfants de quelqu’un ».

Lire la suite

29/11/2016

LES PALSOUS. Un conte de Noël

noël,pauvreté,injustice,parents,humouralbum
de André BOUCHARD

Éd. Seuil jeunesse, octobre 2016 – 13,50 €

« Dans la famille Palsou, il y a Maman, Papa, les jumeaux Carole et Albert, Henri et moi, Charles. Ça fait six. Avec six bouches à nourrir, faut faire les courses souvent ! »
Mais faire les courses, pour le famille Palsou, c'est un problème, parce que comme leur patronyme l'indique, dans la famille Palsou, des sous il n'y en a pas tant que ça  Il n'y en a même vraiment pas assez pour remplir à satiété les six estomacs de la famille. Alors même si les enfants adorent le quartier qui est plein de cachettes et de copains de tous les horizons, même s'ils se marrent bien à l'école de Mr Nicolas qui leur apprend la soudure et la couture (entre autres), il y a quand même un gros problème : les adultes qui ne savent plus rire, qui font une tête d'enterrement et qui c'est sûr, vont leur gâcher Noël. Une seule solution : école du rire obligatoire pour tous les parents. Mais comme les enfants vont vite le découvrir« enseigner la rigolade aux vieux » s'avère plus difficile que prévu et il faudra toute l'aide du mystérieux Mr Nicolas et d'une cocotte magique pour redonner le sourire aux adultes et organiser un très joyeux Noël.

Lire la suite

28/08/2016

BON VOYAGE MAMAN !

Bon voyage maman.jpgalbum
de Mariana RUIZ JOHNSON
Traduit de l’espagnol (Argentine)
Éd. Alice, mai 2016

Maman part en voyage. Enzo et son papa la conduisent à l’aéroport et s’organisent pour combler son absence. Maman manque à Enzo. Avec papa c’est différent - il n’a pas la même voix pour lire des histoires- mais c’est bien aussi.

Pendant ce temps, maman vaque à ses occupations : travail, visites, courses… Et grâce à internet, la famille peut se réunir même si « la maman dans l’écran » n’a pas l’odeur de la celle d’Enzo.

Ce petit album carré est formidable ! Enfin une maman qui part en voyage en laissant compagnon et enfant tout à fait capables de se débrouiller - pas d’inondations dans la salle de bain ni de coucher tardif. En plus, elle ne se morfond pas mais semble profiter à fond de son voyage.

Lire la suite

22/07/2016

J’ATTENDS MAMAN

mère,parents,école,séparation,travailalbum
de Izumi MOTOSHITA & Chiaki OKADA (illustrations)

Traduit du japonais par Sylvain Chollet
Éd. nobi nobi, coll. 1, 2, 3 Soleil, mars 2016 - 13€

C’est la fin de la journée à la maternelle et personne n’est encore venu chercher la petite Kana. La petite fille patiente en imaginant, dans un savoureux dialogue avec un ours en peluche, ce qui a pu retarder sa maman. Peut-être son train est-il tombé en panne ? Dans ce cas, pas d’inquiétude, « parce qu’un éléphant, un hippopotame et d’autres animaux très costauds l’ont poussé de toutes leurs forces jusqu’à la gare ! ». Et si elle s’est arrêtée pour acheter des pâtisseries et des ballons et qu’elle s’est envolée, là encore, pas de quoi paniquer, c’est certain, les « oiseaux vont la guider ». La preuve, là voilà qui arrive ! Kana se blottie dans ses bras avant de quitter sa maîtresse et son ours, pour rentrer à la maison et peut-être s’arrêter en chemin pour acheter un gâteau et un ballon.

Un album très tendre sur un sujet bien moins léger qu’il n’y paraît. Quel enfant n’a pas connu ces moments d’angoisse en attendant ses parents ou tout simplement en s’éloignant d’eux quelques instants ? 

Lire la suite

30/12/2015

JE VEUX ENLEVER LA NUIT

sommeil,nuit,famille,lapin,parentsalbum
de Hélène GAUDY & Simone REA (illustrations)
Éd. Cambourakis, août 2015 -14 €

Oskar le lapin n'aime pas la nuit. La nuit est noire, la nuit n'a pas de couleurs, pendant la nuit il est obligé de porter un pyjama, de ne pas jouer, de ne pas bouger... « La nuit, ça l'ennuie », et Oskar aimerait bien pouvoir l'enlever pour profiter encore et encore de la journée.
Alors maman lapin va devoir expliquer que la nuit a ses propres couleurs, qu'on peut s'y inventer des histoires et écouter ses bruits...
Dans un texte plein de poésie et de douceur, Hélène Gaudry raconte la peur du noir, le refus de dormir, la frustration de devoir rejoindre son lit tous les soirs alors qu'il y a encore tant de choses à faire et à découvrir.

Lire la suite

05/03/2015

L'HEURE DES MAMANS

L'heure des mamans.jpgalbum
de Yaël HASSAN & Sophie RASTÉGAR (illustrations)
Éd. Utopique, août 2014 – 15,50€

Chaque jour, quand l’heure de la sortie des classes approche, la maîtresse met les enfants en rang et leur annonce qu’arrive « l’heure des mamans ! ». Quelle drôle d’idée ! Surtout que notre petit héros, ce n’est jamais sa maman qui vient le chercher. Le lundi c’est sa baby-sitter, Marie-Pierre, le mardi c’est papi Albert, le mercredi c’est tonton Fabian qui le récupère au centre de loisirs. Le jeudi, c’est Mamie Lune, enfin si elle n’a pas oublié, et le vendredi c’est… papa !

Et si maman ne l’attend pas à la sortie de l’école, c’est … qu’elle travaille !  Alors, l’heure des mamans c’est le samedi et le dimanche « quand on se retrouve le matin pour se faire de gros câlins ! »

Lire la suite

21/02/2015

L'HEURE DES PARENTS

L'heure des parents.jpgalbum
de Christian BRUEL & Nicole CLAVELOUX
Éd. Thierry Magnier, mai 2013 – 11€
Première édition : éditions être, 1999

Voici ce que nous écrivions sur cet album, alors indisponible, en novembre 2011, à l’occasion des 30 ans de l’Association des Librairies Spécialisées Jeunesse (ALSJ) / Librairies Sorcières :

Parce qu’il n’était pas envisageable  d’évoquer trente ans de littérature jeunesse sans rendre hommage au travail de Christian Bruel, parce qu’il aurait fallu remonter 5 petites années en arrière dans notre sélection trentenaire pour choisir l’incontournable Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon (édition du Sourire qui mord 1976 ; nouvelle édition 2009 aux éditions être), nous avons retenu L’heure des parents. Surtout parce que ce petit livre paru en 1999 et épuisé avant même la fin de l’aventure des éditions être nous manque tous les jours.  

Alors que Camille s’assoupie en attendant ses parents à la sortie de l’école, elle s’imagine et le lecteur avec elle, des parents comme on en trouve dans la vraie vie mais bien peu dans les albums jeunesse où il est encore si souvent question de « l’heure des mamans »… 

Lire la suite