Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2016

L'AMOUR, LE JAPON, LES SUSHIS ET MOI

Amour,Japon, sushis et moi.jpgroman
de N.M. ZIMMERMANN
Éd. Albin Michel, coll. Litt’, octobre 2016, 387 pages - 15,90€

Lucrèce et Maximilien, respectivement 15 et 6 ans, suivent leur mère au Japon où elle est invitée à travailler à l’université de Nagoya. Leur père a été porté disparu après une avalanche dans l’Himalaya quatre ans plus tôt ; rien ne les retient en France. D’autant que leur mère passionnée par le Japon féodal leur a transmis son attrait pour ce pays et que Lucrèce fait du japonais depuis plusieurs années.

Les voici donc partis au pays du soleil levant, flanqués de leur chien, Tropbeau qui comme son nom - choisi par Maximilien - ne l’indique pas, ressemble à une serpillère.

Lucrèce est plutôt bien préparée à cette immersion nippone et fait preuve de beaucoup de bonne volonté mais le décalage culturel est immense. La nourriture est étrange, les pâtisseries ne se distinguent que par leur aspect multicolore mais sont toutes gorgées de sucre, trier les déchets relève d’une science compliquée… Mais le plus dur, ce sont les relations sociales. Lucrèce est une adolescente chaleureuse et curieuse et elle a bien du mal à ne pas dire ce qui lui passe par la tête. Or sorti de l’intérêt poli pour le folklore français (la Tour Eiffel romantique, le mariage pour tous…), les autres lycéens semblent se désintéresser de Lucère, la Gaijin, l’étrangère.

Pour Maximilien c’est différent. Avec sa bouille entourée de boucles blondes, il n’a pas besoin de faire beaucoup d’efforts pour devenir la coqueluche des adultes. Toujours perdu dans son imagination, il peuple leur appartement de monstres japonais, pas nécessairement malveillants mais parfois un peu encombrants.
Pour autant, Lucrèce est bien décidée à s’intégrer même si elle doit pour cela s’inscrire au Club des amateurs de sushis, qui ne compte que quatre membres inactifs au possible. A force de se mêler des affaires des autres… elle finira par se faire des amis et plus si affinités.

Lire la suite

28/05/2016

LA FAMILLE CERISE : Gare au canard !


famille,animaux,amitié,école,déménagement
Roman

de Pascal RUTER, illustré par Maurèen POIGNONEC  
Éd. Didier Jeunesse, coll. Mon Marque-Page , avril 2016, 141 pages – 10,30 € 

Dans la famille Cerise, il y a d’abord Zouille et Yoyo, les jumelles qui n’ont pas froid aux yeux, leur père qui veut élever des poules, et leur mère qui revisite la rhubarbe  sous toutes ses formes. Mais il y a aussi les meilleurs amis des jumelles : Max Belpom qui est secrètement (mais pas tant que ça) amoureux de Zouille, et son petit frère Papillon qui a lui une passion bien de son âge pour le caca.

Tout ce petit monde vit à Savigny-les-Mimosas, charmant village qui s’apprête à célébrer le début du printemps en organisant une kermesse pleine de poneys, chamboule-tout, châteaux gonflables et autres merveilles propres à réjouir petits et grands. Alors qu’ils dégustent tranquillement leur barbe à papa, Zouille, Yoyo, Max et Papillon découvrent que Fred, leur instituteur adoré, ne semble pas dans son état normal : lui qui est d’habitude si adroit parait incapable d’attraper le moindre canard au stand de pêche à la ligne, et pire encore, il ne reconnait même pas les sœurs Cerise et les frères Belpom. À leur retour à l’école, les quatre enfants voient leurs craintes se confirmer : Fred est devenu vraiment étrange depuis ses tentatives de pêche au canard et a même développé une obsession inquiétante pour tout ce qui touche au palmipède … Zouille, Yoyo, Max et Papillon décident de prendre les choses en main…

Lire la suite

08/06/2015

DEUX AMIS

Deux amis.jpgalbum
de Claire FREEDMAN & Kate HINDLEY (illustrations)
Traduit de l’anglais par Virginie Cantin.
Éd. Milan, janvier 2015 – 11,90€

Tom se sent un peu seul depuis qu’il a déménagé dans une grande ville. La nature et ses amis lui manquent. Bien décidé à découvrir son nouvel environnement, il brave la pluie pour arpenter les rues de son nouveau quartier et rencontre… un petit chien perdu. Les voilà devenus les meilleurs amis du monde. Entre câlins, chatouilles et parties de cache-cache, les journées passent vite mais quand vient le soir, le petit chien a toujours l’air un peu triste. Tom se décide à chercher les propriétaires de son nouvel ami et dépose chez les commerçants des environs, une petite affichette avec une photo de son nouveau compagnon et son numéro de téléphone. Mais les jours passent et personne n’appelle. 

Lire la suite

07/07/2012

TIM ET TIDOU DÉMÉNAGENT

Tim&Tidou.gifAlbum de Anke WAGNER & Eva ERIKSSON
Traduit de l’allemand (Suisse) par Nelle Hainaut-Baertsoen et Nathalie Maitenaz
Éd. Nord Sud, avril 2012
13 €

Tim et sa famille déménagent. Tim est plutôt heureux d’aller « dans une autre ville » mais Tidou, son inséparable doudou, n’a pas très envie de quitter son univers habituel. Ce qui lui fait le plus peur, c’est que Tim rencontre de nouveaux amis et le délaisse… Heureusement, dans sa nouvelle école, Tim se fait très vite une amie, une petite fille rousse avec des couettes et une salopette rose, qui ne se sépare jamais de Mimi, son doudou… Voilà qui finalement pourrait bien faire l’affaire de Tidou !

C’est habilement qu’est traité ici l’angoisse du déménagement chez les petits. Tim est content, Tidou est inquiet. C’est que, pour un enfant, quitter sa maison, changer ses habitudes, c’est à la fois excitant et angoissant. Ici, c’est Tidou qui absorbe les inquiétudes du petit garçon, gageons que les enfants se reconnaitront tout autant dans le petit personnage en peluche que dans son alter ego. Et quel plaisir de retrouver les images – tendres et malicieuses – d’Eva Eriksson. 

Ariane Tapinos (juin 2012)

10/07/2011

Le Slip de bain | album de Charlotte MOUNDLIC & Olivier TALLEC (ill.)

Slip de bain.gifOu Les pires vacances de ma vie
Éd. Père Castor Flammarion | mai 2011
13 €

Michel («croyez-moi, c’est pas facile tous les jours de porter un prénom pareil») a «presque huit ans» et va passer, pour la première fois, des vacances sans sa maman. Une semaine – une longue semaine – à la campagne avec ses grands-parents et ses cousins dont Michel dit «pour faire simple, ils sont grands, forts (…) Je suis leur souffre douleur». Mais le pire est à venir: avant la fin des vacances, Michel doit sauter du plongeoir de 3 mètres, tradition familiale oblige. L’opération s’annonce doublement périlleuse: le plongeoir est bien haut et le «slip de bain» de Michel bien trop grand…

Lire la suite

05/05/2010

Tu veux être ma copine ? | roman de Susie MORGENSTERN

9782211201032FS.gifIllustré par Claude K. Dubois
É
d. L'École des Loisirs | coll. Mouche | mars 2010 – 7,50€

Pas facile de se faire des amis quand on vient d’arriver dans une nouvelle école! C’est la douloureuse constatation que fait Hedwige. Sous prétexte que ses parents avaient le bon profil pour un nouvel emploi dans le centre de la France, à la campagne, elle se retrouve seule abandonnée dans la cour d’une école où tout le monde l’ignore et où tout à l’air interdit. C’est insupportable! Heureusement, Hedwige ne manque pas de motivation et elle décide de prendre les choses en main: puisque c’est un entretient d’embauche qui l’a mise dans cette situation, c’est un entretien d’embauche qui va l’en sortir!

Lire la suite