Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/01/2017

LE SECRET DE GRAYSON

genre,fille,garçon-fille,adolescence,orphelin,etats unisroman
de Ami POLONSKY
Traduit de l’américain par Valérie Le Plouhinec
Éd. Albin Michel Jeunesse, coll. Litt’, septembre 2016,  334 pages - 15,90€

Grayson a 12 ans et depuis la mort de ses deux parents dans un accident de voiture alors qu’il n’avait que 4 ans, il vit avec sa tante Sally et son oncle Evan, le frère de son père et leurs deux enfants : Jack qui a à peu près son âge et le petit Brett. Pour son entourage, il est un adolescent ordinaire. Un peu timide et renfermé mais rien qui laisse deviner ses tourments intérieurs. Pourtant, depuis aussi longtemps qu’il s’en souvient, Grayson s’est toujours perçu comme une fille. Une fille enfermée dans un corps de garçon dont les transformations lui échappent de plus en plus.

Pendant longtemps, il suffisait à Grayson d’imaginer que ses longs T-shirts étaient des robes ou que ses grands bermudas étaient de belles jupes, pour que, rassuré, il puisse se faire croire que son apparence correspondait bien à son sentiment intérieur. Avec l’adolescence, les changements du corps mais également ceux des relations entre lui et le monde extérieur, ces stratagèmes sont de plus en plus inefficaces et par voie de conséquence, sa souffrance de plus en plus intolérable.
Il ne cesse de se demander comment ses parents le percevaient. Il sait, confusément, qu’il était en sécurité avec eux.

Sur un coup de tête, il décide de se présenter aux auditions organisées par son professeur de littérature, M. Finnegan, pour une pièce qui retrace le mythe de Perséphone. Surtout… il décide de se présenter pour le rôle titre - un personnage de femme donc - et l’obtient !

Lire la suite

21/11/2016

AGATHA

femme,angleterre,polarRoman
de Françoise DARGENT
Éd. Hachette, août 2016, 314 pages- 15,90€

Agatha est une adolescente de 14 ans qui a perdu son père deux ans plus tôt et vit avec sa mère sur la Riviera anglaise, à Torquay. C’est une jeune fille pleine d’imagination et de désirs. De talents aussi même si il faudra encore attendre de longues années avant qu’elle ne devienne la géniale « reine du crime » sous le nom d’Agatha Christie (le patronyme de son premier mari). En attendant, elle grandit dans une famille aimante et suffisamment à l’aise financièrement pour lui offrir la meilleure éducation et l’ouverture sur le monde qui sied à une jeune fille de son rang dans la bonne société anglaise du début du XXe siècle. Leçons de musique - Agatha se rêve en cantatrice - , pensions parisiennes, voyages au Caire… Et bien sûr, rencontres galantes et bals élégants.

Françoise Dargent s’accorde beaucoup de liberté dans cette fantaisie biographique sur l’enfance de la grande écrivaine et choisit de resserrer son récit sur les premiers émois de l’adolescence. Elle réussit à faire le portrait sensible d’une femme en devenir dans un monde qui leur laisse encore peu voix au chapitre.

Lire la suite

28/02/2016

UN JOUR IL M'ARRIVERA UN TRUC EXTRAORDINAIRE

un_jour_il_marrivera_couv.jpgroman
de Gilles ABIER
Éd. La joie de lire, coll. Encrage, janvier 2016, 156 pages - 14€

Elias est un adolescent ordinaire que rien ne distingue de ses congénères. Il est intelligent mais si chétif qu’ « à treize ans il en paraît neuf, dix les jours où (il) pète la forme ». Sa vie aussi est banale : il vit avec sa mère et son nouveau compagnon, Franck. Son quotidien se partage entre ses amis, le fidèle Milo et Mathilde sa voisine délurée, et ses parents. Son père qu’il voit peu, sa mère occupée à réussir sa nouvelle vie de couple avec l’irascible Franck. Pourtant, Elias en est convaincu, un jour, il lui arrivera un truc extraordinaire ! Sinon, « comment expliquer la contradiction entre les rêves qui (le) dévorent et le corps dont (il) dispose ». Le jour, c’est sa fragilité et sa banalité qui domine, la nuit… La nuit, il vit des aventures extraordinaires. Il traverse la Manche à la nage, participe à des compétitions sportives, dompte des tigres du Bengale, fait du parachute au dessus des Alpes… Et au matin, il reporte sur ses cahiers de dessins la trace de ses prouesses nocturnes.

Lire la suite

04/01/2016

AUSSI LOIN QUE POSSIBLE

Aussi loin que possible.jpgroman
de Eric PESSAN
Éd. L’école des loisirs, coll. Médium, septembre 2015, 140 pages – 13€

C'est un lundi matin ordinaire pour Tony et Antoine. Après avoir planqué leurs cartables dans un buisson et compté jusqu'à trois ils s'élancent pour faire la course. Sans s'être concertés, sans avoir vraiment décidé de sécher les cours, ils vont dépasser les limites de leur Cité, traverser la voie rapide, puis la zone commerciale qui suit ; dans un marathon spontané qui les mènera au bord de la mer et peut-être plus loin.

« Cela fait dix minute que l'on court. La cité s'éloigne, ce lundi matin vient de basculer dans l'inconnu. On n'a rien prémédité, rien comploté. On a nos baskets aux pieds, nos survêtements souples, nos forces. Tony a sa tristesse. J'ai ma colère. On ne va plus rebrousser chemin. »

Lire la suite

16/07/2015

COMMENT JE ME SUIS DÉBARRASSÉ DE MA MÈRE

Comment je me suis….jpgroman
de Gilles Abier
Éd. Actes Sud junior, coll. Romans Ados, mai 2015, 123 pages – 12€

Deux garçons, deux filles, quatre histoires d’amour et de haine. Quatre nouvelles qui, à la lecture du cinquième chapitre, forment un roman

La mère d’Etienne est dépressive (maniaco-dépressive ?). Elle est à la fois indifférente et intrusive. Elle enchaine les petits amis jusqu’à Simon, un garçon beaucoup plus jeune qu’elle qui finit par la quitter lassé de sa possessivité et de sa jalousie maladive. Elle le harcèle… Etienne prend, avec l’accord du médecin, la douloureuse décision de la faire interner.

La mère de Jessie est aussi sa manager : elle la coach dans sa pratique du tennis. Elle est prête à tout pour que sa fille gagne les compétitions auxquelles elle participe. A tout et même au pire…

Alexis a trois raisons de ne pas aimer sa mère. Elle le lui rend bien et le laisse partir sans un regret.

Solène est affublée d’une mère ultra intrusive. Elle veut être partout, se mêle à ses amis, la suit sur les réseaux sociaux… Elle lui inflige ce que sa propre mère lui a fait subir, dans une version moins high tech, et plus encore…

Lire la suite

29/05/2015

TORNADE

tornade.jpgroman
de Jennifer BROWN
Traduit de l'anglais (Etats-unis) par Céline ALEXANDRE, é
d. Albin Michel Jeunesse, coll. Wiz, mars 2015, 280 pages -14,90€

Jersey, lycéenne d'Elisabeth, Missouri, vit un quotidien assez ordinaire entre ses trois meilleurs amis, sa petite sœur fana de danse qui vit littéralement en justaucorps et peut se montrer très agaçante, sa mère qui bien sûr l'accable de corvées en toute injustice, un père absent et un beau-père solide et calme. Le jour où la tornade dévaste la petite ville d'Elisabeth, Jersey vient d'envoyer promener sa petite sœur, de se disputer avec sa mère juste avant leur départ pour le cours de danse. C'est donc seule, réfugiée dans la cave de sa maison que l'adolescente affronte le cataclysme.

Lire la suite

21/09/2014

DES ADOS PARFAITS

adoperfect.jpgroman
de Yves GREVET
Éd. Syros, coll. «  Soon, Mini Syros + »septembre 2014, 115 pages - 5€

Alors que les pensées d'Anatole sont fixées sur la jolie Célia plus que sur ce qui se passe dans sa salle de cours, de mystérieuses enveloppes, à l'en-tête du collège, sont distribuées aux élèves de la classe. Alors que la plupart des adolescents constatent que leurs enveloppes sont vides, Anatole et Célia ont la surprise d'y découvrir un message vaguement menaçant destiné à leurs parents. Ce n'est pas la première fois que des avertissements anonymes apparaissent au collège, et devant la réaction de panique que provoquent ces mystérieuses déclarations chez les adultes, Célia et Anatole décident de mener une enquête discrète.

Lire la suite

24/03/2014

UN GARÇON COMME UNE AUTRE

Garçon comme une autre.gifRoman
de Joël BREUREC
Éd. Oskar, coll. La vie, novembre 2013
109 pages – 12,95€

C’est l’été et, comme tous les ans, Ewen passera les vacances en Bretagne, à l’Île-aux-Moines dans la maison familiale maternelle et à Saint-Malo, chez son père. Mais cette année s’annonce un peu différente : Ewen a 14 ans, des boutons,  la voix qui mue et tous les sens en émoi. Il découvre le désir et ses désirs sont multiples…
Depuis quelques temps déjà, il s’intéresse de près aux magazines de sa petite sœur Nolwenn qui retracent les moindres faits et gestes d’un beau chanteur anglais et perçoit que ses sentiments envers
Théo, son meilleur ami, ont évolué vers quelque chose de différent.

Lire la suite

20/03/2014

CE QUE J'AI OUBLIÉ DE TE DIRE

adolescence,suicide,auto-mutilation,amitiéRoman
de Joyce Carol OATES
Traduit de l’américain par Cécile Dutheil de la la Rochère
Éd. Albin Michel jeunesse, Coll. Wiz, janvier 2014
342 pages – 15 €


C’est la dernière année de lycée pour Merissa, Nadia et les autres filles de terminale de Quaker Heights. Une année qu’elles doivent affronter sans le soutien – sarcastique – de Tink. Parce que six mois plus tôt, Tink s’est suicidée et que son absence est dans tous les esprits. Katrina Traumer était arrivée deux ans auparavant, d’une école chic de New York, précédée d’une réputation sulfureuse d’enfant star et affublée d’une mère actrice sur le retour. Avec ses tenues excentriques, pour un lycée privé BCBG comme Quaker Heights, et son ironie mordante – dont élèves et professeurs allaient faire les frais – elle s’était fait une place à part dans ce petit monde en ébullition adolescente. Depuis sa mort, son absence est partout. Merissa, lycéenne parfaite en apparence, s’automutile pour se sentir exister encore. Nadia s’éprend de son professeur et vole un tableau de maître pour rappeler à son père – occupé avec sa dernière et (très) jeune épouse – qu’elle existe.

Dans ce monde où les adultes confondent leurs ambitions avec les désirs de leurs enfants, dans cet âge auquel les adultes ne comprennent (plus) rien, la lucidité rageuse de Tink, elle qui disait : « Je veux bien être ton amie - mais seulement si tu me promets de ne jamais, jamais compter sur moi », manque cruellement à chacune de ses amies.

Lire la suite

01/03/2014

12 CHOSES À FAIRE AVANT LA FIN DU MONDE

autisme,amour,adolescence,norvègeroman
de Bjorn SORTLAND
Traduit du néo-norvégien par Jean-Baptiste Coursaud, éd. Thierry Magnier, janvier 2006, 174 pages – 8,70€

Therese, une adolescente de 13 ans apprend que ses parents vont divorcer. Est-ce la fin du monde ? Si oui alors « se dégoter un amoureux » figure au premier rang des choses qu’il faut qu’elle ait faites avant la fin du monde. Pas facile surtout qu’elle a jeté son dévolu sur Jan, le fils du pasteur, tellement croyant et pratiquant qu’elle le considère comme « chrétien au carré ».
Prétextant un exposé à faire sur… la fin du monde, elle se lance dans une grande opération de séduction qui la conduira jusqu’à la Basilique Saint Pierre de Rome !

Lire la suite