Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2016

VIVE LA DANSE

danse,garçon-fille,sport,genrealbum
de Didier LEVY & Magali LE HUCHE (illustrations)
Éd. Sarbacane, août 2016 – 16,90€

Hector est un petit gars remuant, une vraie pile électrique ! Ses parents décident alors de le mettre à la danse, histoire qu'il se dépense (et que par la même occasion, eux soufflent un peu...). Et pour Hector, c'est le coup de foudre ! A tel point, qu'il fait tout en dansant : il va à l'école en dansant, range sa chambre en dansant, se brosse les dents en dansant, accroche des posters de Mickaël Jackson au dessus de son lit.

« - C'est quand-même gênant cet enfant qui danse tout le temps ! Soupire le papa
- Qu'est-ce que les gens vont penser ? s'inquiète la maman »

Alors ça suffit ! Encore un cours ce soir et après terminé, fini la danse.

Lire la suite

16/08/2016

ÇA JOUE VITE ET ÇA JOUE BIEN !

9a joue….jpgalbum
de Richard MARNIER & Aude MAUREL (illustrations)
Éd. Frimousse, mai 2016 - 12€

Si vous n’avez pas atteint votre seuil maximum de tolérance au foot après l’Euro 2016, nous vous conseillons vivement ce petit album carré qui plonge le lecteur au coeur d’un match. La balle roule, rebondit, ricoche, s’envole… Les joueurs et les joueuses rivalisent d’actions extraordinaires : genou, hanches, nuque… Et tous s’enthousiasment quand le ballon atteint le « buuuut ! ». Alors, oui, « ça joue vite et ça joue bien », filles et garçons mélangées et ça, c’est réjouissant !

Lire la suite

13/07/2014

DES HISTOIRES DE FOOT POUR RÉFLÉCHIR

football,sport,philosophie,genredocumentaire
de Isabelle WLODACCZYK & Mauro MAZZARI
Éd. Oskar, coll. Philo Des mots pour réfléchir, mai 2014, 61 pages – 15,95€

Qui a dit que foot et philosophie ne feraient pas bon ménage ? Ce petit documentaire malicieux apporte la preuve que le football est un formidable activateur de neurones  A partir d’une quinzaine d’événements footballistiques, et sur le principe déjà éprouvé de cette excellente collection,  les auteurs nous propose de réfléchir à des thèmes aussi variés et importants que :
« tous les moyens sont-ils bons pour gagner ? », « l’homme est-il une marchandise ? », « Comment résister à la barbarie ? »…

Lire la suite

TOM FAIT DU FOOT

football,sport,garçon-fillealbum
de Élisabeth DE LAMBILLY & Marie-Aline BAWIN (illustrations)
Éd. Mango Jeunesse, août 2011 – 8€

C’est mercredi et Tom va enfin pouvoir essayer sa toute nouvelle tenue de foot sur le terrain. Sur le terrain justement, il retrouve son meilleur ami, Hugo et son voisin Louis mais aussi plusieurs filles.
Avant de pouvoir toucher la balle, il faut s’échauffer, puis faire quelques exercices avec le ballon. Enfin, le match peut commencer. Et quel match ! Tirage de maillot, croc en jambe… Thomas, l’entraineur, est obligé de rappeler quelques règles élémentaires du jeu qui, si elles sont enfreintes, l’obligeront à distribuer cartons jaunes et rouges. La partie reprend et avant la fin du match, Tom marque un but.

Lire la suite

09/07/2014

FOOT MAILLOTS et ECUSSONS EXPLIQUES AUX ENFANTS

footballDocumentaire
de Benoît NACCI
Éd. De la Martinière jeunesse, mai 2014, 185 pages - 12€.

Tout sur les maillots de vos équipes préférées ! Des clubs français et européens aux maillots des équipes nationales, les fans du ballons rond apprendront tout sur les écussons, les couleurs, les emblèmes utilisés pour l'habillement des joueurs.

Un documentaire indispensable et qui arrive à point pour la coupe du monde (on y retrouve même la composition des équipes). À offrir aux vrais fans qui pourront désormais reconnaître les équipes en un coup d'oeil et pourquoi pas créer leur propre maillot !

Nathalie Ventax

01/07/2014

POKA ET MINE. LE FOOTBALL

P&K Football.gifalbum
de Kitty CROWTHER
Éd. Pastel, mars 2010 – 10,70€

Au cours d’une promenade au parc, Mine voit des enfants jouer au football et décide qu’elle aussi veut y jouer. Un peu perplexe, Poka, qui pense que c’est « un sport de garçon » cède et lui offre une tenue complète de footballeuse. Cependant, l’équipement ne fait pas tout, surtout quand il faut rejoindre une équipe déjà formée et constituée uniquement de garçons… franchement pas accueillants. Après avoir attendu patiemment que les petits mâles aient fini de se doucher, Mine a enfin accès à la douche et c’est en pleurant qu’elle se jette dans les bras de Poka à la sortie du club. Pourtant, elle ne renonce pas. Elle s’entraine ardemment à envoyer le ballon dans les cercles qu’elle a peint sur le mur au fond du jardin et lorsque vient le moment de taper dans le ballon lors d’un match, elle l’envoie directement dans le but et offre la victoire à son équipe. Pas rancunière mais facétieuse, Mine envisage désormais de faire de la danse, même si, comme le lui dit Poka « c’est un sport de fille » !

Lire la suite

26/06/2014

FOOTBALL. Histoire d'une passion

foot,sportDocumentaire
de Hugh HORNBY (texte)
& Andy CRAWFORD (photos originales)
En association avec le musée du football à Londres
Adaptation et traduction Véronique Dreyfus
Éd. Gallimard, coll. Les Yeux de la découverte
Nouvelle édition : mai 2014, 72 pp. - 12,90 €

Une approche beaucoup plus historique et sociologique que technique, avec de très nombreuses photos, des anecdotes et des documents anciens et insolites sur l’équipement, les stades, les coupes…

Côté filles, un relatif bon point : footballeuses et compétitions féminines sont (enfin) citées et montrées : une toute petite place cependant, et aucune référence en fin d’ouvrage dans les palmarès, les adresses de sites internet, etc. Mais on relève quelques infos intéressantes quand même :

- aux États-Unis le foot féminin est plus populaire que le masculin (les américaines ont gagné deux fois la coupe du monde en 1991 et 1999)
- Pendant la première Guerre mondiale, équipes masculines et féminines s’affrontaient dans des matchs organisés par des institutions caritatives.
- En Angleterre en 1921 les femmes furent bannies des terrains des clubs de la Football Association, quand après un match de Noël ayant rassemblé plus de 53000 spectateurs, les dirigeants de la FA redoutèrent que le football féminin dépasse en popularité celui des mâles. Une exclusion levée en… 1971 !

Corinne Chiaradia (première publication : mars 2007)

11/08/2010

Chasses olympiques | roman de Nicolas CLUZEAU

Chasses olymoiques.jpgÉd. Gulf Stream | coll. Courants Noirs | mars 2010 | 268 pp. - 13,50€

Après un terrible prologue, situé en 1897, au cours duquel deux trappeurs découvrent, dans une propriété isolée du nord de la Suède, une famille sauvagement massacrée et dont il ne reste qu’un nourrisson sauvé du carnage par un magnifique renne, l’histoire reprend à Stockholm en 1912, à la veille de l’ouverture des cinquièmes Jeux olympiques. Sonia, le bébé rescapé du meurtre de sa famille, est une jeune athlète de seize ans et s’apprête à concourir au sein de l’équipe suédoise de natation féminine. Au même moment, sa grand-mère meurt après lui avoir révélé l’identité des responsables de la mort de ses parents. Sa grand-mère voudrait que Sonia se venge de la famille Swahr qu’elle accuse, mais la jeune fille refuse de conduire une vendetta quinze ans après les faits et préfère se concentrer sur les Jeux qui commencent tout juste. La disparition de celui qui est à la fois son tuteur et son entraîneur, Björn Fergüson, l’oblige à plonger dans l’histoire familiale et à poursuivre, littéralement et réciproquement, les assassins de ses parents.

Lire la suite

20/07/2010

Zarbie Les Yeux Verts | roman de Joyce Carol OATES

zarbie.gifTraduit de l’américain par Diane Ménard
Éd. Gallimard, coll. Scripto | oct. 2005 | 315 pages – 11,50€

Zarbie Les Yeux Verts c’est Francesca ou plutôt Franky Pierson, la fille adolescente d’une ancienne star du football américain, aujourd’hui célèbre présentateur sportif à la télévision. Francesca, c’est son nom «officiel», celui que ses parents, sa mère surtout, lui ont choisi. Franky, c’est le nom par lequel elle veut qu’on l’appelle. Zarbie Les Yeux Verts, enfin, c’est le nom qu’elle donne à une partie d’elle-même: celle qui sait se défendre contre les sales types et contre la vie qui fait mal. Et la vie de Franky, derrière la façade de la famille riche et aimante, est loin d’être facile. Tout comme celle de sa mère qui, ne supportant plus son rôle d’épouse modèle d’un homme célèbre, tente avec mille précautions de gagner un peu d’autonomie et de mettre de la distance entre elle et son brillant mari.

Franky en veut à sa mère, comme n’importe quelle adolescente, de vouloir être libre et de tenter d’exister en dehors de sa famille, de son rôle de mère et d’épouse. Si elle se doute bien que, lorsque sa mère se couvre les bras de longues chemises et arbore une écharpe autour du cou, ce n’est pas pour céder à une mode, elle préfère ne pas trop y penser. Au contraire, elle accuse sa mère de provoquer son père. Elle-même ne sait-elle pas aujourd’hui comment éviter son courroux? Alors pourquoi sa mère s’acharne-t-elle faire ce qui va irriter son formidable père?
Pourtant, pas plus que le lecteur, Franky n’arrive à se convaincre du bien-fondé de l’attitude de son père. Et Zarbie Les Yeux Verts sait bien, elle, que quelque chose ne va pas. L’atmosphère est d’emblée oppressante. Et derrière les façades vitrées de la grande maison d’architecte, le drame, qui ne doit rien au hasard, devient inévitable. Les choses ne peuvent qu’aller de plus en plus mal, jusqu’à la conclusion finale et macabre. Là encore, Zarbie aidera Franky à déjouer les manipulations et à admettre la vérité, aussi terrible soit-elle.

Joyce Carol Oates est l’un des plus grands écrivains contemporains et son Zarbie Les Yeux Verts est un grand roman. Auteure de plus de quatre-vingt ouvrages (romans, essais, théâtre, poésie, nouvelles), Zarbie est seulement sa seconde incursion dans la littérature pour adolescents (après le formidable Nulle et Grande Gueule) et c’est une très grande réussite. Tout y est de ce qui fait les meilleurs romans de Oates: une écriture dense qui contient à la fois la réalité et ce qu’elle cache, un parti-pris idéologique clair mais jamais encombrant. En un mot: de la littérature.

Ariane Tapinos
(première publication de l'article: 12 décembre 2005)