Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2015

TORNADE

tornade.jpgroman
de Jennifer BROWN
Traduit de l'anglais (Etats-unis) par Céline ALEXANDRE, é
d. Albin Michel Jeunesse, coll. Wiz, mars 2015, 280 pages -14,90€

Jersey, lycéenne d'Elisabeth, Missouri, vit un quotidien assez ordinaire entre ses trois meilleurs amis, sa petite sœur fana de danse qui vit littéralement en justaucorps et peut se montrer très agaçante, sa mère qui bien sûr l'accable de corvées en toute injustice, un père absent et un beau-père solide et calme. Le jour où la tornade dévaste la petite ville d'Elisabeth, Jersey vient d'envoyer promener sa petite sœur, de se disputer avec sa mère juste avant leur départ pour le cours de danse. C'est donc seule, réfugiée dans la cave de sa maison que l'adolescente affronte le cataclysme.

Lire la suite

20/03/2015

LA POUPÉE DE TING-TING

Ting-Ting.jpgalbum
de Ghislaine ROMAN & Régis LEJONC (illustrations)
Éd. Seuil Jeunesse, janvier 2015 – 15€

En rêve Ting-Ting voit son père fabriquer la poupée de bois qu’il lui a offert. Celle qui, parce qu’elle lui ressemblait avait-il dit, ne serait pas vendue au village. Au matin, Ting-Ting ne retrouve pas sa belle poupée et toute la journée elle s’inquiète de sa disparition, de plus en plus convaincue que sa mère l’a emportée avec toutes les autres qu’elle vend au marché. Sur les conseils de sa grand-mère, elle va confier ses craintes à un vieil arbre, un grand pin noueux…

Régis Lejonc a mis tout son talent au service de ce beau récit où il est question de transmission et de souvenir. 

Lire la suite

24/10/2013

L'ÉTOILE DE PÉPÉ

Etoile de pépé.jpgAlbum
de Virginie BOURNEUF et Camille Piantanida
Éd. Libre Label, coll. Petit Label, nov. 2012
10 €

Ce petit album aborde le thème douloureux de la perte d’un être cher : ici un grand-père.

Un petit garçon raconte ses bonheurs du mercredi, ses jeux, ses échanges avec son pépé sur la vie et la mort.
La séparation est évoquée avec beaucoup de tendresse, de délicatesse tant dans les mots que dans les images.
Un regard positif, apaisant, qui peut aider les enfants à affronter le deuil des grands parents.

Un joli petit livre qui aide à grandir.

Josuan (octobre 2013)

17/06/2013

TROP PARFAITE !

famille,deuil,violRoman
de Gigliola ALVISI
Traduit de l'italien par Françoise Liffran
Éd. La Joie de Lire, coll. Hibouk
Janvier 2013, 304 pages - 13,90 €

Un père pilote de chasse qui travaille à l'OTAN (élu à l'unanimité « Papa le plus sexy de la classe » depuis que ses copines l'ont vu en maillot de bain !) et une mère  ex-mannequin, toujours impeccable, super organisée, qui travaille dans une agence avec les plus grands stylistes : les parents de Lucrezia, 13 ans, sont un couple parfait.

Tout cet idéal pèse d'ailleurs un peu lourd : Lucrézia aimerait parfois être un peu moins parfaite et un peu plus comme ses amies. Aussi, quand le couple-parfait lui annonce l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite sœur, Lucrézia, quelque peu sceptique, se demande comment « Maman-parfaite » va supporter l'irruption d'un nouveau-né dans son petit monde parfait et elle se prend à rêver d'un bébé qui serait un petit monstre, une véritable peste... histoire de secouer un peu toute cette perfection. Elle sera servie bien au-delà de ses attentes.

Lire la suite

15/11/2012

QUAND LA MORT EST VENUE

quand la mort est venue.gifAlbum de Jürg SCHUBIGER
& Rotraut Susanne BERNER
Traduit de l’allemand par Marion Graf
Éd. La Joie de lire
Octobre 2012 – 13,90 €

Avant, « nos fronts n’avaient pas de rides. On ne souhaitait jamais à personne une “bonne journée” car toutes les journées étaient bonnes ». Ça c’était avant. Avant que la mort, un soir, ne vienne faire étape au village, ne trébuche devant la porte, ne s’installe dans la grange, ne mette le feu à la maison. Au matin, la maison est détruite et le petit frère couché à plat ventre au milieu des gravats.

« Depuis, quand un nouveau jour commence, nous nous souhaitons les uns les autres une bonne journée. Si quelqu’un éternue, nous lui disons : À tes souhaits ! Et quand quelqu’un s’en va, nous lui souhaitons bon voyage ».

Lire la suite

18/07/2009

Yin la jalouse | album de Shen QIFENG, illustrations BOBI + BOBI

yin la jalouse.jpgÉd. HongFei, coll. Caractères chinois, avril 2009 - 16€

Yin et Pan vivent un amour sans limite, ou plutôt dont la seule limite est l’immense jalousie de Yin. Quand Pan, malade, vient à mourir, Yin sombre dans la mélancolie. Son cousin, le peintre Huisheng, entend parler de la maladie de Yin et décide de la guérir. Il peint un beau jeune homme, qui ressemble étrangement à Pan, entouré de six jeunes femmes splendides et de magnifiques fleurs comme celle du jardin de Yin et Pan. Huisheng présente ses peintures à Yin en lui expliquant que Pan les avait beaucoup appréciées mais qu’il lui avait demandé de les conserver craignant que Yin ne les trouve pas à son goût. À la vue des peintures Yin entre dans une rage folle attisée par les explications de Huisheng sur le caractère «ordinaire» de Pan, et elle détruit toutes les fleurs de la maison. Mais ce faisant elle a quitté son lit et repris pied dans la vie.

Traduction et adaptation d’un texte chinois du XVIIIe siècle «Une peinture astucieuse fait office de bon médecin», comme nous l’expliquent judicieusement les éditeurs, Yin la jalouse s’inspire des traditions de la médecine chinoise qui considère qu’un remède est efficace s’il tient compte de la nature particulière du patient. Ici, pour guérir la belle et lui permettre de survivre à la disparition de celui qu’elle aimait, le «médecin», utilise sa jalousie pour ternir son amour et par là affaiblir la souffrance provoquée par la mort de Pan. L’idée est audacieuse et l’histoire de Yin un peu acide. Les images – des peintures où dominent des teintes de bleu – sont quant à elles d’une étrange beauté qui confère à l’album un caractère énigmatique.

Ariane Tapinos (juin 2009)

30/06/2009

La Fille aux esprits | roman de Laura amy SCHLITZ

fille esprit.jpgTraduit de l'anglais par Antoine Pinchot
Éd. Casterman | mars 2009 | 380 pages – 15€

À onze ans, Maud Flynn a perdu tout espoir d'être adoptée et de quitter le bien nommé orphelinat de Barbary où elle a été reléguée. Il faut dire que Maud n'est pas la gentille petite fille aux boucles blondes qui semble avoir la côte chez de potentiels parents: d'un caractère plutôt bien trempé, elle s'attire fréquemment les foudres de la directrice qui ne supporte pas son esprit rebelle et son manque de manières. Alors qu'elle purge – en chantant à tue-tête! – une énième punition, elle est remarquée par les vieilles sœurs Hawthorne qui, charmées par sa voix, l'arrachent à l'orphelinat.

Lire la suite

25/02/2009

Le Maître du rêve | roman de Barry JOSBERG

9782081202696.jpgTraduit de l’australien par Luc Rigoureau | Éd. Flammarion, coll. Tribal | oct. 2008, 308 pp. | 12 €
Michael est gros. Vraiment trop gros. Pour cette raison, il est le souffre-douleur des élèves de tous les établissements scolaires où il passe. Et des écoles, il en a connu plein, depuis la mort de sa mère. Son père, incapable d’affronter la «différence» de son fils, son mal-être surtout, est toujours enclin à fuir (dans l’alcool aussi), à la recherche d’un improbable monde meilleur.

Lire la suite

20/02/2009

La Ville | album d'Armin GREDER

Traduit de l’anglais Claude Dagail | Éd. La compagnie créative, janv. 2009 | 15 €

laville2.jpgDans une grande ville vivait une femme avec son fils. Elle l’aimait tant qu'à la mort de son mari «elle se promit de faire en sorte qu’il soit protégé des terribles événements de la vie» et qu’elle quitta la ville «pour trouver un endroit où il serait à l’abri, où rien ne pourrait lui faire du mal». Elle s’installa loin de tout et des hommes. Elle l’aima chaque jour d’avantage. Puis, «par une nuit sans lune, elle mourut». Son fils reste d’abord des jours entiers à la regarder et à attendre qu’elle vienne à son secours. Enfin, il quitte la seule maison qu’il avait toujours connue et, transportant le squelette de sa mère, se met à la recherche d’un endroit où vivre.

Lire la suite