Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

21/11/2016

AGATHA

femme,angleterre,polarRoman
de Françoise DARGENT
Éd. Hachette, août 2016, 314 pages- 15,90€

Agatha est une adolescente de 14 ans qui a perdu son père deux ans plus tôt et vit avec sa mère sur la Riviera anglaise, à Torquay. C’est une jeune fille pleine d’imagination et de désirs. De talents aussi même si il faudra encore attendre de longues années avant qu’elle ne devienne la géniale « reine du crime » sous le nom d’Agatha Christie (le patronyme de son premier mari). En attendant, elle grandit dans une famille aimante et suffisamment à l’aise financièrement pour lui offrir la meilleure éducation et l’ouverture sur le monde qui sied à une jeune fille de son rang dans la bonne société anglaise du début du XXe siècle. Leçons de musique - Agatha se rêve en cantatrice - , pensions parisiennes, voyages au Caire… Et bien sûr, rencontres galantes et bals élégants.

Françoise Dargent s’accorde beaucoup de liberté dans cette fantaisie biographique sur l’enfance de la grande écrivaine et choisit de resserrer son récit sur les premiers émois de l’adolescence. Elle réussit à faire le portrait sensible d’une femme en devenir dans un monde qui leur laisse encore peu voix au chapitre.


Françoise Dargent réussit particulièrement la description des relations entre toutes ces jeunes femmes : entre les deux sœurs Agatha et Madge l'aînée déjà mariée et mère de famille, mais également entre Agatha et ses amies… L'auteure décrit avec beaucoup de finesse les découvertes qu'elles font ensemble : les premières règles, les premiers émois amoureux… Son Agatha, bien que rêveuse, a la tête sur les épaules et sans se  révolter manifeste un grand désir de liberté. Si on s’étonne un peu que les bruits de la première guerre mondiale n’arrivent jamais jusque à elle, cela n’entame pas le plaisir de cette lecture pleine de charme et d’intelligence.

Enfin, Françoise Dargent, truffe son récit d’allusions aux futurs romans d’Agatha Christie (ils sont d’ailleurs cités à la fin de l’ouvrage… à vous de les retrouver !) et donnera sûrement envie à de jeunes lecteurs de se plonger dans la lecture des romans de cette maîtresse du crime.

Ce roman pour les jeunes adolescents donnera, espérons-le, au lecteur adulte l’envie d’en apprendre plus sur cette femme originale qui fut pharmacienne, archéologue, écrivaine…

Ariane Tapinos (novembre 2016)



Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.