Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2015

LE PIRATE ET LE ROI

Pirate et le roi.jpgalbum
de Jean LEROY & Matthieu MAUDET (illustrations)
Éd. École des loisirs, avril 2015 - 12€20

Le bateau du roi Jehan 1er naviguait sur l’océan lorsqu’une tempête éclata et le roi, unique survivant, se retrouva seul sur une île déserte. Enfin peut-être pas si déserte…

Il fait la rencontre de Matt, un pirate échoué comme lui sur cette minuscule île. Les mois passent, le roi Jehan 1er apprend à pêcher, à construire un abri, à faire du feu, et peu à peu, Matt et Jehan se rapprochent jusqu’à se ressembler comme deux frères. Deux frères que seule une couronne sépare encore. Cette belle entente prend fin quand, au loin, se dessinent les voiles d’un bateau qui pourrait les sauver.

Au fond un pirate reste toujours un maudit pirate !

Lire la suite

08/11/2012

EDEN ET KAO

Eden et Kao.gifAlbum de Stéphane HENRICH
Éd. Kaléidoscope, septembre 2012
13,20 €

Le capitaine Parrots, comme son nom l’indique, apprécie les perroquets. Il en a même deux qui trônent sur chacune de ses épaules. Kao, le perroquet rouge qui loge sur son épaule gauche est « toujours prêt à attaquer sans réfléchir » et « à tuer pour le plaisir », tandis qu’Eden, le perroquet vert qui occupe son épaule droite, lui répète sans cesse « Prudence, capitaine, ou gare à la potence ! » Des deux volatiles, le capitaine ne sait lequel écouter, mais Kao a le soutien de l’équipage en manque de pillages et avec sa complicité, débarque Eden sur un rivage isolé. Ne suivant plus que les conseils du virulent perroquet rouge, le capitaine se lance dans une campagne de razzia à tout va, finit par s’attaquer à plus fort que lui et se retrouve sur un rivage isolé où vit un certain perroquet vert.

On retrouve dans ce cinquième album l’humour et le trait caractéristiques de Stéphane Henrich, proches de la BD et du dessin de presse. Ses pirates ont de vraies trognes de bandits et ses perroquets sont aussi expressifs que les petits anges et démons qui s’adressent parfois aux personnages de dessins animés.

Ariane Tapinos (octobre 2012)

10/08/2010

The Agency – Le Pendendif de Jade | roman de Y.S. LEE

Agency.jpgTraduit de l’anglais par Lilas Nord
Éd
. Nathan | mai 2010 | 384 pp. - 14,90€

Mary, condamnée à l’âge de douze ans à mort par pendaison pour cambriolages, est soustraite in-extremis au châtiment et inscrite sous un faux nom dans une institution pour jeunes filles. Cinq ans plus tard, devenue Mary Quinn, elle est une belle jeune femme de dix-sept ans instruite mais toujours prête à en découdre et pas vraiment faite pour la carrière d’enseignante qui s’offre à elle. Ses protectrices lui apprennent alors que l’Institution pour Jeunes Filles de Miss Scrimshaw cache en réalité une organisation secrète: l’Agency qui officie dans le renseignement. Les agents sont tous des femmes et comme l’explique Felicity, l’une des deux têtes de l’organisation: «C’est là que nous faisons jouer le stéréotype de la docile servante à notre avantage. Puisqu’on considère les femmes comme des créatures superficielles, sottes et faibles, nous nous retrouvons finalement, dans des situations comparables, mieux placées que les hommes pour observer et pour apprendre […] Là où, dans la même situation, un homme éveillerait rapidement les soupçons, nous avons constaté qu’une femme qui fait semblant de travailler comme gouvernante ou comme domestique, par exemple, passe le plus souvent inaperçue…»

Lire la suite