Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2016

LE MANTEAU DE MON GRAND-PÈRE

Le manteau de mon GP.jpgalbum
de 
Jim AYLESWORTH & Barbara McCLINTOCK (illustrations)
Traduit de l’américain par Catherine Bonhomme
Éd. Circonflexe, coll. Albums, août 2016 - 13,50€

Inspiré d’une chanson du folklore yiddish « J’avais un petit manteau », ce bel album, pourtant paru en 2014 aux Etats-Unis, se présente sous une forme un peu désuète mais pleine de charme qui n’est pas sans faire penser aux albums d’Uri Shulevitz. Il retrace l’histoire d’un homme ou plutôt du bout de tissus qui lui appartient et à partir duquel il confectionnera le manteau de son mariage, puis une veste, un gilet, une cravate et jusqu’au jouet de tissus de son petit fils qui finira en nid pour une famille de souris. Ce faisant, le temps aura passé, les générations se seront succédées et cet homme, arrivé en Amérique tout jeune et « avec trois fois rien dans ses bagages » d’immigrant sera devenu américain.

Lire la suite

17/10/2016

PETIT ARBRE NE VEUT PAS GRANDIR

Petit arbre ne veut pas grandir.jpgalbum
de Loren LONG
Traduit de l’anglais par Alice Seelow
Éd. Circonflexe, coll. Albums, août 2016 - 13€

« Il était une fois un petit arbre… ». Ce petit arbre vit dans la forêt, entouré de ses congénères. Comme eux, à l’arrivée de l’automne, ses feuilles passent du vert tendre au rouge flamboyant mais à la différence des autres arbres de la forêt, petit arbre ne veut pas laisser ses feuilles tomber quand l’hiver pointe. Au contraire, il les serre bien fort contre lui. Et quand le printemps revient, il est le seul à arborer des feuilles rousses. Une autre année passe et petit arbre est désormais le seul à être aussi petit parmi ses compagnons de la forêt. Un jour, il se rappelle où tous faisaient la même taille que lui et enfin, il laisse ses feuilles tomber.

Lire la suite

22/05/2016

MAX ET LES MAXIMONSTRES

Pépite !

colère,grandiralbum
de Maurice SENDAK
Traduit de l'américain par Bernard Noël
Éd. L'école des loisirs, NE : mars 2015 {première édition Delpire 1967, puis L'école des loisirs 1973} - 12,70€

Max a enfilé son costume de loup et enchaîné bêtises sur bêtises. Excédée, sa mère l’envoie dans sa chambre sans manger. Qu’à cela ne tienne, s’il le faut Max mangera sa mère ! Et avant cela, il partira explorer une contrée sauvage et fantastique habitée de monstrueuses créatures qu’il domptera d’un seul regard.

Max n’est pas un album parmi d’autres, il est l’Album, celui qu’il faut emporter sur une île déserte. Celui qui se déploie en mille histoires, mille lectures, mille possibilités. Celui qui fait écho en chaque enfant différemment. Il est, pour reprendre la formule de Sophie Chérer*, « le premier conte de fées moderne, le premier livre à dire en images les peurs, les angoisses, les frustrations et les rages, tous les sentiments violents venus de l'inconscient ».

Illustrateur prolixe, auteur génial, Maurice Sendak a laissé, à sa mort, en mai 2012, à l’âge de 83 ans, une œuvre immense, récompensée par de nombreux prix et notamment, dès 1970, le plus prestigieux des prix de littérature jeunesse, le Prix Hans Christian Andersen.

Lire la suite

23/10/2015

LA VIE EST UNE BERCEUSE

bébé,grandiralbum
de Malika DORAY
Éd. MeMo, août 2015 – 16€

« La vie est une berceuse qu’il faut savoir écouter ». Une couche, un pyjama, une berceuse… D’un côté puis de l’autre, un grand lapin berce son petit. De cet instant de tendresse, Malika Doray fait un album magnifique qui regorge de vie et de couleurs. Page après page, le lecteur est invité à suivre les balancements du petit dans les bras de ses parents. Oui, la vie est bien une berceuse et elle avance au rythme d’une chanson.

Malika Doray met en image et en musique – c’est une véritable musique qui se dégage de ces pages -  des gestes tout simples de la vie quotidienne du petit enfant. 

Lire la suite

28/06/2015

QUAND LE SOLEIL…

grèce,grandir,guerreroman
de George SARIS
Traduit du grec par Francine Aubry
Éd. Esprit Ouvert, coll. Le Jeune Lecteur, juin 2004 - ÉPUISÉ

Quand les troupes de Mussolini envahissent la Grèce, après le  « Non  » de Métaxas, Zoé a tout juste seize ans. Elle est, comme son nom l’indique, pleine de vie et d’insouciance. Son quotidien, c’est le lycée, ses amies, sa sœur Irène, son père Le Professeur, avec toute la rigidité qu’inspire la fonction et sa mère Emma, Française du Sénégal qui a quitté son Afrique natale pour fonder sa famille à Athènes. Athènes, c’est le cadre unique de cette histoire d’adolescente qui pousse au rythme de la guerre, du rationnement et bientôt de la famine qui sévit en Grèce durant ces années-là. Athènes, ses commerces, ses cafés, ses pâtisseries, ses quartiers au nom chantant : Péristéri, Néa Ionia, Exarhia, Ambellokipos... 

Lire la suite

25/06/2015

CUI-CUI

Cui-Cui.jpgalbum
de Sergio RUZZIER
Traduit de l’américain par Rémi Stefani
Éd. Casterman, coll. Les Albums Casterman, mars 2015 – 13,95€

Léo est le facteur du village alors tous les jours, au cours de sa tournée, il prend un peu de temps pour une pause café avec l’une, une partie de boules avec les autres et à son arrivée il est toujours saluée avec intérêt. Bref, la vie de Léo est « plutôt agréable ». Il ne lui manque qu’une seule chose : il ne connaît jamais le plaisir de recevoir une lettre pour lui.

Un jour, il découvre dans la boite aux lettres un oisillon manifestement abandonné par les siens partis vers le Sud. Ni une ni deux, Léo emmène Cui-Cui, c’est son nom, chez lui et les voilà qui forment « une vraie petite famille ». 

Lire la suite

21/10/2014

TROIS SOEURS

grandir,famille,femme,fillealbum
de Joe HOESTLANDT & Nathalie NOVI (illustrations)
Éd. Gallimard Jeunesse, août 2014 – 14,90€

Jane raconte sa vie avec ses deux sœurs Éléonore et Martha. Une vie heureuse dans une jolie maison « qui ressemblait à une maison de poupée ». Jane est la petite dernière. Éléonore l’aînée a droit à la plus belle chambre, celle qui a une terrasse sur laquelle vient paresser le chat de la famille. Martha, occupe une jolie chambre sur la rue où elle peut voir passer le monde. Jane, elle est installée dans une petite chambre mansardée. Bien abritée, elle regarde les étoiles par la lucarne. Puis le temps passe et Éléonore quitte la maison, bientôt suivie par Martha. A chaque départ, la maisonnée est réorganisée. 

Lire la suite

28/07/2014

POUSSIN PERDU

grandir,séparation,naturealbum tout carton
de Frantisek HRUBIN & Zdenek MILER (illustrations)
Traduit par Xavier Galmiche
Éd. MeMo, mai 2014 – 9€

« C’est l’histoire d’un petit poussin qui, un jour, sort du jardin »… et le voilà qui arpente la campagne en cherchant le chemin qui le ramènera chez lui. Sur la route, il interroge les blés, l’avoine, l’orge, le froment… jusqu’à ce que le vent lui souffle le « chemin de sa maison ». Et le voilà de retour auprès de sa maman et de ses frères et sœurs. Le livre se referme après que le petit poussin ait remercié les plantes qui l’ont aidé et pris rendez-vous pour le retour du printemps.

Lire la suite

25/06/2014

C'EST MOI, LE CHAMPION !

footballAlbum
de Philip WAECHTER
Adapté de l’allemand par Bernard Friot
Éd. Milan jeunesse, 2° trim. 2006
10,50 €

Une variation pleine de sel sur les rêves de grandeur affichés par une grande majorité d’apprentis footballeurs.

Chaque page détaille les caractères du champion et les situations qu’il doit affronter dans sa carrière. Le texte est à la première personne (« Quand je serai grand je serai footballeur. Un footballeur très célèbre  ») et au premier degré... lequel est immédiatement tempéré par l’illustration qui « recadre » en douceur chacune des situations décrites dans l’univers d’un écolier. Autrement dit, quand le texte affirme « Je serai très riche et je pourrai me payer tout ce que je veux », l’image montre un bambin ravi sortant d’une boutique un sac à la main, avec un magnifique poisson dedans ; ou encore, lorsqu’il est question de « répondre à toutes les demandes d’interviews », le même garçon assis à un pupitre répond « Le Réal de Madrid » à la question de son institutrice (« Quelle est la capitale de l’Espagne »).

Lire la suite

26/12/2013

TONY TINY BOY

Tony Tiny Boy .gif

Album
de Vincent CUVELLIER (texte)
& Dorothée DE MONFREID (ill.)

Éd. Hélium, septembre 2013
13,90 €

« Tony Tiny Boy était rentré de la guerre contre les Indiens. Et les Indiens avaient perdu ». Vraiment ?  Pas si sûr… Parce que depuis son retour, Tony Tiny Boy se tient comme un indien, parle comme un indien, monte à cru et porte un regard critique sur les cowboys qui l’entourent. Un regard d’indien.

Derrière cet album tout simple aux couleurs de la poussière des déserts du grand Ouest américain, Vincent Cuvellier et Dorothée de Monfreid nous proposent une fine réflexion sur la différence, l’étranger et le sens de la conquête. Les armes ont parlé et Tony Tiny Boy et les siens ont battu les Indiens, mais ce faisant le petit cowboy a adopté le mode de vie et de pensée des soit-disant vaincus. Son regard sur le monde a changé et ce sont ses semblables qui lui paraissent désormais différents, décalés.

Lire la suite