Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

04/01/2019

LE SOURIRE DU DIABLE

Le sourire du diable.jpgroman jeunes lecteurs
de Nancy GUILBERT
Éd. Oskar éditeur, décembre 2018, 178 pages – 14,95 €

Cette histoire commence en 1959, 14 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Louise, 15 ans, a une relation très tendue avec sa mère, Rose. Rose qui lui dit qu'elle a 'le sourire du diable', qui ne supporte même pas sa présence. Louise commence alors à recevoir des lettres d'un jeune allemand, un certain Wolfgang Gerschert qui va remuer un passé que Rose croyait enfoui.

Racontée sur trois périodes : 1943, 1959-60 et 1989 par trois générations de femmes (et un ou deux hommes), ce roman est très juste, incroyablement humain et bouleversant.

Les destins de Louise, Rose, Nina, Wolfgang ainsi que celui de tous ceux que nous croisons dans ce livre nous ferons peut-être voir d'un autre œil les traumatismes que peut engendrer une guerre.


Le roman commence d'ailleurs par un poème de Victor Hugo que j'ai souhaité retranscrire ici :

Bêtise de la guerre

Ouvrière sans yeux, Pénélope imbécile,
Berceuse du chaos où le néant oscille,
Guerre, ô guerre occupée au choc des escadrons,
Toute pleine du bruit furieux des clairons,
Ô buveuse de sang, qui, farouche, flétrie,
Hideuse, entraîne l’homme en cette ivrognerie,
Nuée où le destin se déforme, où Dieu fuit,
Où flotte une clarté plus noire que la nuit,
Folle immense, de vent et de foudres armée,
A quoi sers-tu, géante, à quoi sers-tu, fumée,
Si tes écroulements reconstruisent le mal,
Si pour le bestial tu chasses l’animal,
Si tu ne sais, dans l’ombre où ton hasard se vautre,
Défaire un empereur que pour en faire un autre ?
Victor Hugo

A lire absolument à partir de 10/11 ans.
Agnès Renié (janvier 2019)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.