Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2018

LES VANDERBEEKER, ON RESTE ICI !

Les Vanderbeeker.jpgroman jeunes lecteurs
de Karina Yan GLASER
Traduit de l'anglais (américain) par Nathalie Serval 
Éd. Casterman, septembre 2018, 284 pages - 12,90€

La famille Vanderbeeker coule des jours heureux dans leur drôle de bicoque de la 141e rue en plein cœur de Harlem quand leur propriétaire, le grincheux et mystérieux M. Beiderman leur annonce une terrible nouvelle à 4 jours de Noël : il ne renouvelle pas leur bail... OUST ! Le compte à rebours est enclenché, la famille Vanderbeeker a jusqu'au 31 décembre pour faire ses cartons. Alors que les parents écument les petites annonces à la recherche d'un nouvel Home Sweet Home, les enfants décident de passer à l'action, hors de question de quitter cette maison !

Une drôle de course contre la montre s'enclenche alors pour les enfants Vanderbeeker. Les jumelles, la scientifique Jessie et la virtuose Ida, Oliver qui dévore les cookies autant que les romans d'aventure, Jacinthe la créative et enfin Laney, la petite dernière championne de câlin, sans oublier le chien Franz, le chat Georges Washington et le lapin Paganini, ont 10 jours pour convaincre leur propriétaire de revenir sur sa décision. L'opération Beiderman est lancée !

Lire la suite

LA FAUSSE BARBE DU PÈRE NOËL ET AUTRES HISTOIRES

La fausse barbe du Père Noël.jpgroman jeune lecteur {nouvelles}
de Terry PRATCHETT & Mark BEECH (illustrations)
Traduit de l'anglais par Patrick Couton
Éd. L'Atalante, juin 2018, 169 pages - 13€

Il s'agit d'un recueil contenant, en plus de celle donnant son titre au recueil, dix autres nouvelles parlant du Père Noël sous toutes ses coutures ainsi que de l'hiver et de la période de Noël en général.

« La Fausse barbe du Père Noël » raconte comment un grand magasin, ne souhaitant pas discriminer les individus venant de Laponie, embauche un certain M. Nicolas quelques jours avant les fêtes pour jouer le rôle du Père Noël. Celui-ci apportera son propre costume et n'aura pas besoin de barbe postiche. Mais rapidement, de drôles de choses se produisent : on retrouve des crottes de rennes dans le magasin, or les rennes qui s'y trouvent sont en plastique, un froid polaire s'installe dans le rayon où se trouve M. Nicolas et des articles du rayon bricolage disparaissent mystérieusement. De plus, quelle raison peut bien avoir un employé de vouloir quitter le travail plus tôt le 24 décembre sous prétexte qu'il aurait un autre travail qui l'attendrait ?

Lire la suite

25/10/2018

LE LOUP, LE CANARD & LA SOURIS

Le Loup, le canard & la souris.jpgalbum
de Mac BARNETT & Jon KLASSEN (illustrations)
Traduit et adapté de l'anglais par Alain GNAEDIG,
Éd.  Pastel, septembre 2018- 13,90€

« Un petit matin, une souris croisa un loup. Le loup la dévora vite fait. » Est-ce la fin du rongeur ? Non ! Car dans le ventre du loup notre souris va faire la connaissance d'un canard fort sympathique qui a décidé d'établir ses pénates DANS le loup, histoire de vivre sa vie sans craindre de se faire avaler.

Après un délicieux petit déjeuner, la souris finit par trouver que l'idée du canard est plutôt géniale, et ni une ni deux, les deux comparses décident de goûter à la vie en colocation bien à  l'abri dans le ventre du loup. Le temps de fêter ça par une petite danse et notre pauvre loup à l'estomac bien dérangé en est réduit à s'affaler en gémissant, ce qui va finir par attirer un chasseur bien mal intentionné... Canard et souris pourront-ils conserver leur chaleureux foyer ?

Lire la suite

01/10/2018

COMMENT DEVENIR UNE VRAIE SORCIÈRE ?

Comment devenir une vraie sorcière?.jpgroman jeune lecteur
de Anne-Marie DESPLAT-DUC
Éd. Scrineo, coll. Les coups de cœur de Cassandra O’Donnell, octobre 2018, 96 pages - 6,90€ 

La question pourrait n’être que purement technique si Sibelle, n’était le fruit des amours d’une sorcière et d’un humain (ou peut-être même d’un descendant de l’ange Gabriel). Au grand désespoir de sa mère, Sibelle n’a hérité d’aucun des caractères physiques propres aux sorcières : pas de nez crochu, de verrue, de furoncle… Elle a une peau parfaite, de beaux cheveux blonds et de jolis yeux bleus. Pire : elle n’a aucun don pour la sorcellerie. Ecartelée entre ses deux parents, Sibelle est envoyée pour trois mois en Angleterre, dans la célèbre école Harry où elle doit apprendre à devenir, enfin, une vraie sorcière.

Mais sorcière elle n’est pas ! Alors elle va devoir user de quelques astuces et d’un peu de magie…

Lire la suite

15/09/2018

PHILIBERT MERLIN, APPRENTI ENCHANTEUR

Philibert Merlin.jpgroman
de Gwladys CONSTANT
Illustré par Juliette BARBANÈGRE
Éd. Rouergue, coll. Dac0Dac, janvier 2018, 112 pages - 9,50€

Philibert est le petit dernier d'une famille de sept enfants... autant dire que la tâche est sacrément ardue pour trouver sa place au sein de cette grande fratrie. D'autant plus que chez les Merlin, on est enchanteur (avec un tel patronyme on s'en serait douté) depuis la nuit des temps. Chacun et chacune possède un don, un talent  : Wolfgang, le grand frère est un musicien génial, Léonarda une virtuose du pinceau, Albert a la bosse des mathématiques (toutes ressemblances avec des personnes ayant existé n'est pas fortuite). Tous des prodiges... sauf Philibert ! Pas la moindre étincelle de génie, aucun don magique, contrairement à ses parents, ses frères et sœurs, Philibert est désespérément normal. A croire qu'aucune bonne fée ne s'est donné la peine de se pencher sur son berceau.

Cherchant désespérément son don, Philibert va s'essayer à l'herboristerie, avant de manquer d'empoisonner un camarade de classe, A la chimie, l’école a bien failli exploser...

Lire la suite

15/08/2018

CINQ SORCIÈRES

Cinq sorcières.jpgpremière lecture
de Nathalie KUPERMAN
Illustré par Jean-Luc ENGLEBERT
Éd. L’école des loisirs, coll. Mouche, avril 2005, 77 pages - ÉPUISÉ

Concours de beauté à Bouillatrouille 
Rapapouille se prépare pour le concours de beauté (de la plus laide) des sorcières. Mais une concurrente malhonnête lui a envoyé un lutin (en fait un prince charmant transformé par Salpeste, ladite sorcière) qui va la transformer en crapaud. En échange de quoi, il retrouvera sa forme initiale. 

Joukipic la sorcière 

Gabriel fait un cauchemar dans lequel Joukipic la sorcière veut le faire cuire pour le manger... Il se réveille trop vite et la sorcière n’a pas le temps de repartir au pays des songes, elle reste coincée dans le monde réel ! Gabriel va l’aider à y retourner, en échange elle promet de ne plus venir hanter ses rêves.

Lire la suite

21/05/2018

TROIS PORTUGAIS SOUS UN PARAPLUIE (SANS COMPTER LE MORT)

3 Portugais.jpgalbum
de Rodolfo WALSH & Inés CALVEIRO (illustrations)
Traduit de l'argentin par Judes Des Chênes 
Éd. Des 400 coups, novembre 2017, 24 pages – 13,50€

« Le premier Portugais était grand et élancé
Le deuxième Portugais était petit et gros
Le troisième Portugais était de taille moyenne
Le quatrième Portugais était mort »

Par une nuit d'orage, quatre Portugais attendent à une intersection sous un parapluie. Pour optimiser leur chance de repérer un taxi, le premier Portugais regarde vers le nord, le deuxième Portugais vers l'est, le troisième vers le sud et le quatrième vers l'ouest. PAN ! Le quatrième Portugais s'effondre sur le sol, une balle dans la nuque.

- Qui l'a tué ? demanda le commissaire Jimenez.
- Pas moi, dit le premier Portugais
- Ni moi, dit le deuxième Portugais
- Ni moi non plus, dit le troisième Portugais. Le mort, bien-sûr, resta sans voix...

Et pourtant, le commissaire Jimenez et son adjoint Daniel Hernandez en ont l'intime conviction : « L'un tua, l'un mourut , les autres ne virent rien ». Commence un long interrogatoire, à l'issue duquel :
« Le premier Portugais rentra chez lui.
Le deuxième Portugais en prison, dort.
Le troisième Portugais prit le parapluie.
Le quatrième Portugais était mort. »

Comment le commissaire Jimenez et son adjoint Hernandez ont-ils réussi à démasquer le coupable ? Un indice ? Les quatre Portugais portaient un sombrero.

Une véritable énigme digne des meilleurs classiques de la littérature policière où l'on mène l'enquête en même temps que le commissaire Jimenez et son adjoint Hernandez. suivant pas à pas les déductions des deux policiers.

Lire la suite

28/03/2018

LES PLUS MÉCHANTS LAPINS SE CACHENT DANS LES LIVRES POUR ENFANTS

Comme des bêtes.jpgPetit florilège (hélas non exhaustif) de méchanceté lapinesque, par Nathalie Ventax.

Ils sont duveteux et soyeux ; ils ont de grands yeux et de grandes oreilles. Ils sont mignons, trognons et parfois, ils apportent du chocolat. Mais ne vous y trompez pas. Les lapins ne sont pas QUE de gentils rongeurs à la queue en pompon. Ils peuvent être méchants, dire des choses horribles comme « caca boudin » ou « patate pourrie », se faire faire des tatouages, porter des blousons de cuir, attaquer des marchands de glaces, dévaliser des banques, voire provoquer la fin du monde.

Alors barricadez vos portes et planquez vos carottes : le lapin de Pâques est de sortie !

Lire la suite

25/01/2018

HERMAN ET DOMINIQUE

Herman et Dominique.jpgalbum tout carton
de Alexandra PICHARD
Éd. Thierry Magnier, coll. Tête de Lard, avril 2009-14€ 

Herman et Dominique filent le parfait amour. Chabadabada, chabadabada
Ils se promènent le matin main dans la main, se font couler un bain moussant le soir avant de regarder côte à côte Thalassa de Georges Pernoud à la télé. Herman et Dominique s'aiment. Une histoire d’amour banale ?! Pas vraiment, Dominique est un monsieur qui porte lunettes et moustache et Dominique est une moule... une véritable moule de bouchot domestique. 
Bref, Herman et Dominique vivent leur petit quotidien amoureux, peinards, les yeux dans les yeux, jusqu'au jour où patatras ! Herman découvre effaré, un petit mot collé de guingois sur le frigo : « Je suis partie chercher le pain  (et je ne reviens pas) », signé Dominique.

Lire la suite

29/12/2017

QU’EST-CE QU’ON DIT ? / QU’EST-CE QU’ON FAIT ?

humour,éducation,bonnes manièresdeux albums
de Sesyle JOSLIN & Maurice SENDAK (illustrations)
Traduit de l’américain par Françoise Morvan
Éd. MeMo, novembre 2017 - 14€

Que dire, que faire, dans des circonstances aussi habituelles et délicates que de rencontrer un cow-boy très énervé, de dîner (de spaghettis) chez la reine, de heurter un crocodile dans la rue, de devoir aller sauver une princesse par une pluie battante ou suivre le shérif de Nottingham alors qu’on est plongé dans un bon bouquin ?

Rester poli et serviable en toutes circonstances et ne pas oublier d’enfiler ses bottes avant d’aller secourir la princesse qui prend l’eau.

Voici deux albums indispensables à tous les enfants bien élevés et forts utiles aux autres.
Rien à voir avec ces horribles livres qui veulent, sérieusement, apprendre aux enfants à bien se tenir (et qui rivalisent dans l’horreur avec ceux qui leur enjoignent de sauver la planète… à notre place), ici tout n’est que fantaisie, humour et poésie.

Lire la suite