Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2014

COUP DE MELTEM

famille,pma,handicap,maladie,autismeRoman
de Sigrid BAFFERT
Éd. La Joie de lire, coll. Encrage, avril 2014
201 pages – 14,50 €

Alors qu’il participe à une compétition de natation, Virgil, un adolescent de seize ans, est pris d’un violent malaise. Sa tête heurte le bord de l’échelle et il se réveille quarante-huit heures plus tard à l’hôpital. Non seulement il a un trou dans le crâne (et des points de suture) mais, il va découvrir, quelques jours plus tard, qu’il y a également un «trou» dans son histoire, que ses parents lui ont caché les circonstances de sa conception. Face à la stérilité de son père, ils ont fait appel à un donneur anonyme et Virgil est né d’une PMA. De plus… son père biologique lui a légué une maladie génétique rare et très grave : la maladie du cœur de verre.

Virgil est furieux et amer. Il en veut à ses parents, à son père surtout. À ce donneur inconnu, dont la semence porte la référence GCP136, aussi.

Lire la suite

18/06/2014

LE GARDIEN

footballRoman ado
de Malcolm PEET
Traduit de l’anglais par Olivier Malthet
Éd. Gallimard jeunesse
Avril 2004, nouvelle édition mai 2014.

232 pp. - 12,90 €

« On le surnomme El Gato, c’est-à-dire "le chat". Il vient de remporter la Coupe du Monde de football au terme de la plus spectaculaire finale de l’histoire. Il est célébré sur la planète entière comme le meilleur des gardiens de but. Mais nul ne connaît son secret. En exclusivité pour un ami journaliste, il dévoile ici l’incroyable histoire de sa vie. Au fin fond de la forêt amazonienne, une mystérieuse rencontre lui a donné le goût du football, la force de gagner, et beaucoup plus encore... Aux rythmes du football et de la forêt équatoriale, le récit envoûtant d’un héros magnifique. » (4° de couv.)

Sans conteste l’un des meilleurs romans de notre biblio foot. Par sa qualité d’écriture, sa puissance évocatrice et son étrangeté qui emportent l’adhésion au-delà de l’intérêt pour le sport. On croit avoir affaire à un récit du type « naissance et ascension d’un champion » et l’on se retrouve confronté aux souvenirs d’un homme complexe, pétri de doutes et moins attaché à sa réussite qu’à ses origines, aussi troubles soient-elles.

Lire la suite

31/05/2014

DREAM BOX

roman (envoutant)
Dream Box.gifde N.M. ZIMMERMANN
Éd. L’école des loisirs, coll. Médium, mai 2014, 494 pp. – 19,50€

Depuis son enfance, Jeffrey McLaughan est tourmenté par des ombres. Elles le terrorisent, l’empêchent de dormir et s’infiltrent dans l’esprit de ceux qui l’entourent. Son père, vétéran de la guerre du Viêtnam sombre dans l’alcool et la violence. Sa mère s’enfonce dans la folie. Son chien de bête pacifique devient en animal féroce…  Jeffrey n’a que neuf ans mais il doit affronter seul les ombres qui l’oppressent et l’obsèdent. Il ne peut compter sur sa famille qui part à la dérive. Personne ne semble voir les ombres même si tous en sont affectés. Jusqu’au jour où un homme se présente à lui et lui remet une boite, la boite à rêves, Dream box, qui donne son titre au roman, et lui recommande d’y enfermer les ombres et de, surtout, surtout, de plus jamais l’ouvrir…

Lire la suite

27/05/2014

SUJET : TRAGÉDIE

Sujet Tragédie.gifroman
de  Elisabeth LABAN
Traduit de l’américain par Catherine Gibert
Éd. Gallimard Jeunesse, février 2014, 311 pages – 16,50€

Ducan démarre sa dernière année à Irving, pensionnat privé des environs de New York. Comme le veut la tradition, il trouve dans sa chambre un « trésor » laissé par son précédent occupant. La chambre de Ducan était celle de Tim, un adolescent albinos, qui n’a passé qu’un trimestre à Irving, dans cette toute petite chambre qui est aussi celle où on peut garder la lumière allumée après le couvre feu parce qu’elle ne dispose que d’un œil de bœuf qui la rend invisible depuis l’extérieur. En guise de « trésor » Tim a laissé, à l’attention de Duncan, une série de CD sur lesquels il lui raconte sa version des évènements que Ducan connaît déjà pour partie…  
Le roman se partage entre la voix de Tim qui révèle à Duncan ses difficultés liées à sa maladie ; sa vue fragile, son aspect qui le fait paraître étrange aux yeux de tous, mais aussi son amour pour Vanessa, ses relations ambigües avec l’arrogant Patrick… Et le récit, à la troisième personne, de l’année de terminale de Ducan, jusqu’à la fin du roman ou les deux histoires se rejoigne.

Lire la suite

19/05/2014

LE PASSAGE DU DIABLE

Passage du diable.gifroman gothique
de Anne FINE
Traduit de l’anglais par Dominique Kugler
Éd. L’école des Loisirs, janvier 2014, pages - 17€50

Daniel vit depuis toujours enfermé et seul avec sa mère dans leur immense maison sous le prétexte qu’il est gravement malade et qu’un contact avec le monde extérieur pourrait lui être dangereux voire fatal. Le jour où des voisins se rendent compte de son existence, sa vie change du tout au tout. Sa mère internée, il est recueilli par le Docteur Marlow et sa famille.
Après le suicide de sa mère, Daniel découvre l’existence d’un oncle mystérieux et solitaire qui souhaite le recevoir chez lui. Mais Daniel devine rapidement que sa mère ainsi que son oncle lui ont caché de nombreux secrets liés à leur enfance…

Lire la suite

15/05/2014

PIERRE CONTRE CISEAUX

Pierre contre ciseaux.gifroman
de Inés GARLAND
Traduit de l’argentin par Sophie Hofnung
Éd. L’école des loisirs, coll. Médium, mars 2014, 227 pages - 16€

Alma appartient à la bourgeoisie de Buenos Aires. Ses parents possèdent une maison de vacances dans une île du delta où ils passent chaque weekend. Là, ils ont pour voisins Dona Angela, deux de ses fils, Tordo et Chico et les trois enfants de sa fille : Marito, Carmen et Lucio. Malgré leur différence de condition sociale, Carmen est la meilleure amie d’Alma. La seule aussi de cette petite fille enjouée mais solitaire, fille unique et plus à l’aise avec ses petits voisins qu’avec les enfants de son école privée de la capitale. Carmen et Alma partagent leur jeux en faisant fi de leurs différences comme seuls les enfants peuvent le faire. Elles passent des heures les pieds dans l’eau ou accrochées aux arbres à se raconter des histoires. Depuis les pontons, elles observent les adultes, elles guettent le passage du « collectif » (le bateau collectif) ou du bateau épicerie. Un jour, cachés derrière la fenêtre  elles observent les ébats de Tordo avec la belle « hongroise » (qui est allemande !) qui possède l’une des maisons le long du fleuve. Chaque jour, elles veillent sur le petit Lucio. Parfois, elles partagent leurs jeux avec Marito.
Plongée dans l’enfance puis dans l’adolescence, Alma ne perçoit pas immédiatement les changements liés à l’instauration de la dictature militaire qui succède au coup d’état du 26 mars 1976.  De leur côté, révoltés par la violence des injustices sociales qui marquent l’Argentine au début des années quatre vingt, Carmen et Marito ne restent pas inactifs.

Lire la suite

12/04/2014

LA DERNIÈRE COURSE

dernière course.jpg

Roman
de Pascal VATINEL
Éd. Actes Sud junior, mars 2014
409 pages – 14,80€

À l’aube du XXe siècle, Jacques Larivière, un trappeur canadien français, et Vasheshkun (Washi), un indien naskapie, s’enfoncent dans le Grand Nord. Quittant le Labrador, ils s’engagent dans un long périple de trois ans à travers les forêts et les plaines enneigées pour gagner l’extrême ouest de l’Alaska. Ils espèrent trouver un gibier plus abondant mais ne découvrent que des hommes obsédés et abrutis par la quête de l’or. Ils décident cependant de s’établir à quelques kilomètres de la ville de Nome, dans une maison en bois qu’ils construisent de leurs mains. Là, ils vivent au milieu de leurs chiens et de la nature. Kate, la femme que Jacques a épousée, et sa toute jeune fille, Elisabeth, les rejoignent.

Des années plus tard, à l’automne 1915, alors que la guerre fait rage en Europe, c’est Elisabeth qui reprend la route, accompagnée de Wahsi et de leur vieil ami Daren Lindsay, éleveur et célèbre musher à la tête d’une meute de plus cent chiens. Leur but : les Ardennes françaises où les chiens seront utilisés pour ravitailler le front et secourir les soldats blessés.

Lire la suite

30/03/2014

COLIN FISCHER UN GARÇON EXTRAORDINAIRE

autisme,enquete,harcelementRoman
de Ashley EDWARD MILLER & Zack STENZ
Traduit  de l’américain par Nathalie Peronny
Éd. Hélium, octobre 2013
208 pages – 13,50 €

« Mon nom est Colin Fischer. J’ai 14 ans et je pèse 54,9 kg. Aujourd’hui c’est mon premier jour au lycée. Plus que 1365 avant la fin. »

La grande différence pour ce premier jour de lycée, c’est que Colin va devoir se débrouiller tout seul. Jusque là Marie, son aide de vie scolaire, l’avait toujours accompagné et aidé dans ses relations aux autres. Désormais… il devra affronter seul la meute des adolescents pas toujours bienveillants, le bruit incessant des récréations ou de la cantine et même les odeurs de transpiration du gymnase. Heureusement, Colin est très intelligent et s’emploie à noter tout ce qui se passe autour de lui dans son petit carnet. Il met également en pratique les conseils de Marie et utilise des fiches mémoire pour reconnaître et comprendre les expressions de ses interlocuteurs. Cela ne l’empêche pas de dire, sans aucune malice, des choses qu’on évite habituellement de dire, comme quand il énonce à Melissa « tes seins ont grossi » et se lance dans une grande explication sur le développement mammaire et l’augmentation hormonale due à la puberté devant l’adolescente interloquée. Colin est atteint du syndrome d’Asperger et dit de lui-même : « Je suis considéré comme autiste de haut niveau mais j’ai du mal à interagir socialement et je possède en outre des lacunes sur le plan de l’intégration sensorielle provoquant un grave déficit dans certains aspects de la coordination physique ».

Lire la suite

24/03/2014

UN GARÇON COMME UNE AUTRE

Garçon comme une autre.gifRoman
de Joël BREUREC
Éd. Oskar, coll. La vie, novembre 2013
109 pages – 12,95€

C’est l’été et, comme tous les ans, Ewen passera les vacances en Bretagne, à l’Île-aux-Moines dans la maison familiale maternelle et à Saint-Malo, chez son père. Mais cette année s’annonce un peu différente : Ewen a 14 ans, des boutons,  la voix qui mue et tous les sens en émoi. Il découvre le désir et ses désirs sont multiples…
Depuis quelques temps déjà, il s’intéresse de près aux magazines de sa petite sœur Nolwenn qui retracent les moindres faits et gestes d’un beau chanteur anglais et perçoit que ses sentiments envers
Théo, son meilleur ami, ont évolué vers quelque chose de différent.

Lire la suite

20/03/2014

CE QUE J'AI OUBLIÉ DE TE DIRE

adolescence,suicide,auto-mutilation,amitiéRoman
de Joyce Carol OATES
Traduit de l’américain par Cécile Dutheil de la la Rochère
Éd. Albin Michel jeunesse, Coll. Wiz, janvier 2014
342 pages – 15 €


C’est la dernière année de lycée pour Merissa, Nadia et les autres filles de terminale de Quaker Heights. Une année qu’elles doivent affronter sans le soutien – sarcastique – de Tink. Parce que six mois plus tôt, Tink s’est suicidée et que son absence est dans tous les esprits. Katrina Traumer était arrivée deux ans auparavant, d’une école chic de New York, précédée d’une réputation sulfureuse d’enfant star et affublée d’une mère actrice sur le retour. Avec ses tenues excentriques, pour un lycée privé BCBG comme Quaker Heights, et son ironie mordante – dont élèves et professeurs allaient faire les frais – elle s’était fait une place à part dans ce petit monde en ébullition adolescente. Depuis sa mort, son absence est partout. Merissa, lycéenne parfaite en apparence, s’automutile pour se sentir exister encore. Nadia s’éprend de son professeur et vole un tableau de maître pour rappeler à son père – occupé avec sa dernière et (très) jeune épouse – qu’elle existe.

Dans ce monde où les adultes confondent leurs ambitions avec les désirs de leurs enfants, dans cet âge auquel les adultes ne comprennent (plus) rien, la lucidité rageuse de Tink, elle qui disait : « Je veux bien être ton amie - mais seulement si tu me promets de ne jamais, jamais compter sur moi », manque cruellement à chacune de ses amies.

Lire la suite