Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2014

PIERRE CONTRE CISEAUX

Pierre contre ciseaux.gifroman
de Inés GARLAND
Traduit de l’argentin par Sophie Hofnung
Éd. L’école des loisirs, coll. Médium, mars 2014, 227 pages - 16€

Alma appartient à la bourgeoisie de Buenos Aires. Ses parents possèdent une maison de vacances dans une île du delta où ils passent chaque weekend. Là, ils ont pour voisins Dona Angela, deux de ses fils, Tordo et Chico et les trois enfants de sa fille : Marito, Carmen et Lucio. Malgré leur différence de condition sociale, Carmen est la meilleure amie d’Alma. La seule aussi de cette petite fille enjouée mais solitaire, fille unique et plus à l’aise avec ses petits voisins qu’avec les enfants de son école privée de la capitale. Carmen et Alma partagent leur jeux en faisant fi de leurs différences comme seuls les enfants peuvent le faire. Elles passent des heures les pieds dans l’eau ou accrochées aux arbres à se raconter des histoires. Depuis les pontons, elles observent les adultes, elles guettent le passage du « collectif » (le bateau collectif) ou du bateau épicerie. Un jour, cachés derrière la fenêtre  elles observent les ébats de Tordo avec la belle « hongroise » (qui est allemande !) qui possède l’une des maisons le long du fleuve. Chaque jour, elles veillent sur le petit Lucio. Parfois, elles partagent leurs jeux avec Marito.
Plongée dans l’enfance puis dans l’adolescence, Alma ne perçoit pas immédiatement les changements liés à l’instauration de la dictature militaire qui succède au coup d’état du 26 mars 1976.  De leur côté, révoltés par la violence des injustices sociales qui marquent l’Argentine au début des années quatre vingt, Carmen et Marito ne restent pas inactifs.

Lire la suite

27/03/2009

Une soupe de diamants | roman jeunes lecteurs de Norma HUIDOBRO

9782211094870.jpgTraduit de l’argentin par Sophie Aslanides et Myriam Amfreville | Éd. L'École des loisirs, coll. Neuf | mars 2009, 182 pp. - 9,50 €

Quand sa mère a annoncé à Maléna qu’elle devait s’absenter pour son travail, celle-ci a tout de suite refusé d’aller chez son père. Et même si ce dernier promettait de les emmener, elle et son frère Nacho, au Brésil pour les vacances. Plages de sable fin ou pas, pas question pour Maléna de passer une minute en compagnie de sa belle mère, Valéria. Alors, laissant son frère à son père et à sa jeune épouse, Maléna prend le bus pour Capilla del Monte, un petit village de montagne où vit son grand-père qu’elle adore. Pendant que son frère se dorera sous le soleil de Rio de Janeiro, elle aidera son grand-père. Celui-ci tient, le week-end, un restaurant chez lui, dans son village d’Argentine où il fait froid mais où l’amitié et les bons petits plats tiennent chaud au cœur.
Ce que Maléna n’a pas prévu c’est qu’elle va se retrouver sur la piste d’un meurtrier… comme dans les enquêtes du commissaire Maigret, sa référence en matière policière.

Lire la suite