Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2018

TROIS FILLES EN COLÈRE

3 filles en colère.jpgIsabelle PANZADOPOULOS
Éd. Gallimard Jeunesse, coll. Scripto, octobre 2017, 336 pages - 13,50€

1966, un vent de révolte commence à souffler sur le monde

A Paris, Suzanne étudie à Nanterre, elle étouffe dans une famille bourgeoise qui n'attend que de la voir bien mariée et s'enthousiasme pour l’effervescence politique qui commence à agiter les bancs de l'université. Magda, sa cousine, après cinq années d'exil en France vient tout juste de rejoindre son père à Berlin-Ouest. Cléomèna, fille de communistes a fui la Grèce et sa dictature pour Paris afin de sauver sa peau. 
Trois jeunes filles, trois voix, trois révoltes. Trois colères que l'on découvre à travers la correspondance épistolaire qui unie ces trois jeunes filles, à laquelle vont se mêler des notes de journaux intimes, des photos d'archives.

 

Lire la suite

17/04/2018

À 18 ANS DEMANDONS L’IMPOSSIBLE ! Mon journal de mai 68

A 18 ans demandons….jpgroman
de Adeline REGNAULT
Dossier documentaire de Elsa Neuvile
Éd. Casterman, avril 2018, 208 pages - 12€

Septembre 1967, Madeleine quitte la maison familiale de Courbevoie et s’installe dans une « chambre de bonne » à Paris, dans le quartier de Montmartre. Alors que commence sa nouvelle vie de sorbonnarde (elle est inscrite en Lettres à la Sorbonne), elle décide de raconter son quotidien et de confier ses états d’âmes à un tout nouveau journal intime.

Et elle en a des choses à raconter ! Cette toute nouvelle liberté d’abord, sa découverte de la vie parisienne (et estudiantine), ses lectures, sa quête de l’amour… mais aussi, les premières revendications des étudiants qui étouffent dans un monde encore très corseté et des amphis qui explosent sous l’effet de l’arrivée des enfants du baby boom.
Avec sa bande d’amis, Martine, Mimile, Phil, Jean, Pierrot… entre Nanterre et Sorbonne, elle participe activement aux « évènements de mai » et exprime sur les murs de la ville et dans les manifestations son désir de liberté et son espoir d’une vie différente de celle de ses parents et notamment de sa mère.

Lire la suite

22/03/2018

JOLI MOIS DE MAI… 1968. IL Y A 10 DÉJA !

révolte,révolution,mai 68,histoireNotre sélection MAI 68, publiée en mai 2008
Comptines va fêter dans quelques mois ses trente printemps et ce n’est sans doute pas un hasard si une librairie comme celle-ci a vu le jour dix ans après ce qu’il est convenu d’appeler « les évènements de Mai ». À côté des commémorations qui ne manqueront d’avoir lieu à l’occasion des 40 ans de Mai 1968,nous avons voulu, par cette (trop) modeste bibliographie, affirmer notre attachement à un moment de notre histoire récente et à la manière dont cette histoire est transmise aux plus jeunes. Attachement qu’il est d’autant plus important de témoigner alors que l’héritage de Mai 68 fait débat, et est grossièrement caricaturé.

Si pour certains, toutes les dérives de la société de consommation individualiste sont à porter au crédit des « soixante-huitards » et de leurs lubies, nous pensons,au contraire que nous leur sommes redevables. Toutes nos libertés d’aujourd’hui ne sont pas nées des événements de Mai 68, certaines étaient acquises ou en germe avant cette date, et sans doute aussi doivent-elles plus à la lente évolution des moeurs qu’à la brusque montée de fièvre de ce printemps-là. Il n’empêche. Mai 68 cristalise des revendications et des espérances dont nous sommes, aujourd’hui encore dépositaires. Avec son cortège d’excès, d’erreurs et de ridicule, Mai 68, c’est surtout des acquis syndicaux, des droits pour les étudiants, une plus grande liberté pour les femmes... Bref, la fin d’une société corsetée.C’est un souvenir aussi, celui d’une lutte collective et festive.

Alors oui, Mai 68 ce sont également des espoirs déçus, l’entrée de plein pied dans une modernité égoïste, mais le triomphe de la société de consommation doit plus à ceux qui aujourd’hui voudraient « liquider » Mai 68, à ceux qui ont promu une télévision conçue pour dégager du « cerveau disponible » pour la publicité, qu’à ceux qui ont espéré en des lendemains qui chantent. Si avec le recul des années, la belle espérance des révoltés de Mai a laissé place au triste constat du maintien et de l’aggravation des inégalités, ne jetons pas le joli mois de Mai avec les espoirs qu’il a suscités. Et puis, hériter c’est aussi continuer : continuer à affirmer nos convictions et nos espérances. L’espoir c’est aussi ce qui nourrit, chaque jour,notre envie de partager nos lectures, et d’aider les enfants à grandir, au milieu des livres, conscients de l’Histoire dans laquelle s’inscrit leur histoire.

Voici donc une dizaine d’ouvrages, fictions et documentaires, qui font la part petite ou belle, aux évènements de Mai 68, et qui composent cette petite bibliographie. Bien trop petite à notre goût mais qui reflète le peu d’intérêt que portent les éditeurs jeunesse à ce sujet, sans doute pas encore assez historique et trop politique. Si petite, que nous y avons ajouté, de manière totalement subjective, mais parce qu’ils nous semblent accessibles à des ados, quelques ouvrages -documentaires - récemment parus ou à paraître, en collection "adultes". 

NB : Prix et disponibilités mises à jours le 21 avril 2018.

Lire la suite

15/03/2018

AVANT LA TÉLÉ

Avant la télé.jpgalbum documentaire
de Yvan POMMAUX
Éd. L'école des loisirs, coll. Archiméde, octobre 2002 - 23€

À quoi la vie d’un garçon de huit ans ressemble-t-elle, en 1953, dans une ville de France ?
Alain Moret habite avec ses parents un appartement exigu car la reconstruction tarde à fournir les nouveaux logements qui remplaceront ceux détruits par la guerre. Une guerre qui s’est terminée à la naissance d’Alain et sur laquelle il ne sait pas grand-chose même si son influence est toujours forte sur les adultes. Mais Alain est dans l’enfance, faite des « commissions » (illustrés et boîtes de coco), faite de l’école où l’instituteur, Monsieur Job, met en garde contre l’alcoolisme, une cigarette aux lèvres. Une enfance faite aussi des séances de cinéma au Rex ou des promenades hebdomadaires en « habits du dimanche ». Au fil de ce grand album, Yvan Pommaux, à la manière de Georges Perec, se souvient. Un livre à partager en famille, les uns découvrant ce que les autres pourront retrouver...

Josée Lartet-Geffard (première publication : décembre 2002.)
D'autres albums d'Yvan Pommaux à retrouver sur notre blog : Véro en mai & J'veux pas y aller !

06/11/2016

CHRONOLOGIE. UNE HISTOIRE DU MONDE

histoire,femme,culturedocumentaire
 de Peter Goes
Textes de Peter Goes et Sylvia Van Heede
Traduit du néerlandais par Roland Lousberg
Éd. Milan, octobre 2016 - 19,90€

Cet extraordinaire documentaire se propose rien de moins que de raconter l’Histoire du monde depuis le Big bang jusqu’aux années 2010 et, c’est là que se situe son caractère exceptionnel : il y parvient !

Avec la forme très originale d’une fresque qui se déploie au centre la page et se poursuit de pages en pages, il fait se dérouler les époques mais aussi les continents parce que c’est bien de l’histoire du monde qu’il s’agit et pas seulement, comme c’est souvent le cas, de l’histoire de l’Occident. La Mésopotamie, l’Empire byzantin, l’Empire Ottoman, la dynastie Ming, les Aztèques…  Peter Goes nous fait  qui voyager dans le temps et dans l’espace avec son dessin tout en mouvement qui brasse les siècles et les cultures. Ce très bel album donne à apprendre autant qu’à admirer.

Et c’est donc avec beaucoup de regret qu'il nous faut ajouter… qu’il manque singulièrement de femmes !

Lire la suite

18/07/2016

LES MYSTERES DE LARISPEM :le sang jamais n'oublie (tome 1)

commune,magie,histoireroman
de Lucie PIERRAT-PAJOT
Illustré par Donatien MARY
Éd Gallimard jeunesse, avril 2016, 259 pages -16 €

Par une sombre nuit, Liberté, réparatrice d'automates et Carmine apprentie bouchère explorent les maisons abandonnées, en quête de quelques biens à revendre. Mais la demeure qu'elles ont choisi de « visiter » s'avère n'être pas aussi vide qu'il le semblait ; et les deux jeunes maraudeuses se voient forcées de fuir en n'emportant pour seul butin que quelques bijoux et un livre énigmatique, qui semble attirer les convoitises de bien des personnages peu recommandables.
Pendant ce temps, Nathanaël, orphelin aux origines mystérieuses, voit ses chances de devenir apprenti et de quitter l'orphelinat réduites à néant par son irascible professeur de mathématiques... Pour découvrir quelques heures plus tard que ce dernier a succombé à un étrange mal. Est-il coupable de cette mort ?
Nous somme en 1899, la Commune maintenant connue sous le nom de « Seconde Révolution » a triomphé et Paris est devenue Larispem, une cité-État à la pointe du progrès où liberté et égalité font force de lois. L'éducation pour tous (et toutes!) est obligatoire, Notre-Dame de Paris a été transformée en aérogare et Jules Verne est un véritable héros national. Mais les Frères de sang, société secrète rassemblant les ennemis de la société Larispemoise (pour la plupart des aristocrates déchus possédants d'étranges et dangereuses facultés) semblent bien décidés à semer la terreur et à reprendre le pouvoir.

Lire la suite

13/05/2016

ENFANTS DE L'EXIL. De l'île de la Réunion à la Creuse

Enfants de l'exil.jpgroman
de Ahmed KALOUAZ
Éd. Oskar, coll. Histoire et Société, janvier 2016, 90 pages - 9,99€

Louis a été embauché par les parents d’Adèle pour faire du jardinage. Au fil des jours et des pauses au soleil entre deux tailles de haies ou de rosiers, Louis, s’est mis à raconter son histoire à la petite fille. Celle de Cornélien, le prénom qu’il portait quand il avait l’âge  d’Adèle, dix ans, et qu’il a été brusquement arraché à sa famille, à son île, La Réunion, pour être conduit dans la Creuse. En fait des familles d’accueil promises, Louis-Cornélien a connu les granges, les journées de travail harassantes à la ferme, les foyers miséreux… A 60 ans et avec la vie de labeur d’un garçon de ferme dans la campagne française, il n’en garde pourtant aucune amertume. Un regret peut-être, celui de ne pas savoir quelle aurait été sa vie là-bas, dans son île si il avait peut y rester… Aurait-il eu une vie plus misérable encore ? Une vie de « mauvais garçon » ? Et puis une question qui le taraude : pourrait-il y retourner tant d’années après ?

Lire la suite

23/04/2016

BIBLIO CATASTROPHE NUCLÉAIRE : TCHERNOBYL 30 ANS APRÈS

nucleaire,catastrophe écologique,histoireLa fille de Tchernobyl {ROMAN jeune lecteur}
Aurélie WELLENSTEIN
Éd. Magnard Jeunesse, coll. Romans 8 - 12 ans, juin 2016, 160 pages - 11,90€ A PARAITRE en juin 2016
« Dix ans après l’accident de Tchernobyl, Lana rend visite clandestinement à sa grand-mère, revenue vivre sur ses terres, dans la zone interdite. Malgré une nature resplendissante, tout n’est que ruines, poussière et désolation Après s’être recueillie sur la yombe de son père, pompier mort à la suite de la catastrophe, Lana aperçoit un cheval de Przewalski libre sur la route. Ainsi certains animaux peuvent vivre ici en dépit des radiations ! » Extrait de la 4e de couverture

nucleaire,catastrophe écologique,histoireLes Fleurs de Tchernobyl
{BANDE DESSINNÉE - Adulte}

Emmanuel LEPAGE  & Gildas CHASSEBOEUF
Éd. La Boite à bulles, octobre 2012, 60 pages - 17€
« Du 25 avril au 12 mai 2008, Gildas Chasseboeuf et Emmanuel Lepage se sont rendus dans la région de Tchernobyl en Ukraine. Ils ont découvert le sarcophage de béton, des lieux de désolation mais également le retour de la vie, celle des plantes, celles des hommes (même si la leucémie frappe toujours) 
L'objectif de ce voyage était de créer au retour un livre et une exposition au profit de l'association "Les Enfants de Tchernobyl". Les Fleurs de Tchernobyl a ainsi été initialement publié par l’association militante « Les Dessin’acteurs de bandes destinées », fin 2008. L’ouvrage est désormais épuisé et l’association ne comptait pas le rééditer. 
La Boîte à Bulles en présente donc une seconde version, revue et enrichie, à l’occasion de la sortie chez Futuropolis, du même récit mais sous forme de bande dessinée signée par le seul Emmanuel Lepage.
Un bel ouvrage aux somptueuses aquarelles pour admirer et réfléchir. » Site éditeur


Pripiat Paradise.jpgPripiat Paradise
{ROMAN ado}

Arnaud TIERCELIN
Éd. Le Muscadier, coll. Rester vivant, mars 2016, 80 pages - 9,50€NOUVEAUTÉ
« Alors que Thomas ne rêve que de plages de sable fin et de siestes à l’infini, ses parents décident de l’emmener en vacabnces à kiev, capitale de l’Urkraine, pas très loin de Tchernobyl ?
L’adolescent va y rencontrer Tanya, une étrange lycéenne… Mais pour quelle raison cette jeune Ukrainienne part-elle tous les jours avant le lever du soleil pour ne revenir qu’au beau milieu de la nuit ? » 4e de couverture
NOTRE CRITIQUE À LIRE ICI


Tchenobyl, bienvenue en enfer.jpgTchernobyl, bienvenue en enfer
{ROMAN jeune lecteur}
Sylvie BAUSSIER & Pascale PERRIER
Éd. Oskar, coll. Histoire & Société, avril 2013, 100 pages - 9,95€
« Ayant découvert un journal intime russe datant de 25 ans, Natalia, Fanny et Mous se lancent dans une enquête sur l’accident nucléaire de Tchernobyl… Les pages du journal, traduites et mises en ligne quotidiennement sur leur blog, ne vont pas tarder à susciter de violentes réactions. Les adolescents déterrent alors un passé oublié et de terribles secrets… » 4e de couverture

Tchenobyl, la zone.jpgTchernobyl, la zone
{BANDE DESSINNÉE - ado/adulte}

Natacha BUSTOS & Francisco SANCHEZ
Traduit de l’espagnol par Martine Desoille
Éd. Des ronds dans l’O, juin 2011, 184 pages - 16,70€
« Derrière chaque catastrophe se cache un drame humain. Comment réagirions-nous si, du jour au lendemain, nous étions obligés de laisser derrière nous tout ce que nous possédons ?
Ce livre raconte les tribulations d’une famille au lendemain de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Comme de nombreux autres, ces gens furent contraints de quitter leur foyer, persuadés qu’ils seraient de retour au bout de quelques jours. Mais il était déjà trop tard. Un ennemi invisible s’était approprié durablement toutes leurs possessions, leurs maisons, leurs terres. » Extrait de la 4e de couverture                                                                                        

Tchernobyl mon amour.jpgTchernobyl mon amour {BANDE DESSINNÉE - adulte}
Chantal MONTELLIER
Éd. Actes Sud, coll. Actes Sud BD, avril 2006, 128 pages - 22,40€
« Chantal Montellier, la grande dame de la BD, l'auteur de Shelter, de Wonder City, des Damnés de Nanterre... lance son héroïne, la journaliste Chris Winckler, dans une enquête, riche en péripéties, sur la tragédie de Tchernobyl survenue il y a vingt ans. » Site éditeur


Un printemps à Tchernobyl.jpgUn printemps à Tchernobyl {BANDE DESSINNÉE - ado/adulte}
Emmanuel LEPAGE
Éd. Futuropolis, octobre 2012, 164 pages  - 24,50€
« Le 26 avril 1986,le plus grave accident nucléaire du XXe siècle se produit en Ukraine. Vingt-deux ans plus tard, jour pour jour, Emmanuel Lepage se rend sur les lieux de la catastrophe. « On me donnait l’occasion de réaliser, pour la première fois, un reportage en dessin. Je ne serai pas seulement témoin du monde mais « impliqué » ! Acteur ! Militant, quoi ! » Extrait de la 4e de couverture
NOTRE CRITIQUE À LIRE ICI

14/04/2016

LE JAPON. UN PAYS, DES HOMMES, UNE CULTURE

 

Le Japon.jpgdocumentaire
de Guillaume LOIRET & Jean-Pierre JOBLIN (illustrations)
Éd. Milan, coll. Les Encyclopes, novembre 2015, 204 pages - 14,95€

Les parents regardaient Goldorak, les enfants lisent One piece ou Naruto mais au cœur de cette déferlante nippone que savent les uns et les autres de ce pays riche d’une culture millénaire complexe et multiple?

Quelques ouvrages documentaires déjà ont apporté un éclairage sur le Japon mais celui-ci est le premier à être aussi complet. Inclus dans l’excellente collection Les Encyclopes, cet ouvrage de plus de deux cents pages aborde tous les éléments de l’histoire et de la culture nippone sans se limiter aux modes de vie, à la culture populaire et aux samouraïs qui ont eu les honneurs des précédents livres sur le même sujet.

Lire la suite

10/01/2016

HANNA ARENDT

H. Arendt.jpgBande-dessinée 
de Béatrice FONTANEL (scénario) & Lidnsay GRIME (images)
Éd. Naïve Livres, collection Grands Destins de Femmes, premier trimestre 2015 – 18€

Ecrit à la première personne – avec des notices biographiques en fin de volume –  et fait d’allers et retours au cours du XXe siècle entre Europe et Amérique, cette bande-dessinée remarquable dresse un portrait d’Hannah Arendt en femme libre. Plus que son œuvre, qui cependant est évoquée au fil des pages, c’est de sa personnalité, forgée au cœur des bouleversements du siècle dernier, qu’il est question ici. Celle d’une femme volontaire qui place la liberté de pensée au dessus de tout autre valeur.

Lire la suite