Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2009

L'Été de Garmann | album de Stian HOLE

été garmann.jpgTraduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud
Éd. Albin Michel, mars 2008 - 12,50 €


Bienvenue chez Garmann: un petit garçon de six ans aux cheveux blancs tellement ils sont blonds, des tâches de rousseurs sur le nez et le bronzage de quelqu'un qui vient de passer son été au grand air… Malheureusement pour Garmann, l'été s'achève et c'est bientôt le moment de la terrifiante rentrée en CP. C'est aussi le moment qu'ont choisi les trois vieilles tantes pour rendre visite à la famille: elles sont vieilles, ridées, ratatinées, elles ont des dentiers, de l'arthrose, elles perdent un peu la boule, mais on peut dire qu'elles ont la pêche! C'est grâce à elles que Garmann va réussir à parler de sa peur au reste de la famille: il n'a perdu aucune dent de lait et se sent bien moins prêt pour le CP que les intrépides jumelles Hanne et Johanne.

On parle de tout dans cet album intimiste empreint de nostalgie: de la peur, de la mort, de la séparation, le tout avec pudeur, tendresse et humour. L'illustration qui mêle photos, dessins, collages est baignée d'une lumière absolument magnifique et concourt à rendre à l'évocation de cette fin d'été très particulière. On n'oublie pas Garmann et ses vieilles tantes, bien après avoir refermé le livre.

Nathalie Ventax
(Date de première publication de l'article : 17 avril 2008)

03/07/2009

Le temps des lézards est venu | roman de Charlie PRICE

Temps des lézars.jpgTraduit de l’américain par Pierre Charras
Éd. Thierry Magnier, coll. Grand Format | mai 2009 | 240 pp. - 16€

Ben a dix sept ans et vit seul avec sa mère depuis que son père les a quittés. Enfin, seul pas tout à fait: dans leur vie, il y a aussi la folie de sa mère – et Dieu sait que la folie ça occupe l’espace et dévore le temps et l’esprit de ceux qui la côtoient.
Ben n’a que dix-sept ans, des études à finir, une vie à vivre, mais il doit sans cesse veiller sur sa mère, gérer les crises, courir après son père qui se terre dans des motels sordides plutôt que d’assumer son rôle. Ben doit faire face à l’administration scolaire, à l’hôpital, aux services sociaux, à la police, et même au petit ami dealer de sa mère.
Dans ces conditions, rien d’étonnant à ce que Ben se prenne à espérer qu’un traitement existe, quand il rencontre Marco – un jeune homme qui lui explique qu’il s’est rendu en l’an 4000 où les maladies mentales ont disparu. Mais l’histoire de Marco est si étrange et… folle. Et qui est Marco? Un personnage venu du futur? Un patient de l’hôpital où a séjourné la mère de Ben? Une créature née de l’imagination de Ben?

Lire la suite

20/02/2009

La Ville | album d'Armin GREDER

Traduit de l’anglais Claude Dagail | Éd. La compagnie créative, janv. 2009 | 15 €

laville2.jpgDans une grande ville vivait une femme avec son fils. Elle l’aimait tant qu'à la mort de son mari «elle se promit de faire en sorte qu’il soit protégé des terribles événements de la vie» et qu’elle quitta la ville «pour trouver un endroit où il serait à l’abri, où rien ne pourrait lui faire du mal». Elle s’installa loin de tout et des hommes. Elle l’aima chaque jour d’avantage. Puis, «par une nuit sans lune, elle mourut». Son fils reste d’abord des jours entiers à la regarder et à attendre qu’elle vienne à son secours. Enfin, il quitte la seule maison qu’il avait toujours connue et, transportant le squelette de sa mère, se met à la recherche d’un endroit où vivre.

Lire la suite