Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2016

J'ATTESTE CONTRE LA BARBARIE

J'atteste.jpgpoème
de Abdellatif LAÂBI illustré par ZAÜ
Avec un dossier documentaire d’Alain SERRES
Éd. Rue du monde, décembre 2015 - 14€

« J’atteste qu’il n’y a d’être humain que celui qui combat sans relâche la haine en lui et autour  de lui »

Au lendemain des attentats de janvier 2015, le poète marocain, exilé en France, Abdellatif Laâbi écrit un texte de colère et d’espoir dans lequel il revendique son attachement à la culture arabe et aux valeurs de la République française. D’abord inséré dans le beau recueil Je rêve le monde assis sur un vieux crocodile (mars 2015), les éditions Rue du monde ont eu l’excellente idée d’en faire un album dont la parution, prévue pour janvier 2016, et on comprend pourquoi, a été avancée à la fin de l’année 2015.

Tout comme l’excellent dossier documentaire « Le terrorisme, les attentats, l’avenir… Des clés pour en discuter ensemble » rédigé par Alain Serres, a été complété avec plusieurs paragraphes consacrés aux attentats de novembre 2015.

Lire la suite

30/11/2015

UN NOËL D'ENFANT AU PAYS DE GALLES

Un Noël d'enfant au Pays de Galles.jpgroman poétique
de Dylan THOMAS, illustré par Peter BAILEY
Traduit de l'anglais par Lili Sztajn
Éd. Gallimard Jeunesse, (première édition française du texte : Denoël 2005) octobre 2015, 74 pages - 13,90€

« Il y a de cela des années et des années, quand j’étais un petit garçon, quand il y avait des loups au pays de Galles, quand les oiseaux de la couleur des jupons de flanelle rouge frôlaient d’une aile vive les collines aux courbes de harpe, quand nous chantions et nous prélassions toute la nuit et le jour dans des grottes qui sentaient le dimanche après-midi dans les salons humides des fermes, et que nous chassions, avec des mâchoires de diacres, les Anglais et les ours, avant l’automobile, avant la roue, avant le cheval à tête de duchesse, quand nous montions à cru les collines heureuses, il a neigé, neigé. »

Le poète Dylan Thomas égrène des souvenirs des Noël de son enfance au pays de Galles. Du temps où la neige recouvrait les collines, du temps ou les oncles « à forte carrures » et les « tantes menues » venaient partager le repas familial. Le lecteur comme l’enfant qui l’interroge sur ces Noëls d’antan, s’émerveillera de ce qui existait alors, magnifié et transformé par le souvenir du poète et sa langue musicale. Car même si la neige tombe encore en décembre au pays de Galles, elle ne monte plus « du sol en écharpes », elle ne pousse plus « en une nuit sur les toits des maisons comme une mousse pure et bisaïeule ».

Lire la suite

20/03/2013

LES PLUS BELLES BERCEUSES JAZZ

Berceuses jazz.gif

Livre-CD de Misja Fitzgerald Michel
Illustrations d’Ilya Green
Traduction de Valérie Rouzeau
Éd. Didier Jeunesse, octobre 2012
43 pp.+ 1 CD - 23,80€

Les éditions Didier Jeunesse nous proposent une fois encore un sublime livre-cd, ici autour du jazz. Ce sont quinze magnifiques berceuses, de grands standards interprétés notamment par Ella Fitzgerald, Judy Garland, Nat King Cole, Frank Sinatra et bien d’autres…

Les biographies et les traductions des chansons (dues à la poétesse Valérie Rouzeau) en font un recueil riche d’informations, mis en beauté par les illustrations d’Ilya Green. À proposer aux plus jeunes oreilles, mais pas que ! 

À écouter sans modération, on ne s’en lasse pas.

Estelle Blanc (mars 2013)

24/11/2009

Bashô. Le fou de poésie | album de Françoise KÉRISEL (texte) & Frédéric CLÉMENT (ill.)

basho fou poésie.gifFrançoise Kérisel, Frédéric Clément
Éd. Albin Michel jeunesse | 2e semestre 2009 | 18

Cet album nous fait découvrir un grand poète du 17e siècle: Bashô, célèbre pour ses haïkus. Petits bijoux de poésie, ses haïkus sont célébrés par Françoise Kérisel dans un texte narratif, poétique et raffiné. Frédéric Clément leur offre un véritable écrin pictural, tout en nuance et délicatesse, qui suit au fil des saisons le voyage de Bashô et de son jeune disciple Kikakou.
La composition étudiée de cet album, dont quelques pages se déplient, son format original, son papier bis à grain, ajoutent au message poétique. La présentation en début d'ouvrage de la technique utilisée par Frédéric Clément, nous fait mesurer, derrière cette production remarquable, l'immense travail créatif de cet illustrateur.
Un véritable livre d'artS.

Josuan (novembre 2009)

Pssst : Pour les adultes qui désireraient poursuivre le voyage avec Bashô (1644-1694), lequel consacra les dix dernières années de sa vie à parcourir le Japon, on conseille de toute urgence la lecture de L'Étroit chemin du fond. Récit d'un périple de cinq mois dans le nord du Japon, de temples en sanctuaires, ce classique est disponible dans une très belles et très érudite version bilingue, aux éditions William Blake & co. (Bordeaux, 2008, 30€), traduite et annontée par Alain Walter, qui définit le livre comme un «voyage au fond des choses et des êtres, vers le fond de la parole».
C.C.

14/11/2009

Le Son des couleurs | album de Jimmy LIAO

Son des couleurs.gifTraduction de Stéphane Lévêque
Éd. Bayard images | octobre 2009 | 100 pages – 14,90€

Dès la couverture, le lecteur est invité à descendre avec un personnage à canne blanche dans le monde souterrain du métro. Le titre de cet ouvrage prendra tout son sens au fil des pages et du voyage. Un voyage dédicacé aux poètes, qui trouve son point d'orgue avec la citation finale de quelques vers du poème de Rilke «L'aveugle». Vous l'aurez sans doute compris, le personnage principal est une jeune fille aveugle qui prend le métro. Son parcours, qui pourrait n'être que banal, révèle son monde intime, sa face cachée du réel.

Le récit est construit autour de ce tissage entre le monde souterrain du métro et le monde intérieur de la jeune fille. Chaque double page est une merveille de composition où texte et images jouent une partition colorée et musicale, annoncée par le titre. Les illustrations minutieuses parfois facétieuses, extrêmement riches, font écho au monde de l'art et invitent à de multiples relectures.
Jimmy Liao le Taïwanais sait donner une dimension universelle à cet album à partir de sa propre culture. Une source de plaisir et de réflexion: un livre qui nourrit le regard, l'esprit et le cœur.

Josuan (novembre 2009)