Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

28/03/2019

K.O. A CUBA

KO A Cuba.jpgalbum
de Camille de CUSSAC
Éd. Thierry Magnier, janvier 2019, 44 pages - 20,50€

Marcel est un champion de boxe. Un grand comme savent en fabriquer les américains. Pas vraiment un poids plume, plutôt un grand gaillard. Marcel pèse 100 kilos, il porte un bouc, il aime les lamas et boire à la paille, et il adore le jour de la fête nationale américaine parce que c'est aussi son anniversaire.

 Chaque matin, une limousine rose vient chercher Marcel, direction la salle de sport. Pas moyen d'esquiver. Et tous les jours, Marcel enchaîne 1268 sauts à la corde, 574 abdos fessiers, 293 pompes, 9 minutes de gainage, 30 minutes de cardio et 46 mouvements de pédalo.

Jusqu'au jour où sa coach, Dany qui, elle, aime les aliments amers, garde toujours une serviette sur le dos, n'a pas changé de coiffeur depuis 30 ans et parle en criant, lui annonce qu'il part à Cuba pour un match face à certain Louis Grandnez. Louis est français, il adore Freddy Mercury, manger de ce fromage qu'on appelle tête de moine et il ne connaît pas bien ses tables de multiplications.


« Tu sautes dans l'avion, t'arrives à Cuba, tu gobes 12 œufs, 6 blancs de poulet, tes exercices et au lit ! Là tu dors 7h23 exactement et ensuite corde à sauter, abdos fessiers, pompes, cardio, pédalage et craquage de cou. Entraînement, entraînement. Tu pompes, tu sautes, tu pédales matin, midi, soir et goûter ! » Aucune place à l'improvisation, tout est orchestré, millimétré, cadré comme un ring !

Arrivé à Cuba, Marcel gobe 12 œufs et 6 blancs de poulet en 7 minutes exactement, et part en petite foulée dans les rues de La Havane. Pour une fois, il s'entraîne dehors... après tout sa coach n'a jamais précisé que l'exercice devait se faire en intérieur. Marcel manque de trébucher sur un teckel monté sur roulettes, les 4 pattes en l'air, coincée comme une tortue sur sa carapace. C'est Pedrolito, lui,  il aime les mojitos, les tatouage, les longues parties de cartes dans les bars et déjeuner chez sa grand-mère tous les mardis et surtout il a un caractère de cochon. Une rencontre qui va sonner comme un coup de poing dans la vie du raisonnable et obéissant Marcel...

Un album époustouflant, original et irrésistible. Camille de Cussac, nous entraîne dans son univers coloré, farfelu et foisonnant. Et à l'instar du grand Mohamed Ali, elle s'amuse, vole comme un papillon et pique comme l'abeille pour nous entraîner dans cette histoire loufoque, poétique et tendre. Sublime et épatant !

Claire Lebreuvaud (janvier 2019)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.