Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/06/2017

PIC PIQUE-NIQUE

poule,amitié,couple,homosexualité,quotidien,differencealbum
de Rotraut Susanne BERNER
Éd. La Joie de lire, avril 2017 - 11,90€

Quelle belle journée pour un pique-nique !
Faisant fi des réticences de poule blanche,  poule noire, pleine d’allant s’attelle aux préparatifs du pique-nique. Car si rien de va jamais pour la première (elle n’a pas fini son livre, il fait trop froid, elle a des ampoules aux pieds…), la seconde a réponse à tout (un livre, un pull et des pansements pour commencer) ! Et tandis que poule blanche continue de râler, poule noire avance vers le lieu du pique-nique.
Après moult récriminations,  poule blanche finit par apprécier pleinement cette belle journée où assises (et même allongées) sous l’ombre d’un bouleau, les deux copines, l’une lisant, l’autre perdue dans ses pensées, profitent du temps qui passe et de leur amitié.

Lire la suite

02/11/2014

MADAME CERISE ET LE TRÉSOR DES PIES VOLEUSES

Madame Cerise.gifalbum
de Sandra POIROT CHERIF
Éd. Rue du monde, septembre 2014 – 17€

Madame Cerise perd ses clefs, se perd, perd un peu la tête… Pourtant, elle se rappelle bien le jour où, à neuf ans, elle a dévalé la grande descente du verger sur son vélo tout neuf. Elle se rappelle également plein de choses sur les pies. C’est que peut-être une pie lui aurait volé ses clefs. Et quand elle rentre chez elle, à la nuit tombée, elle ne sait plus très bien qui des pies voleuses, de la boulangère ou de l’institutrice, l’a mise en retard.

Monsieur Cerise a eu le temps de s’inquiéter. Parfois, la nuit aussi il s’inquiète quand il regarde tendrement sa belle endormie et se dit qu’elle « devient de plus en plus légère ». D’autres soirs, c’est Madame Cerise qui se demande si « elle devient de plus en plus toc toc ».

Lire la suite

28/11/2013

DEUX QUI S'AIMENT

amour,couple,homosexualitéAlbum
de Jürg SCHUBIGER (textes)
& Wolf ERLBRUCH (ill.)

Traduit de l’allemand par Marion Graf
Éd. La Joie de Lire, oct. 2013
12 €

De petits textes courts – poèmes en prose, dialogues – nous parlent d’amour. Avec légèreté, humour, tendresse, Jürg Schubiger évoque tout à la fois la force et la fragilité du sentiment amoureux. Wolf Erlbruch par ses images – plus belles que jamais – interprète ces petits textes : ici un baiser entre une oie et un renard, là un chat qui taquine affectueusement l’oreille d’un chien, ou encore un élan et un hibou (deux mâles, donc) qui regardent ensemble dans la même direction…

Le dernier album d’Erlbruch publié en France, à La joie de Lire également (Le Roi et la Mer) remonte à 2009, mais ces années d’attente sont oubliées devant tant de beauté et un si bel hymne à l’amour. L’amour dont finalement on parle peu aux enfants. Ces petits textes à dire à voix haute ou à susurrer à l’oreille de son amoureux-se, devraient y remédier.

Ariane Tapinos (novembre 2013)

30/05/2013

UN AIR DE FAMILLES

Un air de familles.gifAlbum
de Béatrice BOUTIGNON
Éd. Le Baron perché, janvier 2013
16 €

Le grand livre des petites différences

Qu’est-ce que c’est une famille ? Une mère ourse qui élève seule ses cinq petits depuis que « papa est parti », un éléphanteau baigné par ses deux parents, des parents manchots avec leur deux fils dont l’un est un pingouin adopté, deux mamans renardes qui lisent des histoires à leur petit, une tribu de mangoustes qui patauge dans l’océan, « papa et Léon, son nouvel amoureux »qui font du vélo avec leurs petites grenouilles…

C’est moins subtil que le très regretté L’Heure des parents de Christian Bruel et Nicole Claveloux (éditions Être, 1999), mais cette énumération de toutes les configurations familiales vient à point nommé en cette période de débats sur le « mariage pour tous ».  Ce sont les enfants, écureuils, lapins, poules, lionceaux, lamas… qui, chacun à leur tour, présentent leur famille. À travers des scènes du quotidien – le bain, le coucher, les jeux – joliment illustrées, cet album se prête à toutes les discussions et il y a fort à parier que les enfants ne seront pas les plus surpris !

Ariane Tapinos (février 2013)

27/04/2009

La Joue bleue | roman d'Hélène LEROY

9782916238371.jpgIllustré par Sylvie SERPRIX
Éd. Talents Hauts, coll. Livres et égaux | mars 2009 | 34 p. - 6,90 €

À l’aube de l’Humanité, Homo Sacrin Sacrin, qui a déjà conquis son territoire, décide de prendre femme. Mais dès les premiers temps de cette cohabitation, les désirs de l’un sont incompatibles avec les rêves de l’autre. Femme voudrait peindre et apprendre les langues de ses voisins, Homo Sacrin Sacrin, veut qu’elle lui prépare ses repas et se tiennent coite. Femme propose qu’ensemble, ils explorent les environs, Homo Sacrin Sacrin lui impose de rester dans leur caverne, à l’abri du monde. Femme se dresse devant Homo Sacrin Sacrin… il lui envoie un coup de poing dans la joue, et «à partir de ce moment-là, Femme a la joue bleue». Homo Sacrin Sacrin se fait soudain tendre et de cette nuit naît l’enfant qui raconte l’histoire. Et l’histoire, on la connaît… De coups en excuses, le couple s’enlise dans la violence, celle de l’homme sur la femme. Celle de la peur de l’enfant pour sa mère et pour lui-même. Un jour qu’Homo Sacrin Sacrin a été plus loin encore dans l’humiliation, Femme s’enfuit avec son enfant. Elle cherche, sans succès, de l’aide auprès de ceux qui l’entourent et finit par trouver refuge chez les Sava Sava…

Lire la suite