Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2015

TRANSGENIC WORD

Trnsgenic World.jpgroman
de Michel Honaker Illustré par Yann Tisseron
Éd. Rageot, coll. Romans, avril 2006 189 pages – 6,45 €
Imaginez une plante transgénique qui ferait de lune une planète habitable par l’homme... Imaginez maintenant que cette plante échappe à son créateur et se développe tant qu’elle en devienne dangereuse pour la race humaine... Voilà le monde dans lequel vivent et travaillent Moss Ballard et Cheval Fou. Leur métier : « nettoyeurs ».Chaque nuit, au volant de leur Crache-Feu, ils volent au dessus des rues de Zone City, à la recherche des traces de La Bête ,la plante cannibale qui avec ses tentacules se nourrit des humains égarés et peu à peu prend possession de la cité lunaire. La situation désespérée a atteint un point critique lorsque la jeune et ambitieuse journaliste Cassidy Grant débarque avec son assistant et son cameraman. Elle veut voir Zone City et témoigner des ravages de La Bête.Pour ça, elle est prête à se risquer de l’autre côté des remparts de la ville, au détriment de sa sécurité et de celle de ses compagnons. Perdus dans la nature hostile qui entoure Zone City, les cinq compagnons d’infortune se dirigent sans le savoir, vers la source de la toute-puissance de la plante fabriquée par l’homme, où une surprise les attends...

Lire la suite

12/03/2011

Birth Marked : Rebelle (tome 1) | roman de Cargh M. O'BRIEN

Birth Marked.gifTraduit de l'anglais (États-Unis) par Hélène Bury
Éd. Mango, février 2011
398 pages – 18 €

Gaïa a toujours vécu derrière le mur qui abrite les habitants de l'Enclave, un paradis dans lequel la nourriture est variée et abondante, la technologie accessible… Défigurée depuis l'enfance, suite à un accident et reléguée au rang de Phénomène, Gaïa n'a pas eu la chance d'être «avancée» à l'Enclave comme l'ont été ses deux frères. Elle suit néanmoins les traces de sa mère et apprend le métier de sage-femme. Ce métier important demande une grande foi en la suprématie de l'Enclave puisqu'en échange de compléments nutritifs, de billets pour «l'Autélé» les habitans du village attenant de Wharfton fournissent un quota de nouveau-nés destinés à être adoptés par les habitants privilégiés de l'Enclave, un compromis bien intégré par tous qui n'a jamais été remis en question.

Lire la suite

29/11/2010

Black-out | roman de Sam MILLS

Black-out.gifTraduit de l’anglais par Valérie Le Plouhinec
Éd. Naïve | novembre 2010
435 pages – 18 €

Un groupe terroriste baptisés ArkQ s’est inspiré d’un roman pour faire exploser nombre d’édifices londoniens, causant des milliers de mort. Après ces attentats très meurtriers, le gouvernement a rétabli les exécutions publiques et exerce une censure sur la plupart des livres. Stefan, dont le père est libraire, ne connaît que les versions «réécrites» de classiques tels que 1984 ou Sa majesté des Mouches, jugés trop perturbants pour la population. Les censeurs visitent les librairies régulièrement pour en retirer les ouvrages tendancieux et on engage bien évidement tous les citoyens à épier les comportements suspects et à les dénoncer. Après que son père ait décidé de cacher un auteur accusé de terrorisme dans sa librairie, Stefan, partagé entre son amour filial et l’endoctrinement dans lequel il a été élevé, va peu à peu découvrir les revers de la rebellion mais aussi l'ampleur de la détermination du gouvernement à conserver le contrôle de la population.

Lire la suite

20/08/2010

Felicidad | roman de Jean MOLLA

felicidad.gifÉd. Gallimard | coll. Pôle fiction | juin 2010 (EO 2005) | 320 pages – 6 €

Les éditions Gallimard viennent de rééditer le roman de Jean Molla, dans une nouvelle collection de poche, à petit prix. L’occasion de se jeter dessus pour celles & ceux qui ne le connaissent pas, et pour nous, de rééditer la critique parue à sa sortie il y a cinq ans et toujours d’actualité…

Felicidad nous plonge dans l’une de ces sociétés «parfaites» qu’affectionnent les romans d’anticipation. Parfaite, au sens où elle fournit, à première vue, des solutions à certains grands problèmes: les guerres, la faim, le travail, les inégalités sociales, la violence... Ces solutions consistent souvent à confiner les zones de troubles dans des recoins bien isolés et maîtrisés: dans le cerveau d’une seule personne (lire Le Passeur de Loïs Lowry) ou dans des «enclaves» «légalement hors la loi» et des «guerres délocalisées» comme c’est le cas dans Felicidad.

Dans cette Grande Europe du futur, régentée par un consumérisme sans limites et dirigée par un président à vie, le bonheur est devenu un droit et un devoir pour tous les Citoyens (enfin, ceux qui méritent ce titre...) Les tâches contraignantes ou avilissantes ont été confiées à des «parumains»: «des organismes issus du génie génétique imitant l’apparence, le mode de pensée et le comportement des humains». Société parfaite, donc monstrueuse, congénitalement gangrenée. À la suite du meurtre du ministre du Bonheur, les failles de cette organisation seront révélées, une à une, au lieutenant Alexis Dekcked: enquêteur d’exception, lancé sur les traces de trois parumains hors normes, ce solitaire est néanmoins amoureux d’une belle parumaine.

Lire la suite

24/10/2009

Genesis | roman d'anticipation de Bernard BECKETT

Genesis.jpgTraduit du néo-zélandais par Laetitia Devaux
Éd. Gallimard jeunesse, Hors série | oct. 2009 | 196 pp. - 11,50€

Anaximandre (Anax) veut entrer à l’Académie, lieu du pouvoir et de la connaissance. Elle a longuement préparé ce difficile examen, avec son tuteur, Périclès. Elle dispose de cinq heures pour traiter un sujet, celui qu’elle a si ardemment préparé: «la vie et l’œuvre d’Adam Forde, 2058-2077 né sept ans après l’instauration de la République de Platon». Face à elle, un jury, composé de trois membres, ne lui épargnera aucune question difficile. Pour appuyer son propos, elle a mémorisé de longs dialogues trouvés dans les archives et elle dispose de plusieurs hologrammes qui reproduisent des scènes de la vie d’Adam Forde.
Au fil de ces cinq heures, entrecoupées de courtes pauses, le lecteur découvre le monde dans lequel vit Anax et comprend, peu à peu, l’enjeu de cet examen… Jusqu’à la chute finale et terrifiante qui éclaire, rétrospectivement, l’échange d’un sens différent.

Lire la suite

Les Enfants rats | roman d'anticipation de Françoise JAY

enfants rats.gifÉd. Plon jeunesse | oct. 2009 | 218 p. - 13€

2025, dans un pays qui pourrait être le nôtre. Crise écologique, crise économique, absence de volonté politique: un monde sépare les nantis des plus déshérités. La pauvreté a explosé et aspire tous ceux qui se retrouvent aux franges du système. À la perte d’emploi succède la perte du logement et une fois dans la rue, les adultes ne survivent pas longtemps. Les enfants se regroupent en bandes et peuplent les égouts. Retournés à l’état quasi sauvage, ces «hordes» d’enfants qui vivent de rapines dans un univers extrêmement violent, sont appelés les «enfants rats».
Irielle a dix-sept ans et lutte depuis une dizaine d’années pour ne pas devenir une enfant rat. Elle a adopté un bébé (les nourrissons indésirables sont jetés dans les égouts), un petit garçon qu’elle a appelé Jode. Il a six ans et leur petite famille s’agrandit avec l’arrivée de Moïsa, une petite fille de quelques jours qu’Irielle sauve de la noyade lors d’une de ses rares mais indispensables incursions dans les égouts. À eux trois, ils tentent de rester humains, loin du monde des adultes qui se soucie peu de ces enfants errants, et à l’abri des hordes d'enfants rats qui tuent tous ceux qu’ils n’intègrent pas à leurs bandes. Mais les rangs des laissés-pour-compte, salariés pauvres, ouvriers exploités, familles entières jetées à la rue ne cessent de croître et bientôt, la révolte gronde…

Lire la suite

18/12/2008

Secret ADN | Johan HELIOT | Éd. Mango, coll. Autres mondes, sept. 2008, 202 pages – 9 €

adn.jpg

Dans un monde pas si différent du nôtre, où les autorités disposent des empruntes ADN de chacun, Lou et Erwan découvrent qu’il existe un virus capable de transformer l’ADN des individus et ainsi de les faire disparaître des fichiers d’État... Responsable de la mort de leur mentor et père, cette découverte scientifique attise tous les appétits.

Où on retrouve les héros de Ados sous contrôle , du même auteur, dans la même collection. Un roman d’aventures et d’anticipation – pas si anticipée que ça – qui fleure un peu trop le manifeste et dont les ficelles sont parfois grosses, mais qui a le mérite de traiter d’un sujet important : la manière dont nous accueillons, ou rejetons le plus souvent, les immigrés, dans notre belle Europe. Et si la forme, d’une lecture facile et entraînante, permet à quelques ados de prendre conscience que ce futur-là est déjà – un peu – notre présent, alors, Secret ADN est à mettre d’urgence dans tous les CDI de France.

Ariane Tapinos