Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

29/12/2017

DEMAIN IL SERA TROP TARD

Demain, il sera trop tard.jpgroman d'anticipation
de Jean-Christophe TIXIER
Éd. Rageot, septembre 2017 - 15,90€

Dans une société où règnent en maîtres prévisionnistes et laboratoires scientifiques, chacun connaît sa durée de vie précise. Depuis leur naissance, Virgil et Enna ont des destins opposés. « Long Terme », Virgil a toujours eu droit au meilleur. Enna, elle, vit dans un bidonville car elle est « Court Terme ». Mais un jour une Brigade tente d’arrêter Virgil. Il s’enfuit mais apprend que son Terme est erroné et qu’il va mourir à 21 ans…
Qui a commis cette erreur ? Quelles conséquences terribles va-t-elle avoir, pour lui et pour d’autres ? Enna, elle, graphe sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule, elle jure de la venger… Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données qui s’oppose clandestinement au système. Elle l’entraîne dans le Réseau afin d’organiser la lutte


Ce roman, qui se lit aussi vite que cavalent nos trois héros, décrit une société future effrayante mais pas très éloignée de la nôtre. Et c’est ce qui fait l’intérêt de l’histoire imaginée par Jean-Christophe Tixier. En dénonçant la financiarisation d’un monde sous surveillance numérique permanente, il écrit une critique au vitriole de nos propres comportements qui, si on n’y prend garde, pourraient bien nous mener très vite dans une société telle que celle où vivent Virgile, Enna et Lou.

Un roman haletant et au titre angoissant, qui flirte avec la politique en nous obligeant à réfléchir aux choix que nous faisons, ou que nous nous laissons imposer par ceux qui détiennent le pouvoir.

Ariane Tapinos (décembre 2017)

A lire également sur notre blog, la critique de Dix minutes à perdre, de Jean-Christophe Tixier.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.