Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2014

LE PROGRAMME, CIBLE N°1

Le programme.gifroman
de Allen ZADOFF
Éd Albin Michel, col Wiz, 15€, mai 2014, 373 pages
Traduit de ? par Hélène BORRAZ

« On l’appelle Benjamin, il est toujours le nouveau, celui qu’on ne remarque pas ». Benjamin fait partie d’une société gouvernementale appelée « Le Programme » qui a pour objectif d’entraîner, d’éduquer et de superviser des enfants dans le but d’en faire des agents spéciaux. Benjamin a toujours suivi les ordres depuis ses douze ans, en particulier lors de son rite de passage,  sans jamais remettre en question les motivations de  « Mère » et « Père » ses deux mentors. Mais, quand sa nouvelle mission est de tuer le maire de New-York en moins de cinq jours, il commence à avoir des doutes sur le bien-fondé du programme.

Lire la suite

06/11/2012

JAKE DJONES Gardien du temps – 1 : Mission Venise

Jake Djones_T 1.gifRoman d’aventures fantastique(s)
de Damian DIBBEN
Éd. Gallimard Jeunesse, août 2012
456 pages – 15,50 €

Jusqu’à ce jour où débutent les aventures de Jake Djones, la vie de ce jeune collégien londonien n’avait rien de palpitant. Fils de modestes – et pas très doués – propriétaires d’un magasin d’articles de salle de bain, son quotidien était d’une grande et affligeante banalité. Jusqu’à ce qu’il découvre que ses parents n’étaient pas plus commerçants que James Bond charcutier et qu’un complot à Venise, au tout début du XVIe siècle vienne bouleverser toutes ses certitudes.

Embarqué, en pleine rue à Londres, par deux hommes étranges, Jake apprend que ses parents font partie d’une organisation secrète, les Gardiens du Temps qui, grâce à un pouvoir particulier et à une substance étrange, l’atomium, peuvent se projeter à travers le temps. Leur mission : préserver l’intégrité de l’Histoire telle qu’on la connaît. Depuis le Mont Saint-Michel, en 1860, les Gardiens du Temps, veillent sur le monde et son histoire.

Lire la suite

15/04/2009

Le Département du diable | roman de Michel HONAKER

département du diable.gifÉd. Flammarion, coll. Tribal | février 2009 | 218 pp. - 10 €

Ça commence comme une série policière banale : Dave est en planque, pour le compte de la société de surveillance qui l’emploie, Surveyvor System. Depuis une chambre suréquipée en matériel électronique, il observe un riche homme d’affaire véreux qui séjourne dans un hôtel de luxe new-yorkais. À l’heure de la relève, Dave s’offre un verre au bar de l’hôtel et se rend compte que quelque chose de pas normal est en train de se passer : l’homme d’affaire a réglé sa note et quitté sa chambre. Départ volontaire ou enlèvement ? Comment une telle chose a-t-elle pu survenir alors qu’il faisait l’objet d’une surveillance rapprochée ? Y aurait-il une taupe chez Surveyvor System ou, pire, un «département du diable», une cellule qui, au sein de l’entreprise, poursuivrait des buts contraires à ceux de la société et surtout illicites ? Et d’ailleurs qui est Dave, ce jeune prodige des technologies de surveillance solitaire et à la recherche de son père disparu des années plus tôt ?

En ce début du roman, la seule certitude du lecteur, c’est que Dave est en danger. Traqué, il entraîne ses poursuivants dans un coin perdu de montagne où l’énigme, qui s’est transformée en affaire d’espionnage, se dénouera…
Voilà un polar drôlement bien ficelé. Pas trop sanglant, avec juste ce qu’il faut de violence pour frissonner et des retournements de situation qui font les délices du genre. On aurait aimé que Michel Honaker, le mélomane, creuse un peu plus les possibilités d’intrigues que lui offrait la passion qu’il prête à son héros : le son et surtout les sons volés. Mais, cette petite frustration mise à part, Le Département du diable est un vrai (bon) roman policier pour les ados. À qui on recommandera, par la suite, de voir l’excellent film de Brian De Palma, Blow Out.

Ariane Tapinos (avril 2009)