Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2016

COMMENT LE GRINCH A VOLÉ NOËL

etat-unis,noël,consommation,merveilleux,cadeaualbum
de Dr SEUSS
Traduit de l'anglais (États-unis ) par Stephen Carrière
Éd. Le Nouvel Attila, octobre 2016 -12 €

C'est la saison de Noël à Chouville et tous les Chous se préparent à la fêter dignement. Tous les Chous sauf un : le Grinch, chou grincheux, lui, déteste Noël, les cris de bonheurs des petits Chous heureux, le merveilleux banquet et surtout, surtout les chants joyeux que tous les Chous reprennent en chœur et à tue-tête… Alors, pendant que « derrière chaque fenêtre des maisons de Chouville, sous les feuilles de gui, de petites mains habiles accrochent leurs chaussettes... » ; le Grinch lui a une idée super-abominable pour leur gâcher la fête ... Il va voler Noël, tout simplement : adieu cadeaux, sapins, décorations, volailles et chou-pudding ; il ne laissera dans chaque maison qu'une miette. Noël sera-t-il vraiment gâché ?

Lire la suite

14/11/2013

JE CONSOMME DONC JE SUIS ?

consommation,publicite,marketingDocumentaire
de Benoît HEILBRUNN
Illustré par Quentin VIJOUX
Éd. Nathan, coll. décodage
Septembre 2013 – 16,90 €

Consommer nous est devenu tellement naturel qu’au premier abord ce documentaire pourrait paraître incongru. Et pourtant ! L'automatisme de la consommation est bien une habitude culturelle acquise et largement entretenue par ceux qui ont un intérêt économique à nous transformer en homo consommicus. Et pour ce faire, tous les moyens sont bons : odeurs artificielles, musiques d’ambiance, messages flatteurs… Tout ce qui est susceptible de faire sortir le consommateur qui se cache en chacun de nous est mis en œuvre par les marques pour nous convaincre du caractère indispensable à notre bonheur (et à notre statut social) de leurs produits.

Lire la suite

01/06/2013

BELLES DANS LA JUNGLE. Manuel de survie à l'usage des Miss en milieu hostile

Belles dans la jungle.gifRoman décapant (et franchement drôle)
de Libba BRAY
Traduit de l'américain par
Catherine Gibert
Éd. Gallimard jeunesse, coll. Grand format littérature
février 2013, 464 pp. – 19,80 €

Un avion rempli de participantes au concours de Miss Fleur de beauté s’écrase sur une île pas vraiment déserte, mais pas hospitalière non plus.  Munies de leurs laques, lisseurs, maquillages, crèmes dépilatoires, talons aiguilles et autres strings, les jeunes femmes installent un camp de fortune et luttent pour survivre dans une jungle où le danger ne vient pas seulement de la nature mais également de mystérieux miliciens en chemises noires…

Leurs préoccupations esthétiques font craindre le pire quant à leurs capacités à faire face à cette périlleuse situation. Pourtant, formées à la dureté des concours de beauté – ce qui fait dire à l’une d’elles que « être reine de beauté et faire partie des marines, c’est pareil, sauf que c’est plus dur. Les marines ne se battent pas juchés sur des stilettos » – elles font preuve d’une faculté d’adaptation inattendue. Livrées à elles-mêmes et, pour une fois, isolées de leur environnement social instigateur des normes et exigences de beauté absurdes, elles révèlent leurs personnalités propres et se découvrent des intérêts et des talents à mille lieues de ceux qui les font briller sur les podiums.

Lire la suite

09/01/2013

MADE IN VIETNAM

Made in Vietnam.gifRoman de Carolin PHILIPPS
Traduit de l’allemand par Florence Quillet
Éd. Bayard jeunesse, coll. Millézime
Octobre 2012, 236 pages – 11,50 €

Lan a tout juste quatorze ans mais elle a dû quitter l’école pour aider ses parents à subvenir aux besoins de sa famille. Elle travaille, plus de dix heures par jour, dans un atelier de fabrication de chaussures de sport. Bientôt, sa petite sœur de onze ans doit se joindre à elle et supporter, comme elle, les brimades, les émanations de produits toxiques, les heures travaillées tard dans la nuit et jamais payées. C’est que son maigre salaire suffit à peine à aider ses parents, lesquels assument également leurs neveux nés, comme de nombreux enfants, aveugles, les orbites vides, suite à l’intoxication de leur père par l’ « agent orange », le produit déversé par les Américains sur les forêt et les rivières durant la guerre.

Lire la suite