Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2017

LE JOUR OÙ LE GRAND CHÊNE EST TOMBÉ

nature,animaux,humanitéalbum
de Gauthier DAVID & Marie CAUDRY (illustrations)
Éd. Thierry Magnier, avril 2017 - 16,50€

« C’est arrivé un jour de tempête au sommet de la colline qui domine tout. Le vent a déraciné notre grand chêne ».

Les oiseaux qui habitaient son feuillage ont bien essayé de le retenir, puis les habitants de la vallée, hommes et bêtes domestiques ont tenté de le redresser. La nuit, les animaux de la forêt ont essayé à leur tour et de toutes leurs forces…C’est finalement par la force conjuguée des hommes, habitants des environs et de beaucoup plus loin, et des bêtes de toutes sortes, à poils et à plumes, domestiques et sauvages, que le grand chêne sera remis d’aplomb. Laissant dans le sol, pour l’avenir, les empreintes de ses branches un temps couchées dans la terre, comme la trace de cette histoire.

Lire la suite

25/09/2016

VIVANTS

Vivants.jpgalbum
de Thierry LENAIN & Betty BONE (illustrations)
Éd. Sarbacane - Amnesty International, août 2016 - 14,90€

« Je suis moi. Tu es toi… Si on était pareils, on ne serait pas vraiment deux » et ce serait bien moins amusant ! Voilà, en quelques mots, résumé le propos de Thierry Lenain et Betty Bone dans ce bel album, véritable ode à la diversité. Dans ce dialogue enlevé entre deux personnages (un frère et sa sœur nous dit la 4e de couverture mais ce pourrait être une mère et son fils…) il est question de ce qui fonde la pluralité humaine : la différence. Bien sûr, c’est tentant de se voir identiques, tellement proches qu’on se comprend sans avoir besoin de se parler, qu’on aime et déteste les mêmes choses, et ainsi de ne jamais avoir peur l’un de l’autre. Mais à être pareils on deviendrait interchangeables et « quand on mourrait, personne ne s’en apercevrait vraiment. Si on était pareils, on serait personne. » CQFD !

Avec cet album, Thierry Lenain et Betty Bone prennent part aux débats qui nous agitent depuis des mois et répondent à leur manière, légère mais profonde, aux extrémistes de tous poils qui voudraient nous faire tous entrer dans un moule identique (comme par exemple celui ce qui impose aux femmes de recouvrir leur corps ou celui qui leur enjoint de le découvrir).

Lire la suite

21/11/2010

Le Petit Homme et Dieu | album GENIAL de Kitty CROWTHER

petit homme dieu.gifÉd. Pastel, nov. 2010 - 12€

Un jour que Petit Homme se promène, il avise une chose qui lui déclare être «Dieu». À la question de Petit Homme intrigué, il répond qu’il n’est pas «Le Dieu» mais un dieu parmi les très nombreux qui peuplent le ciel et les étoiles. Et les voilà partis ensemble pour une promenade en forêt et une discussion pleine de surprises où l’on découvre que Dieu ne sait pas faire les omelettes mais qu’il apprend très vite. Qu’il ne sait pas nager mais peut marcher sur l’eau et qu’il veut bien faire la vaisselle. Qu’il ne ressemble pas à un vieillard à longue barbe blanche, mais qu’il peut se transformer en plein de créatures et même ressembler au père de Petit Homme.
Après avoir partagé un repas et une baignade dans le lac, Dieu et Petit Homme se séparent, transformés l’un et l’autre par cette rencontre. Dieu retourne dans son monde où l’attend sa femme, Femme, auprès de qui il devient Homme (et à qui il cuisine une omelette).
Comment parler de cet extraordinaire album sans employer les grands mots, sans gâcher par le commentaire, la finesse, la subtilité, l’intelligence et la poésie de ce livre merveilleux?

Lire la suite

22/08/2010

Humanimal notre zoo intérieur | documentaire de Jean-Baptise de PANAFIEU

Humanimal.jpgIllustrations Benoît PERROUD & Lucie RIOLAND
É
d. Gulf Stream | coll. Dame nature | mars 2010 - 15€

Si les animaux «nous ressemblent, ou plutôt, si nous leur ressemblons, c’est parce que nous sommes cousins!» Et de ce lointain cousinage nous gardons quelques caractères… C’est sur les traces de ces ressemblances, et de ces dissemblances aussi, que nous entraîne ce passionnant documentaire. Avec beaucoup d’humour et plein d’illustrations fantaisistes ou réalistes, l’auteur et les deux illustrateurs nous apprennent plein de choses incongrues et amusantes mais aussi instructives sur l’espèce humaine et les animaux de tous poils et autres écailles.
On découvre ainsi que, jusqu’à l’arrivée des dentistes, l’évolution a favorisé les humains non pourvus de dents de sagesses parce que moins sujets aux infections ; qu’avoir la chair de poule est un vieux réflexe hérité du temps où nous étions couverts d’une fourrure (sans fourrure nous ne hérissons plus que des petits boutons sur notre peau) ; que certains animaux sont capables de reconnaître leur reflet dans un miroir…

Lire la suite

05/12/2008

Un homme | album de Gilles RAPAPORT

un homme.gifÉd. Circonflexe | avril 2007 | 13 €

Un esclave s'adresse à son maître. Une victime interpelle son bourreau. Un homme s'adresse à l'humanité toute entière.
Puissance des mots. Dureté du regard. Des yeux blancs nichés au cœur d'un visage noir ébène. Et Gilles Rapaport de raconter ce que des hommes ont fait subir à leurs semblables. Ce que les Blancs - et leurs complices - ont fait subir aux Noirs réduits en esclavage. Et la stupeur vient du contraste entre la barbarie à l'œuvre et l'esclave qui s'adresse à son tortionnaire et, au-delà de lui, nous regarde. Et de bout en bout, de la cale du bateau à la liberté proclamée le 4 mars 1848, il se dresse et dit: Je suis un être humain, je partage avec toi cette tragique qualité. Tu me ressembles.

Est-il besoin de dire encore à quel point Gilles Rapaport est un très grand artiste? Texte et image se complètent, mais chacun pourrait presque exister sans l'autre, tant l'un et l'autre sont aboutis. Comme on peut couper le son ou fermer les yeux devant certains grands films. Gilles Rapaport prend à bras le corps les blessures de l'Histoire. Il poursuit, au fil de ses albums, tels Grand-Père et Champion, son questionnement sur la nature de l'homme. Au cœur des débats sur les responsabilités dans la traite nègrière et les mémoires de l'esclavage, ce très bel album interroge notre mauvaise conscience. Il s'adresse aux adultes autant qu'aux enfants; il est passeur des uns aux autres.

par Ariane Tapinos (16 juillet 2007)

PS : À lire, aux éditions Circonflexe : Grand-père et Champion