Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2010

Une autre histoire | album d'Anthony BROWNE

une autre histoire.gifTraduit de l'anglais par Elisabeth Duval
Éd. Kaléidoscope | novembre 2009 | 15€

Boucle d'or et les trois ours, vous connaissez? Sans doute. Et pourtant Anthony Browne réussira certainement à vous surprendre par cette «autre histoire».

Autre histoire Monsieur Browne? Il s'agit plutôt d'autres histoires! De deux en réalité: l'une, la vie de Boucle d'or, en vignettes sépia qui prendra des couleurs solaires puis redeviendra presque sépia, l'autre, l'histoire des trois ours, le plus souvent en tons pastels et pleine page.

Nous y retrouvons la rencontre de deux mondes chère à Anthony Browne: l'univers réaliste de l'enfance de la rue dans une banlieue anglaise industrielle et l'univers idéalisé de l'enfance protégée dans une famille attentive qui ne manque de rien. Cette rencontre va imprégner chacun des personnages et leur laisser une trace ineffable.
Pari gagné Monsieur Browne, vous nous offrez un magnifique album, plein d'espoir qui plaira à tous sans aucun doute.

Josuan (mars 2010)

 

 

12/01/2010

Zloty | album de Tomi UNGERER

zloty.gifTraduit de l'anglais par Florence Seyvos
Éd. L'École des loisirs | sept. 2009 | 13,50€

Un album construit sur les thèmes de la tolérance et de la solidarité. Comme d'habitude, les illustrations très colorées foisonnent de détails et proposent différents clins d'œil au regard de lecteurs avertis.

De nombreuses références aux contes traditionnels (Le Petit Chaperon rouge en tête) et à l'histoire du communisme émaillent texte et images.

Dans les illustrations on retrouve l'univers habituel d'Ungerer avec sa composition complexe allant jusqu'au chaos minutieusement organisé et ses personnages caricaturaux mais drôles.

La force et la richesse des images peuvent faire oublier la fadeur du texte qui ne nous semble pas à la hauteur des précédents albums. Les inconditionnels d'Ungerer y trouveront cependant leur plaisir.

Josuan (déc. 2009)

 

02/12/2009

Les Rennes de Noël

rennes de noel.gifAlbum Noël
Dedieu
Éd. Seuil Jeunesse | novembre 2005
12 €

Alors que le Père Noël vient de recevoir par colis un très beau scooter des neiges rouge, l’attelage de rennes s’inquiète… Comment rivaliser? Reuloff, Fidjbeu, Grog et les autres se creusent la cervelle pour conserver leur emploi. Une idée lumineuse apparaît au bout des bois de Meuloff: un scooter des neiges, ça ne sait pas voler! Certes, les rennes non plus, mais s’ils ne veulent pas se retrouver au chômage, nos drôles de rennes vont devoir apprendre. Pas si simple. Chacun leur tour, ils essaient de nouvelles techniques et vont d’idées ingénieusement ridicules en désillusions… Au bord de la dépression après maintes tentatives (de quoi se couper les bois pour mettre sa tête dans le tambour d’une machine à laver), ils se laisseront toucher par la magie de Noël incarnée en une poussière d’étoiles. Depuis ce jour, les rennes du Père Noël volent chaque année dans le ciel! (L’histoire ne dit pas ce qu’il advient du joli scooter rouge, enfoui sous la neige à l’insu du Père Noël…)

Vous l’aurez compris, cette histoire loufoque crée un mélange fameux entre la traditionnelle magie de Noël et un univers contemporain. Un vrai régal pour ceux qui n’ont pas envie de prendre au sérieux les traditions des fêtes de fin d’année. Vous vous amuserez tant avec les illustrations que le texte de Dedieu, qui signe une nouvelle fois un album original. De quoi pimenter la traditionnelle histoire de Noël et donner le change aux plus malicieux des petits, qui ne sont jamais à court de questionnement sur la vie, la vraie, du Père Noël.

Marie Buraud

(première publication de l'article: 12 décembre 2005)

01/12/2009

Le Nouveau

le nouveau.gifAlbum Noël
Didier Lévy (texte) et Matthieu Roussel (ill.)
Éd. Sarbacane | 4e trimestre 2004 - 14,90 €

Robert est un jeune homme ambitieux, publicitaire de son état. Un jour, ou plutôt une nuit qu’il roule sur une petite route de montagne, sa voiture tombe en panne. Il s’enfonce dans la forêt (et dans la neige) à la recherche de quelqu’un pour l’aider et… il tombe nez à nez avec le Père Noël et ses lutins! Le vieux monsieur barbu lui annonce qu’il est le nouveau Père Noël. Robert n’en croit rien et se fâcherait même si le lutin Django ne lui réparait vite fait sa voiture. De retour dans la vie «normale», Robert s’aperçoit vite que Django le suit partout mais qu’il est le seul à pouvoir le voir. Cela n’arrêtera pas Robert dans son irrésistible ascension sociale et professionnelle. Il prend de l’embonpoint, fume des cigares de plus en plus gros et atteint enfin le dernier étage de la tour. Il est le «Grand Chef». Un soir, il croise sa fille de dix-huit ans qui quitte la maison (il avait trouvé le temps de faire un enfant à sa femme) et sa femme lui annonce qu’elle le quitte. Robert comprend soudain (il était temps, mais mieux vaut tard que jamais, paraît-il) qu’il est passé à côté de sa vie. Dès le lendemain, tout change: il ne va plus travailler, ne quitte plus son pyjama, demande pardon à sa fille et se laisse pousser la barbe. Il part avec sa femme se promener dans la montagne et croise… les lutins qui l’attendent avec un beau manteau rouge et un tout nouveau traîneau (du genre vaisseau spatial).

Voilà un album qui sort du lot des gentils livres de Noël! Tout est insolent et amusant dans ce drôle de livre. La figure du publicitaire symbole de la réussite sociale n’est pas nouvelle (on pense au personnage joué par Kirk Douglass dans L’Arrangement, magnifique film d’Elia Kazan, ou dans le registre plus humoristique au mari de Samantha dans la célèbre série Ma sorcière bien aimée) mais la solution que Robert apporte au constat de l’échec de sa vie personnelle ouvre des perspectives nouvelles! Les images (de synthèse?) aussi sont à la fois très référencées (très sixties, justement) et très originales. Cerise sur le gâteau, le titre en lettres d’or brille de mille feux. Délicieusement kitsch. Comme dans Angelman, leur précédent album chez le même éditeur, Didier Lévy et Matthieu Roussel réussissent un cocktail décoiffant. À mettre entre toutes les mains…

Ariane Tapinos

(première publication de l'article : 1er décembre 2004)

22/06/2009

Vérité, vérité chérie | roman de Valérie ZENATTI

vérité vérité.gifIllustrations d'Audrey POUSSIER
Éd. L' École des loisirs, coll. Mouche | mars 2009 | 80 pp. - 8€

À l'école des loups de la Forêt du Bois d'Ennui, Camille est la meilleure. Meilleure en tout: en course, en hurlements et même en jeux dans la cour de récré. Une surdouée, quoi. Pourtant, quand son professeur de chasse donne comme sujet de rédaction: «Je fais le portrait de mon grand-père»… C'est la panique! La petite louve si bonne élève ne connaît pas son aïeul, même pas son nom! Alors, surmontant sa peur, Camille décide de fouiller, dans les tiroirs de ses parents, dans l'histoire de sa famille, dans les secrets enfouis…

Sa quête la mènera sur les traces d'un vieux grand méchant loup - Auguste Black - assassin d'une certaine Mère-Grand, dont la petite fille (Constance) ne s'habille plus en rouge, mais occupe aujourd'hui une maisonnette à deux pas de la cabane du meurtrier repenti… et très heureux de rencontrer sa petite fille! Et voilà, par les chemins de traverse du conte détourné, Valérie Zenatti écrit une jolie fable sur la peine, le pardon et la possibilité de grandir comme «une petite louve extraordinaire» quand on a droit à la vérité. Laquelle vérité nous donne la liberté d'aimer (ou pas), de pardonner (ou pas) et de s'aimer. Liberté, liberté chérie… L'humour, les clins d'œil (le Petit Chaperon rouge fait de très bonnes crêpes) et la patte de velours de l'illustratrice rendent le texte très agréable à lire.

Corinne Chiaradia (juin 2009)

10/04/2009

La Nuit du visiteur | album de Benoît JACQUES

nuit visiteur.gifÉd. Benoît Jacques Books | (oct 2008) 1er trimestre 2009 – 17 €
Prix Baobab de l’album 2008

Un album au format original qui invite à entrer par la fenêtre de la jaquette pour plonger dans un monde étrange, où alternent paysages nocturnes, ombres qui se découpent sous la lune et intérieurs en noir et rouge.
La construction humoristique à partir du Petit Chaperon Rouge assortie de nombreux clins d’œil à des œuvres littéraires et cinématographiques offre différents niveaux de lecture.
Malgré une apparente simplicité, des jeux de sonorités, des allitérations, une typographie qui joue avec le texte font la richesse et l’intérêt de cette histoire.

Un petit bonheur de lecture et de relectures !

Josuan (avril 2009)

Pour les curieux une visite du très beau site de l'auteur :
http://www.benoitjacques.com/