Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2016

UN GARÇON NOMMÉ NOËL

noël,Finlande,lutin,pauvretéroman
de Matt HAIG, illustré par Chris MOULD
Traduit de l’anglais par Valérie LE PLOUHINEC
Éd. hélium, octobre 2016, 252 pages - 13,90€

Nicolas vit avec son père dans une région reculée de Finlande, près de la petite ville de Kristiinankaupunki (« prononcez « Christine-âne-ko-punky » »). Tous deux vivent dans un grand dénuement. Les seules possessions de Nicolas sont un traineau en bois et une poupée faite en navet. Alors quand un chasseur vient proposer au père de Nicolas de participer, en échange de 3000 roubles, à une expédition à la recherche de Lutinbourg, le village des lutins, pour le compte du roi Frédéric, celui-ci n’a pas d’autre solution que d’accepter. Même si il va devoir laisser Nicolas pour plusieurs mois et le confier à son horrible sœur, la tante Carolotta.

Les semaines et les mois passent, la tante Carlotta est toujours aussi méchante et maltraitante et le père de Nicolas ne revient pas… Nicolas décide de partir pour le Grand Nord à la recherche de son père, accompagné de Mika, une petite souris qui parle. Commence alors un long et périlleux voyage au cœur de l’immensité blanche et froide. Il faudra à Nicolas beaucoup de courage et de persévérance pour aller au bout de cet incroyable voyage. 

Il lui faudra aussi une bonne dose de foi pour se laisser gagner par la magie de Noël.

Lire la suite

26/11/2016

PRESQUE TOUTE LA VÉRITÉ SUR LES LUTINS

noël,lutinalbum
de Clothilde DELACROIX
Éd. Seuil jeunesse, octobre 2016 - 18 €

Si jusque là vous pensiez que les lutins n'étaient rien d'autre que des petits êtres un brin facétieux qui  travaillaient d'arrache-pied afin que le Père-Noël passe par votre cheminée la nuit du 24 décembre... ouvrez vite ce livre pour découvrir, enfin, toute la vérité (ou presque) sur ce qui se cachent sous leurs chapeaux pointus.

Vous saurez ainsi que si les lutins sont si petits c'est vraisemblablement parce qu'au cours des premiers siècles de l'ère lutine, ils avaient la fâcheuse tendance de ponctuer chacune de leurs phrases par un coups sur la tête de leur interlocuteur. Ce qui aurait eu pour effet de stopper net leur croissance. Vous apprendrez aussi comment un barbier, par un mauvais coup de ciseaux va lancer la mode des oreilles pointues et comment les lutines se révoltèrent au son de « liberté, égalité, pi-lo-si-té ! » et gagnèrent le droit de porter elles-aussi la barbe une fois par an.

Bref, le monde lutinesque n'aura plus aucun secret pour vous et vous aurez enfin toutes les réponses aux questions que vous ne vous êtes même jamais posées : pourquoi portent-ils exclusivement du rouge et du vert, pourquoi cultivent-ils une passion immodérée pour les champignons, quels sont leurs moyens de transports préférés...

Lire la suite