Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

31/12/2016

DODO, L’ENFANT DO

Dodo, l'enfant do.jpgalbum
de Timothy KNAPMAN & Helen OXENBURY (illustrations)
Traduit de l’anglais par Élisabeth Duval
Éd. Kaléidoscope, octobre 2016 - 13€

Un bruit venu de la forêt intrigue Alice et son frère Jack et les voilà partis à la poursuite de ces sons étranges et effrayants. Jack s’inquiète : « Mais si c’est le Grand Méchant Loup ? ». Ils s’enfoncent dans la forêt alors que les bruits continuent de retentir et que Jack imagine déjà un Grand Méchant Loup aux « grosses griffes pointues » et aux « mâchoires comme des hachoirs ». Alice, plus grande mais aussi plus téméraire tente de le rassurer jusqu’à ce que …

Le loup est finalement une louve qui berce ses petits et c’est son chant :
« Dodo, l’enfant do. L’enfant dormira bientôt. Je veille sur ton sommeil. Chante l’étoile dans le ciel. Dodo, l’enfant do. L’enfant dormira bientôt. Et l’enfant doucement s’endort. Fais de beaux rêves mon trésor. »


Alice et Jack peuvent rentrer chez eux et retrouver leurs lits douillets où ils s’endorment au son de la berceuse bien connue.

Construit sur un modèle très proche de celui du célèbre album d’Helen Oxenbury et Michael Rosen La chasse à l’ours, Dodo, l’enfant do nous entraine dans une promenade en forêt où à force de chercher le loup… nous allons bien le rencontrer ! Ce loup là n’est pas effrayant - contrairement à l’ours rugissant de La chasse à l’ours - mais dans les deux cas, c’est sous la couette que se terminent la ballade et l’album.

Un album, où l’on retrouve les belles images images tendres de la grande Helen Oxenbury, qui séduira les petits qui aiment jouer à se faire peur et chantonner pour éloigner les dangers.

Ariane Tapinos (décembre 2016)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.