Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

10/05/2017

MANOEL Le liseur de la jungle

manoel.gifroman jeunes lecteurs
de Matthieu SYLVANDER & Perceval BARRIER (illustrations)

Éd. L'école des loisirs, avril 2017, 128 pages – 13,50€

Manoel est un tatou. Un magnifique tatou, jeune et vigoureux, à la carapace brillante (ce qui attire bien entendu les convoitises des braconniers locaux) qui vit tranquillement au Brésil au bord du Rio Solimões. C’est aussi un tatou extrêmement cultivé, fervent lecteur de tout ce qui lui passe sous la patte, des notices de montage de meubles Ikea à la poésie japonaise du XIVe siècle.  
Un jour, son ami Luizao -qui connaît son goût immodéré pour la lecture- lui offre un exemplaire des «Histoires comme ça » de R. Kipling en lui précisant  que le recueil renferme une histoire qui concerne directement les tatous[1]. Mal lui en prend. Notre tatou fort courroucé réalise lors de sa lecture que ce Monsieur Kipling ne connaît vraisemblablement rien aux tatous et se met en tête de retrouver l’auteur  pour lui dire ses quatre vérités et surtout, pour lui demander  de publier un démenti.


Manoel et Luizao  partent donc en chasse et ne tardent pas à trouver la trace du mystérieux R. Kipling : aventurier, chasseur de prime, tueur à gages, les pires rumeurs courent sur ce Mr Kipling qui semble bien éloigné du monde de la littérature. Mais RIEN, ni les piranhas, ni les braconniers ni les crocodiles, rien n’arrêtera Manoel dans sa quête de la vérité.
Matthieu Sylvander signe un roman réjouissant  peuplé de personnages tous plus truculents les uns que les autres : de Manoel tatou fin lettré et particulièrement acariâtre à la très belle et très explosive Bonanza, en passant par un indien fan de Beyoncé, la jungle brésilienne n’aura jamais été aussi animée !

[1] Il s’agit bien sûr de l’histoire intitulée « le Commencement des tatous », et comme l’auteur  le conseille : « ce livre existe VRAIMENT. Lisez-le. »

Nathalie Ventax (mai 2017)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.