Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

03/06/2019

LES PESTOUILLES ONT UN PLAN

fratrie,naissancealbum
de Didier LEVY et Tiziana ROMANIN (illustrations)
Éd. Sarbacane, mai 2019 – 15,90€

Attablées dans la cuisine, deux soeurs Mathilde (la grande) et Zoé (la petite) intriguent et manigancent tout en sirotant leur grenadine :

« Si on leur demande ça comme ça, tu peux être sûre qu'ils vont dire non, déclare Mathilde. Tu sais bien comment ils sont, papa et maman : ils disent toujours non. Il faut qu'on ait un plan. »

Les rouages des cerveaux des deux frangines carburent à plein régime et soudain, Zoé a une idée qu'elle chuchote dans l'oreille de sa grande soeur : phase 1 du plan, c'est parti !

Les voilà qui déboulent dans le salon et annoncent aussitôt à leurs parents ébahis :

« Alors voilà, pour Noël, Zoé et moi, on voudrait un petit frère » Refus catégorique des parents. C'est hors de question, ils sont bien trop épuisés pour vouloir un troisième enfant. Qu'à cela ne tienne, Mathilde et Zoé jouent les tragédiennes, gros sanglots et visages sombres et feignent de partir bouder dans leur chambre avant de mettre en place la phase 2 de leur plan qui consiste à insister. Insister. Et encore insister. Rayer brocoli de la liste des courses et le remplacer par Petit Frère, jouer au jeu des prénoms (Gonzague ou Jean-Tototte?), manifestation devant le magasin des parents avec pancartes et slogans.


Enfin, les parents semblent mûrs pour passer aux choses sérieuses : phase 3, la dernière.
« Alors voilà Zoé et moi on a compris que nous n'aurions jamais de petit frère. Tant pis, Tout cet amour qu'on avait à lui donner, on vous le donnera à vous, chers parents. Mais on a tellement d'amour en nous qu'on pourrait aussi en donner à un chien. Un comme ça, par exemple. Un bouledogue. Il est trop mignon, non ? »

Ouh quel plan digne de Machiavel ! Les deux soeurs fines stratèges seraient-elles parvenues à leurs
fins ? Les illustrations délicates et espiègles de Tiziana Romanin soulignent avec facétie l'humour du texte de Didier Levy. Un album drôle, tendre et toute en légèreté.

Claire Lebreuvaud (juin 2019)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.