Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

27/02/2019

LA BONNE PLACE

LaBonnePlace.jpgalbum
de Clémence SABBAGH & Françoise ROGIER (illustrations)
Éd. A pas de loups, février 2019 – 15,50 €

Pas facile de trouver chaussure à son pied... ou plutôt, dans cette histoire, fauteuil à son fessier.
Elisa va assister à un spectacle. On lui a dit que c'était épatant, fabuleux, grandiose et peut-être même jubilatoire. Arrivée dans la salle de théâtre, Eliza tente de s'installer à la place qui lui a été réservée... elle se contorsionne, se ratatine, elle se met en quatre, mais rien n'y fait, elle ne peut pas y loger.

« Ma pauvre Eliza, bien sûr que ça ne va pas. Pour toi, j'ai réservé cette place. Elle t'attend »
« Mais non, Eliza, ce n'est pas une chaise pour toi ! Il te faut quelque chose de plus douillet et délicat, un fauteuil 100% moelleux, comme celui-là. » Elisa essaye l'un puis l'autre, l'un ET l'autre... elle gesticule, elle se tortille et finit par se lever. « Ma pauvre Eliza, décidément, tu ne restes pas en place ! »

Eliza explore la salle de spectacle, elle passe de siège en siège, et telle une Boucle d'or, elle a beau essayer tout un tas de chaises, fauteuils, canapés, sofas et divans, rien ne lui convient.


Après Rose cochon, Clémence Sabbagh et Françoise Rogier s'amusent avec ce drôle de jeu de chaises musicales. Un album délicat et subtile aux illustrations joliment soignées pour parler de la difficulté parfois à trouver sa place au propre comme au figuré... une petite place mignonne mais qui manque d'envergure ? Une grande surdimensionnée ? Une discrète ? Une chaise longue pour se faire une place au soleil ou une pliable pour parcourir le monde ?

Et pour ne pas rester le fessier entre deux chaises, deux superbes double-pages retracent l'histoire du fauteuil à travers les créations des plus grands designers.

Claire Lebreuvaud (février 2019)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.