Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

13/03/2018

STÉRÉOTYPES

Stéréotypes.jpgroman d’anticipation
de Gilles ABIER
Éd. Actes Sud Junior, février 2018, 439 pages - 16,50€

Dans un monde post-apocalyptique, la société est organisée autour d’un texte fondateur : la Synthèse. En vertu de celui-ci, chaque individu est testé, à la naissance, pour savoir auquel des neuf « Types » il appartient (1 : Perfectionniste, 2 : Altruiste, 3 : Activiste …). Le numéro correspondant à son Type lui est ensuite tatoué au poignet. Chacun est alors censé vivre selon sa personnalité pour l’harmonie collective et le bonheur individuel. Seulement avoir accès à cette connaissance qui permet de distinguer les individus ouvre la porte à une hiérarchisation entre les différents Types, favorisée par des règles qui, au fil du temps, sont venues compléter la Synthèse initiale, comme celle interdisant les relations amoureuses inter-Types et celle qui prévoit que les enfants de Type différent de celui de leur parents ne seront pas élevés par eux mais confiés à des écoles spécialisées.
Certains, parmi les membres du Comité de Salubrité, l’instance dirigeante, ont même l’intention d’aller plus loin encore…

Heureusement, cachés, à l’extérieur des villes, des femmes et des hommes refusent de renoncer à leur libre arbitre et veulent conserver la liberté d’être ce qu’ils veulent - et éventuellement de changer - et non ce qu’un test déciderait pour eux. Leur résistance et leur révolte trouvent des échos au sein même des élites de la capitale …


Aux antipodes de ses récits réalistes, Gilles Abier s’aventure pour la première fois dans un genre littéraire très en vogue, celui du roman d’anticipation. Et c’est un pari réussit !

On retrouve dans ce gros roman tout son talent à camper des personnages hauts en couleurs et son goût pour les embrouilles familiales mais ici, l’aventure est au détour de chaque page. Débutant par une incroyable scène d’accouchement en pleine nature, Gilles Abier nous introduit, tel un nouveau né, dans un univers riche et complexe, formidablement bien construit. Et si, comme le veut la loi du genre, les questions qui émergent à la lecture de ce roman, sont éminemment contemporaines (la place des stéréotypes (bien sûr), l’eugénisme, la maîtrise des données personnelles, le racisme, l’organisation sociale et politique…) c’est sans jamais entraver le récit palpitant des multiples aventures des personnages auxquels Gilles Abier nous attache avec grand talent.

Ariane Tapinos (mars 2018)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.