Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil

01/03/2017

MÉCHANT KURT !

Méchant Kurt !.jpgroman Jeunes lecteurs
de Erlend LOE
Traduit du norvégien par Jean-Baptiste Coursaud
Éd. La Joie de Lire, janvier 2007, 121 pages - 8€

Kurt et sa petite famille viennent de rentrer de leur tour du monde et ont retrouvé leur train-train quotidien : travail, école, nettoyage hebdomadaire du Fenwick, consommation effrénée de soda et soirées barbantes devant la télé. Kurt commence à trouver qu’il ne s’amuse pas beaucoup dans la vie, il aimerait bien repartir en voyage. Mais voilà, il n’y a plus assez d’argent. Kurt se dit alors qu’il aimerait vraiment avoir plein plein d’argent. Anne-Lise, elle, aimerait en avoir juste un peu pour pouvoir repartir, elle pense qu’avoir plein plein d’argent est une chose dangereuse, que ça rend mauvais. Kurt n’est pas d’accord et comme c’est un type vraiment verni, il trouve la richesse dès le lendemain en sauvant de la noyade un matelot qui lui offre en remerciement un TRÈS GROS diamant.Une fois le diamant vendu, Kurt se retrouve à la tête d’une montagne de billets de cinq mètres de haut et décide de s’amuser pour le restant de ses jours. Il quitte son travail, peint son Fenwick en doré, achète un costume trois pièces, un téléphone portable, une perceuse,un trampoline et commence à devenir franchement désagréable avec qui n’est pas de son avis.Mais à quoi bon avoir plein plein d’argent si on a aucune influence. Kurt veut pouvoir prendre des décisions importantes et être interviewé dans le magasine « Votre argent ». Il décide alors de devenir Premier Ministre*. Il bombarde Bud – son petit dernier – chef de campagne et commence la chasse aux électeurs.La campagne s’annonce mouvementée d’autant que la dame qui est Premier Ministre se représente et qu’elle est hyper-sympa et hyper-populaire, et que Kurt n’est pas exactement un bon perdant..


Ce second opus des aventures de Kurt est une caricature absolument jubilatoire des campagnes électorales : obnubilé par le pouvoir, complètement démago et même méchant notre Kurt ne fait rien comme tout le monde, et son inexpérience de la chose publique donne lieu à de savoureux moments (le débat télévisé est particulièrement drôle). À lire de toute urgence en cette période électorale, d’autant qu’on peut parier qu’aucun candidat de notre présidentielle n’aura de meilleur slogan :

« Y a pas meilleur que Kurt.
Kurt Kurt Kurt Kurt est le meilleur.
Le meilleur, le meilleur, le meilleur.
Bravo Kurt, Vive Kurt.
Bravo, bravo, bravo ».

Nathalie Ventax (première publication : février 2007)

* Version norvégienne de notre président.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.